AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'll Be Waiting For You. | libre |

Aller en bas 
AuteurMessage
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 21
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: I'll Be Waiting For You. | libre |    Dim 26 Juin - 15:22




I'll be Waiting For You.
| libre |
- je n'espère pas forcèment de réponse pour cette petite chose. Il s'agit d'une sorte de défouloir. -

    La mélodie qui résonnait dans son crâne n'était pas de celles qu'il aimait. Lazare passa une main lente dans ses cheveux, dégageant quelques mèches encre de son visage aux allures absentes. La fumée de sa pipe s'évadait dans les airs, cette fois provenant d'un vrai tabac, son odeur agaçante imprégnant sa peau et les airs. L'Akuma n'avait jamais vraiment espérer arrêter de fumer, et n'avait jamais vraiment voulu commencer. On lui avait offert l'engin pour il ne savait quel service rendu, et il s'était un jour senti obligé de tester. Depuis, il portait la porcelaine à ses lèvres dès lors qu'il se trouvait seul, ou, pire, se sentait seul.

    Il baissa les yeux au sol, des mitaines recouvrant ses mains pâles. Le temps n'avait rien d'estival, et le vent fouettait la scène avec âpreté, faisant tournoyer la fumée autour de son visage, l'infiltrant dans sa gorge, lui faisant avaler sa saveur âcre. Lazare passa une main sur sa joue, puis ses doigts la griffèrent brutalement. Quelque chose clochait.

    Les ruines avait cela de pratique qu'elles étaient constamment désertes. Même les braillards enfants du quartier populaire ne se risquaient pas parmi les restes escarpés du chic théâtre, y préfèrant de loin le parc de jeu construit en leur honneur un peu plus en amont dans la rue, carré d'herbe jaunâtre parsemé de quelques jeux branlants. L'ex humain se souvenait de cette endroit, et de ses vieilles balancoires dont les sièges n'étaient que des pneus, et les cordes que des chaînes, qui rouillaient déjà. Il avait grandi dans cette rue, se rémémora t'il, et il était à l'époque le seul gamin qui venait chercher un peu de calme dans les gradins des ruines.

    Le vent siffla à ses oreilles. Un merle passa juste sous ses yeux, cacquetant dans un jargon que même un démon avait du mal à comprendre. Détournant le regard du vol de l'oiseau, l'ex humain s'étira, détendant ses muscles endoloris. Il reposa sa pipe à ses côtés, le regard absent, comme si les pans de murs déchiquetés qu'il contemplait étaient debout la dernière fois qu'il les avaient vus. Quelques canettes de bière écrabouillées maculaient les lieux, ainsi que des chewings gums machouillés puis nonchalamment crachés à terre. Les tags s'étalaient sur les pierres anciennes, certains simples messages vulgaires, d'autre oeuvres d'art inédites, mais parfois véritables appel à l'aide.

    S.O.S. C'est ce qui maculait dans un rouge intense l'un des murs, la peinture ayant légèrement bavé, donnant l'impression de filets de sang qui s'échappaient d'entre les briques. La trace d'une main qui avait du toucher la peinture s'étalait aux côtés de l'appel.

    Il avait tué son propre père, songea t'il brutalement, en se redressant brutalement. Oui, c'était lui qui avait serré ses mains autour de son cou, serré jusqu'à l'étouffement, le regard du traître pesant sur lui. L'avait il mérité ? L'Akuma n'en savait rien. Il lui semblait, à présent, que cette partie de son histoire, il l'avait toujours survolée. Oui. Mais il réalisait, à présent.

    Un frisson d'horreur le secoua. Lazare se dirigea d'un pas trébuchant vers les restes de la facade détruite, comme somnanbule. Quelques flashs parcouraient son cerveau, nonchalants, lui indiquant qu'il avait déjà tuer un nombre incalculable de fois, dans cet hôpital, entendant l'appareil qui mesurait leur pouls pousser un biiiip retentissant, signal d'alarme qui le faisait frissoner.

    La paume de la main rouge s'étalait, là, la peinture ayant elle aussi couler, comme si elle avait été faite de sang frais. Quelques instants, l'ex humain réfléchit, élaborant les scénarios les plus farfelues quant à la présence du graffiti. Cependant, ses songeries n'engendrèrent aucune conclusion précise, et alors que le rythme du rap agressif qu'il avait écouté ce matin résonnait dans son cerveau, il apposait sa paume contre l'empreinte de celle de cet inconnu, se sentant comme extrêmement proche de lui. Ses doigts se calquaient aux siens avec perfection, sa paume avait la même forme.

    Il aurait aimer l'embrasser, constata t'il. Non pas comme l'on embrasse quelqu'un que l'on aime, mais comme l'on goûte à des lèvres pour en vérifier la saveur, pour sentir qu'elle est pareille à la sienne. Lazare aurait eu envie de baiser ce petit con qui avait fait cela, qui avait dégradé le bâtiment pour un message dont il ne ressentait peut être même pas la profondeur, mais qu'il avait inscrit dans la pierre, l'incrustant profondèment.

    Ses yeux se baissèrent légèrement sur le pan de mur. Un prénom avait été maladroitement tracé à l'empreinte du doigt, minuscule et mâchonné. Cependant, le démon le déchiffra, sans mot dire, alors qu'il s'asseyait sans mot dire, le dos appuyé contre ce S.O.S qui avait peut être finalement un sens. L'odeur du sang l'agrippa aux tripes. Définitivement, ce message n'avait pas été entièrement fait avec de la peinture à la bombe, constata t'il, l'esprit brouillé.

    Il ouvrit la canette de coca dans un pshiit sifflant, la portant à ses lèvres. Néanmoins, il hésita quelques secondes, le métal froid sous sa langue, son souffle s'écrasant contre le liquide. Ecarquillant brièvement les yeux, il brandit brutalement sa boisson dont les airs, annonçant d'un ton solennel :

    -A ta santé, Luka à la main rouge.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: I'll Be Waiting For You. | libre |    Lun 27 Juin - 8:42

[Encore moi ... Je sais XD Si sa t'inspire pas j'enlève mais j'avais besoin de me changer les idées ce matin !]


    Pourquoi étais-je ici ? Bonne question, j'ai refermer la porte d'entrée derrière moi et un désagréable frisson c'était abbatu sur moi me plongeant dans une forme d'esprit songeur. Je ne voulais pas rester au Manoir, je risquais encore d'énerver Seth, mon humeur faisait des hauts et des bas ces temps si sans que je l'explique. Changer subitement de vie, de pays, se retrouver à deux et ne plus être sois-moi ... Trop de nouvelle chose pour moi qui à un esprit assez tardif dirions-nous. Je vie dans cette époque sans vraiment la vivre toujours emprisonné dans le passer, dans une Russie tenus entre les mains d'un tyran despotique et aux idéologie fanatique.

    Je suis tout simplement invivable, ce que je redoutais ! Le mal du pays s'écroulant sur mes épaules. Je ne suis pas non plus le genre d'homme à flanchir facilement mais c'est vrai que aujourd'hui si je le pourrais, je partirais ... Je soupir arpentant les rues au hasard laissant mon regard trénasser au sol. Que dire d'autre ? Oh .... oui un autre problème se dressant devant moi. Le problème du combat en plus d'avoir le mal du pays, je commence à ressentir l'effet néfaste d'une âme akuma grapillant chaque partie de mon corps, dirions-nous c'est normale mais pas pour moi.

    Je n'ai jamais rien dis sur le pourquoi je me bats, le pourquoi j'utilise aussi peu ma force d'Akuma préférant me baser sur ma force physique qui m'est rester humaine. C'est une longue histoire, c'est des souvenirs sombre qui tache mon esprit, personne ne doit savoir !

    Ma peau frissonne, je lève les yeux apercevant une aura noir flotté dans l'air, résidu d'un passage d'un Akuma. Je me fige regardant le chemin de la trace. Quelqu'un qui savait pertinament où il allait. J'observe la facade du théatre fantomatique, abandonné ... Je ne voudrais pas déranger la personne qui y est, si en plus elle est en compagnie d'une quelconque victime. Pourtant ma curiosité de jeune Akuma pris le dessus, cet instinct si longtemps refouler revenant doucement comme un serpent s'enroulant autour de vous avant de broyer votre corps.

    Je rentre sans aucune bruit, le vent sifflant dans les corridors, l'aura se faisait un peu plus présente mais rien comparé à l'Originel donc un danger en moins. Je monte les escalier préférant aller à l'étage ou les cabines sont éventré laissant simplement une plate forme en béton par ci et par là. Je le voyais nettement ici, un jeune homme au cheveux long au teint de crai. Suis-je le seul à avoir la peau un peu plus coloré ? Mon humanité émanant encore de mon corps que je chéri pourtant je suis un redoutable tueur, efficace et silencieux.

    Je marche passant mes doigts sur les murs aux vieilles fresques avant de me diriger vers le bord où je m'assois laissant mes jambes battre dans le vide. Je contemple le théatre complètement dévaster comme éventré par une tempête, je frémis repensant à la roseraie ... Une ville remplis d'histoire. Mes prunelles verte obsrvant l'Akuma, étrange, un S.O.S derrière lui écrit dans un rouge sang pourtant aucune victime. Je reste figer mes yeux ne faisant que épiller et décortiquer. Une faible odeur planant dans les lieux avec une énergie assez négative me disant que l'homme en bas ne dois pas être de si bonne humeur, nous sommes deux ! Je ne suis pas très douer dans les approches et quand on ose m'approcher je me révèle froid et sans coeur ... Pire quand je suis d'une humeur insupportable.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
 
I'll Be Waiting For You. | libre |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protect Wolf :: ~One :: Archives du JDR-
Sauter vers: