AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi

Aller en bas 
AuteurMessage
Pharen

avatar

Messages : 146
Age : 22
Puf : Poison.
Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
Espèce ? : Akuma.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Ven 29 Juil - 17:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Il faisait chaud en cette après-midi. Le soleil était haut dans le ciel, éclairant de sa lumière dorée l'ensemble de la région. Identique à lui même, le ciel était d'un beau bleu azur. La falaise tellement connue du territoire garou surplombait comme toujours la ville Akuma, habitée par quelques arbres centenaires qui faisaient de l'ombre aux rares visiteurs qui venaient au bord de la pierre.

    Pharen en faisait maintenant partie. Gardant toujours un air innoffensif sur son visage, il avait traversé le territoire des loups sans se soucier de quoi que ce soit. Il fallait avouer qu'il avait été étonné de ne voir personne lui sauter à la gorge, ou le regarder en grognant des injures. Même si c'était une bonne chose -techniquement-, l'Originel avait été déçu de ce manque d'activité de la part des lycans. Il y avait un certain temps déjà qu'il s'était battu en duel avec une aura blanche. Bien évidemment il avait en quelque sorte été "vainqueur" de ce combat.

    Assis le dos contre un arbre, il soupira. La vie devenait morose an ces temps, l'été calmait les moeurs et les Akumas sortaient moins faire des victimes. Cela finissait par affecter sérieusement notre Pharen, qui voyait là un mauvais moyen d'en finir avec les ennemis. En ce moment, il se posait souvent des questions sans réponse, comme demandait un enfant tourmenté à sa mère. 'Pourquoi les gens ils font la guerre ?'. Dans les mêmes axes, il se demandait pourquoi il avait été Originel, pourquoi il ne pouvait pas être un simple humain et connaître la mort pour en finir une bonne fois pour toute. Mais ce qui le tourmentait surtout, c'était le fait d'être seul. Il avait parfois rencontré d'autres Originels, qui avaient la 'chance' de pouvoir se faire plaisir avec leurs ex-humains. La plupart étant gays, c'était techniquement plus facile.

    Notre Akuma n'avait amais été dérangé par les gays, loin de là. En fait, c'était plutôt le fait de voir tout le monde entouré quand lui était seul qui le faisait enrager. Il n'avait jamais été timide, jamais il n'avait hésité à aller vers ses victimes. Le truc des humaines, c'est qu'elles tombaient facilement dans sa poche et qu'a peine tuées il pouvait les laisser à leur place. Mais avec quelqu'un de la même race que lui ? il pensa alors à l'histoire entre Seth et cette louve. Il soupira.

    Décidement, ses tee-shirts avaient la mauvaise habitude de lui coller à la peau quand il était en pleine réflexion. Il devrait peut-être penser à mettre une veste quand il sortait. Dans un trop léger effort, il sereleva, et regarda une dernière fois le paysage de son chez-lui. On voyait d'ailleurs sa maison, toujours entourée de ses plantes carnivores. Il se dirigea vers l'arrière et tomba nez-à-nez avec une Originelle. Quand on pense au loup...
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Ven 29 Juil - 17:38

    Elle marchait en territoire loup depuis une dizaine de minutes, se demandant comment elle avait fait pour passer sans créer une bataille. Son humeur était d'ailleurs étonnante. Elle avait envie de... de sang, de douleur, de mort. Peut-être était-ce le manque d'action qui la poussait à vouloir un combat. Elle était prète à défier le premier loup qu'elle croiserait. Même un ex-humain lui conviendrait.
    Pourquoi avait-elle annulé l'entrainement avec Benjamin déjà ? Ah oui, parce qu'elle l'avait bien amoché hier. Son esclave connaissait la fatigue. Tant mieux. Elle appréciait cette dominance qu'elle avait sur l'ex-humain, allant jusqu'à l'excès parfois. Et il ne se rebellait pas. C'était peut-être ce qui lui manquait pour être parfait. Un peu de rebellion, de caractère. Elle soupira et déboula sur la falaise surmontant le village Akuma.

    Un autre Originel se trouvait d'ailleurs là, son T-shirt bleu marine lui collant au corps, moulant les muscles saillant. Ses cheveux n'était pas aussi clairs que ceux de Kuroi. Elle ne s'attarda pas sur lui, chose étonnante venant de sa part. Elle qui passait plus de temps à observer les hommes qu'à tuer. Vraiment, quelque chose n'allait pas aujourd'hui. Pourtant, elle ne pouvait pas avoir ses règles, comme les pitoyables humaines, et donc elle n'était pas contrariée par ça. Elle n'avait pas non plus de sautes d'humeurs répétitives et habituelles. Non, c'était autre chose.

    Elle se sentait seule. Comme tous les Originels elle pouvait se servir d'humains et d'ex-humains pour combler ses moindres désirs. Elle pouvait même aller proposer une nuit animée aux autres démons, étant connue pour son côté succube. Mais aujourd'hui, elle se sentait seule. Pas seule dans l'instant présent, seule sans compagnon pour partager des plans machiavéliques, ni le plaisir d'aspirer une âme. Elle se demandait, parfois, si un autre Originel pourrait lui apporter cette sensation d'être complette. D'être accompagnée.

    Elle posa son regard sur l'Originel en face d'elle. Puis elle baissa les yeux sur son corps. Comme toujours elle c'était mise en valeur, s'habillant ce jour là d'une robe d'été blanche, quelques volants en gaz la recouvrant. Des motifs floraux bleus marine recouvrait le vêtement, et des balerines lacées de bleu la chaussait. Elle lissa un peu la robe, par soucis de classe, puis se concentra à nouveau sur l'inconnu.
    - Tu t'es déjà senti seul, un jour ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Pharen

    avatar

    Messages : 146
    Age : 22
    Puf : Poison.
    Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
    Espèce ? : Akuma.

    Feuille de personnage
    YOUR FAMILY:
    YOUR MEETINGS:
    YOUR MEETINGS:

    MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Mer 3 Aoû - 12:46

      Pharen n'avait jamais été attiré par la possibilité des Originels de soumettre des humains en les transformant en Akumas. Il ne se servait pas des contrats destinés à cette partique. Il ne servait pas son peuple de ce côté là. Il se contentait de tuer de plus en plus d'humaines, d'augmenter sa force à chaque meurte effectué. En effet, il n'allait jamais chercher les âmes qu'il arrachait à ses victimes, estimant que cela lui faisait perdre un temps précieux. Temps qui pouvait servir à enfermer d'autres esprit purs. Mais il se rendait peu à peu compte que toutes ces heures, ces minutes, ces secondes,... il les avait passés seul. Et encore maintenant, il n'avait personne à ses côtés pour lui tenir compagnie. Cette perspective ne l'enchantait guère.

      Il fallait dire que l'Originel n'aidait pas à cette situation. Il n'était pas réputé pour être le plus sociable de tous les Akumas existants. C'était même plutôt le contraire, si on en croyait ses connaissances ainsi que les rares personnes qu'il considérait comme des amis. Jamais Pharen ne parlait avec autres qu'eux, les quelques Originels -masculins, bien sûr- qu'il avait rencontré et les lycans. Ainsi que ses victimes, bien évidemment. Il fallait dire qu'il avait pas mal de succès chez ces dernières, certaines se jetant littéralement sur lui. Parfois cela tournait mal, le désespoir de quelques jeunettes frisant l'excès.

      Aujourd'hui, il avait bien vu que cette solitude voulait s'en aller. Et comme par un hasard miraculeux, une personne était présente à l'endroit même où il était venu se poser un moment. La coïncidence faisait que cette personne était une femme. Une originelle, plus précisement. Et Pharen se retrouva malheureusement face à face avec elle quand il se releva. Il ne savait pas tellement quoi faire ou quoi dire. Heureusement pour lui, elle prit la parole avant. Il prit le temps de la détailler. Ses cheveux étaient d'un blond très clair, ses yeux étaient profonds et donnaient envie de se plonger dedans. Elle était vêtue d'une robe estivale de couleur blanche, agrémentée de touches bleues. Les chaussures qu'elle portait étaient de cette même couleur. Elle était très jolie, et le fait qu'elle soit Akuma ne faisait qu'accentuer l'effet qu'elle faisait sur notre Originel. Il se décida enfin à répondre à la question de la jeune femme. Il regarda le plus tranquillement qu'il pouvait le fond de ses yeux, et ne se risqua pas à la tutoyer.

      << -Jusqu'à maintenant, toujours. Votre compagnie est différente de celle que j'ai l'habitude d'avoir. >>


      Comme si un coeur battait dans sa poitrine. Sensation étrange.
      Revenir en haut Aller en bas
      Invité
      Invité



      MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Lun 8 Aoû - 17:11

      Elle l'observa qui la fixait dans les yeux, et écouta sa réponse. Il la vouvoyait. Voilà qui était... séduisant. Elle sourit, dévoilant ses dents, et pencha la tête sur le côté. Ses cheveux glissèrent dans son dos, son épaule gauche fut recouverte d'une couverture délavée. Elle plissa les yeux et réfléchit à une réponse. Finalement, elle opta pour la simplicité.
      - Tout comme la tienne.

      Il semblait différent des autres Originels. Peut-être était-ce cela qui l'avait attiré par ici. Elle se demanda s'il avait un nom. Surement. Se rapprochant un peu, à petit pas, elle se souvint du temps où elle était Geisha. A cette époque, elle était brune. Elle portait de superbes kimonos et enchantait les hommes par ses paroles, ses danses et sa façon de servir le thé. Maintenant, elle avait d'autres méthodes pour les enchanter. Mais elle n'avait pas envie de tester l'une d'elle sur l'inconnu. Non, elle voulait juste savoir en quoi il était différent. Cela l'intriguait.

      Elle fit un pas de plus. Maintenant, leur corps se frolaient presque. Il était un peu plus grand qu'elle. Kuroi leva les yeux, rejeta un peu la tête en arrière, très légèrement cependant, refusant de paraitre petite.
      - Je suis Kuroi, et toi ?
      Revenir en haut Aller en bas
      Pharen

      avatar

      Messages : 146
      Age : 22
      Puf : Poison.
      Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
      Espèce ? : Akuma.

      Feuille de personnage
      YOUR FAMILY:
      YOUR MEETINGS:
      YOUR MEETINGS:

      MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Lun 8 Aoû - 19:15

        Pharen était pourtant réputé pour être impitoyable. La plupart des gens pour qui ce nom voulait dire quelque chose savaient. Ils savaient que n'importe lequel de ses plans de meurtres finissait toujours avec une victime à terre. Jamais une fille n'avait résisté à son charme dévastateur à ses approches feintes et douceureuses. Jamais une femme mûre ne s'était rebellé face à cet homme aux yeux clairs, d'apparence plus jeune qu'elles. Jamais un homme n'avait pû l'égaler au combat afin de sauver sa peau. La plupart des êtres vivants possédant une aura avaient connaissance des ces faits. Il était redouté, ou alors respecté.

        Ce dont les autres n'avaient pas conscience, c'était de ce que l'Originel ressentait. Qui s'était jamais demandé comment il se sentait après un combat ? Si une douleur, bien qu'infime, avait transpercé la barrière de sa force ? Si sous cette froideur apparente, il y avait un minimum de sensibilité, un besoin d'affection, quelle qu'elle soit ? Personne, jamais. Aucun Akuma ou Garou n'avait pensé à chercher plus en profondeur. Alors certes, le respect de ses semblables et la crainte de ses ennemis lui faisait grand plaisir. Mais il était un peu blessé par le reste. L'indifférence.

        Et voici que maintenant, il recontrait une Originelle qui lui posait une question existencielle. Elle était là, devant lui, la solution : se tourner vers la gente féminine. Mais il avait été trop con pour y penser. Trop dispersé pour évaluer la situation et trouver un moyen de se faire comprendre une bonne fois pour toute. Il ne voulait pas casser son image. Il était comme ça, ce n'était pas une carapace comme on aurait pû le penser. La réponse de Pharen dût satisfaire son interlocutrice. En effet, celle-ci sourit à pleines dents. Sa réplique, aussi surprenant que cela puisse paraître, poussa Pharen à en esquisser un léger. Cette Akuma lui semblait sympathique et même plus que ça. Il lui semblait qu'elle était dans la même cas que lui, voulant paraître forte et intouchable, mais au fond... se sentant plus seule que jamais.

        Par une poussée d'instinct, sans doute, elle se rapprocha de lui en un seul pas. Leurs corps étaient maintenant très proches. Presque trop. Fort heureusement, il la dépassait d'un peu moins d'une tête, et gardait de peu la contrôle de la situation. Mais Pharen devait avouer quecette proximité le gênait. Il avait peur de faire un geste déplacé. La présentation de l'Originelle se fit assez rapidement. Un fil de conversation. Notre Akuma passait presque pour un moins que rien à être timide à ce point... Elle semblait apprécier qu'il la vouvoie, il fallait donc continuer.

        << -Pharen. Enchanté de vous rencontrer... Il sourit un nouvelle fois, puis détourna légèrement le regard. Qu'est-ce qui amène un joli minois comme vous dans cet endroit ennemi ? >>
        Revenir en haut Aller en bas
        Invité
        Invité



        MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Lun 8 Aoû - 19:37

        Kuroi s'égara quelques minutes dans ses souvenirs, remontant au temps où combattre, tuer, torturer était sa préocupation principale. Pendant quelques secondes, elle revint au Japon. Elle se souvint des Yakusas, japonais passionants à ses yeux. Ils tuaient sans aucun état d'âme et se tatouaient des pieds à la tête pour prouver leur appartenance à la mafia japonaise. Elle se rappella des armes qu'ils lui avaient fit tenir, utiliser, casser, jeter, perdre, cacher. Tenir une arme à feu était une expérience plaisante, presque plus que de voler l'âme d'un humain. Voir la peur dans les yeux de la victime, l'entendre la supplier de baisser l'arme... La sensation de puissance que cela procurait la grisait presque autant que de séduire un homme et de le tuer.

        Elle sourit à ces souvenirs puis revint à Pharen. Il souriait mais détournait un peu le regard. N'appréciant pas qu'il cesse de la regarder, elle leva la main et glissa ses doigts frais sur sa joue, avant de tourner le visage de l'Originel vers elle, le forçant à la fixer. Elle n'avait pas peur de lui, de la réaction qu'il pourrait avoir. Elle sentait comme un lien entre eux. Comme une connexion. Elle plongea ses prunelles dans les siennes, dominatrice et sûre d'elle.

        Elle fit bien attention à ne pas planter ses ongles dans la joue de l'Akuma, ne voulant pas provoquer de conflit. Mais elle garda tout de même une certaine pression sur la joue, pour affirmer sa décision de le forcer à la regarder. Puis elle répondit, donnant un ton sensuel à sa voix, sans vraiment y faire attention.
        - Toi.

        Elle aurait pu ajouter quelque chose d'autre. Mais elle voulait voir comment il se débrouillerait avec cette réponse. Elle ne lui rendit pas la question, préférant attendre un peu. Pour se faire patienter, elle se rapprocha encore un peu de Pharen, testant sa résistance aux contacts. Il semblait timide même si ses paroles restaient sûres. La référence à son joli minois soutenait d'ailleurs l'hypothèse qu'il n'était pas vraiment timide. Il aurait été ex-humain elle aurait pensé l'intimider, mais un Originel n'était pas, ou rarement intimidé.
        - Et toi ? Que fais-tu chez les loups ?
        Revenir en haut Aller en bas
        Pharen

        avatar

        Messages : 146
        Age : 22
        Puf : Poison.
        Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
        Espèce ? : Akuma.

        Feuille de personnage
        YOUR FAMILY:
        YOUR MEETINGS:
        YOUR MEETINGS:

        MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Mar 9 Aoû - 15:26

          A vrai dire, penser à un côté sensible caché au plus profond de son être rendait Pharen mal à l'aise. Un Originel, dont l'espèce était réputé pour n'avoir aucun coeur, aucune sensibilité et un caractère impitoyable, poourrait presque être déchu pour avoir des sentiments. Du moins, dans le temps c'était ainsi. Les enfants Akumas naissaient sans aucun amour, confrontés à la dureté de la vie en communauté. Notre Pha' avait été élevé comme cela. Ses parents ? Il préférait les oublier. Sa mère l'avait toujours dénigré décretant à chaque fois qu'elle le voyait qu'il ne deviendrait qu'un moins que rien. Qu'une victime des loups-garous. Son père, petit-fils du plus célèbre Akuma, ne le défendait guère, bien qu'il pensait tout le contraire de sa femme.

          L'Originel avait toujours essayé de leur faire ravaler leurs paroles. Une fois adapté à la vie d'un Akuma, il s'était montré plus que concluant en tant que prédateur. Imaginez un peu la tête de la grognasse, qui partit sans plus de cérémonie se faire tuer par des lycans. Elle préférait ça plutôt que d'avouer qu'elle avait tort. Ni son décès brutal, ni la vision de son coeur arraché ne fit plus de peine que ça au fils. Il s'en est allé.

          Occupé à penser au passé, il remarqua assez tard que la main de Kuroi s'était posée sur sa joue. Il loucha une seconde sur ce qui lui tournait maintenant la tête, et vit l'Originelle avec un regard dominateur et un sourire satisfait. Elle le testait. Il voulait bien marcher dans son jeu. Mais elle le déstablisa presque instantanément avec une réponse à sa question. Il n'était pas sûr d'avoir très bien entendu. Elle avait bien dit 'toi' ? Il n'avait pas rêvé ? C'était peu probable. D'autant plus que le ton était... plus que sensuel. Elle était sadique avec lui. Elle voulait sûrement voir sa réaction. Prennat sur lui, il répliqua presque directement avec un petit sourire en coin.

          << -Oh, je ne sais pas quoi penser de cette réponse... >>


          Décidément, Kuroi était très maligne. Pendant qu'il réfléchissait à comment aborder sa réponse, elle avait eu le temps de se rapprocher un peu plus. Il ne niait pas que cette proximité était pour le moins agréable. Elle semblait penser le contraire. Il ne poussa pas le vice jusqu'a se rapprocher aussi, bien qu'il aurait aimé le faire. Cela aurait fixé l'Originelle sur les intentions que Pharen n'avait pas. Elle finit par lui demander la même chose. Ce qu'il faisait là ? Bonne question.

          << -Ce serait peut-être mal vu de répondre 'vous', sachant que vous me l'avez dit juste avant. Pour tout avouer je ne sais pas. L'instinct ? Je savais que je ferais une rencontre très intéressante ? >>

          Il sourit.
          Revenir en haut Aller en bas
          Invité
          Invité



          MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Mar 9 Aoû - 17:14

          Il ne savait pas quoi penser de sa réponse. Kuroi sourit, appréciant ce comportement. Bien qu'il ne bougea pas plus qu'avant, semblant vouloir éviter de la contrarier en faisant quelque chose de travers, elle ne fit pas de remarque. Elle se contenta de rester silencieuse, écoutant le silence. Cette pensée parait futile, et surtout stupide au premier abord. Mais rien n'est plus réfléchi et réaliste que bien d'autres. Car il n'existe jamais de silence complet. Avec les humains, il y a leur bruyante respiration. Et les Akumas entendent toujours un bruit, aussi loin d'eux soit-il. Quand à être seul dans un endroit silencieux, c'est possible, mais il y aura toujours les pensées de la personne. Tout ça pour dire que le silence complet n'existe pas et que la pensée de l'Originelle est intelligente.

          D'ailleurs, Kuroi n'ai pas spécialement bête. Ce n'est pas non plus une lumière, mais elle a tout de même un cerveau. Et une culture. Elle sourit doucement à cette remarque ô combien sympathique vis à vis d'elle même. Un peu narcissique sur les bords, la blonde se fit une rapide liste de ses qualités, pendant que Pharen parlait. Il parlait bien d'après elle. Une rencontre intéressante disait-il. Parfait.

          Elle sourit encore et laissa sa main glisser le long de la joue lisse, caressant la peau de l'Originel. Descendant le long du cou de celui-ci, elle gagna le T-shirt et échoua contre le torse de Pharen. Le contact, léger et délicat, aurait pu lui permettre de sentir battre le coeur de l'homme en face d'elle s'il en avait un. Mais ce n'était pas le cas. Heureusement pour lui d'ailleurs. Sinon il aurait perdu son âme. Kuroi reprit la parole.
          - Il semblerait que ton instinct ne t'ai pas trompé...
          Revenir en haut Aller en bas
          Pharen

          avatar

          Messages : 146
          Age : 22
          Puf : Poison.
          Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
          Espèce ? : Akuma.

          Feuille de personnage
          YOUR FAMILY:
          YOUR MEETINGS:
          YOUR MEETINGS:

          MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Jeu 11 Aoû - 18:19

            Pharen n'avait jamais évalué la possibilité pour un Originel d'avoir des sentiments. On lui avait toujours dit qu'il devait être impitoyable, sans scrupules et il devait chaque fois garder un comportement prédateur. Bien évidemment, il pouvait arriver à un démon de ressentir dela souffrance intérieure, ou même de la tristesse. L'amitié était tolerée. Mais le reste ? La peur ? L'amour ? Beaucoup d'individus Akumas violaient les règles qu'on leur avait apprises et se mettaient en couple, ou alors fuyaient devant un danger. Et puis l'un amenait l'autre. Pharen n'avait jamais été amoureux. Jamais.

            Certes, il aurait pu. Dans l'insouciance de l'enfance, épris par une petite fillette aux cheveux blonds. Malheureusement, les enfants Akumas étaient des démons pires que leurs parents. Vampires à leurs heures, amateurs d'âmes humaines dès l'adolescence... Il était vrai que les sentiments auraient été mal placés à cette époque de leur vie. D'autant plus qu'ils avaient tout leur temps pour en avoir à leur taille adulte. A moins qu'il soient tués par leurs parents, mais là n'était pas la question.

            Kuroi, toujours debout devant lui, paraissait satisfaite des réponses que lui donnait Pharen. Il n'en était pas moins heureux. Non qu'elle l'intimidait, mais il n'avait pas envie de faire une connerie pour que tout parte en sucette. Dans ses pensées beaucoup trop profondes devant une beauté pareille, il avait complètement oublié que la main de son interlocutrice était toujours collée à sa joue. Il fallait dire qu'elle ne s'appuyait pas comme une bête dessus, et qu'il devenait facilement distrait. Cette fameuse extrémité du bras fin de l'Originelle glissa plus ou moins lentement vers le bas, progressant le long du cou pour finalement échuer sur son torse. Ca devenait limite supportable, et notre Originel se mordit brutalement la lèvre supérieure. Si il avait été humain, il serait déjà mort d'une crise cardiaque. Il prit dans sa main le poignet de l'Originelle et le repoussa légèrement. Il en oublia même de la vouvoyer.

            << -Un peu tôt, tu ne crois pas ? >>

            Il ne savait pas comment elle allait réagir. Peut-être allait elle ignorer ces propos, peut-être pas. Toujours était-il qu'elle semblait avoir chaud aux fesses rapide. Ce devait être un prédateur redoutable. Il observa une nouvelle fois de long en large son interlocutrice. Il n'avait qu'une envie : la croquer, dans l'instant présent. Le seul problème ? Il n'était qu'une lopette. Il ne voulait pas brusquer les choses alors qu'elle lui montrait plutôt clairement qu'il pouvait essayer. Toutes ces questions lui donnaient mal à la tête.

            Pris trop profondément dans ces interrogations, il remarqua seulement que cela fisait à peu près vingt secondes qu'il tenait le poignet de l'Originelle dans sa main. Il se mordit une fois encore la lèvre inférieure très brusquement. Même trop. Il regarda le ciel pendant que l'un de ses doigts caressait presque frénétiquement le peau fine de Kuroi. Il revint à lui et retourna se plonger dans les yeux de la blonde tout en lâchant le bras fin. Il respira un bon coup.

            << -Finalement, c'était peut-être un peu trop tard... >>

            Il se maudit presque d'avoir dit ça.
            Revenir en haut Aller en bas
            Invité
            Invité



            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Ven 12 Aoû - 7:53

              Kuroi avait beau chercher, elle ne trouvait pas la raison de son comportement. Pourquoi essayait-elle de pousser l'Akuma à bout ? Certes elle se savait belle et séduisante, et elle connaissait son côté succube. Elle avait déjà perdu de nombreux hommes dans les plaisirs de la chair, souvent pour se nourir, parfois pour se faire plaisir. Ce n'était pas la première fois qu'elle montrait clairement à un être du sexe opposé qu'elle voulait s'adonner à des occupations moins catholiques que celle de départ, mais jamais aussi rapidement.
              Des occupations moins catholiques... Kuroi retint un rire à cette pensée. Non qu'elle ne croie en dieu, elle en représentait même le contraire, mais elle avait quand même des références, de la culture.

              Pharen se mordit assez brutalement la lèvre, la tirant de ses pensées. Intriguée elle l'observa pendant qu'il saisissait sans violence son poignet et le repoussait. Alors qu'elle allait l'arracher de sa poigne, sa voix vint l'interrompre. Un peu tôt ? Voilà donc ce qui le troublait. Tout comme elle. Sauf que ce n'était sûrement pas pour les mêmes raisons. Kuroi se demandait pourquoi elle jouait ainsi de son corps et de son charisme alors qu'elle ne le connaissait pas. Elle allait acquiesçer et reculer un peu mais son instinct prit le contrôle, jetant la raison aux oubliettes.
              - Il n'est jamais trop tôt.

              Ce n'était peu être pas elle qui clochait, mais lui ? Elle se savait attirante, mais elle voyait bien qu'il était beau, puissant. C'était ça qui lui faisait perdre la tête. Kuroi appréciait la beauté, mais aussi la puissance. C'était rare de retrouver les deux en un seul être. Mais c'était le cas pour Pharen. Voilà pourquoi sa présence lui montait à la tête. ça ne pouvait pas être autre chose... Si ?

              Elle fut tirée de ses réflexion - à son plus grand soulagement - par l'Originel qui se mordait à nouveau la lèvre et caressait la peau fine de son poignet. Il fixa le ciel puis lâcha son bras. Un peu hébétée par la perte de contact elle ne réagit pas tout de suite. Même lorsqu'il parla à nouveau elle resta figée. Elle avait souvent besoin de toucher, sentir la personne avec qui elle parlait, une habitude qu'elle avait depuis... Depuis longtemps. Lorsqu'on rejetait ce contact - ce qui était rare - elle était tellement surprise qu'elle restait figée pendant quelques secondes. Mais cette fois, elle n'était pas rejetée parce qu'on ne voulait pas d'elle. Non, c'était parce qu'on la voulait qu'on la rejetait. Cela n'avait aucun sens mais elle s'en fichait. Elle se comprenait.
              Soudain elle se reprit et répondit du tac au tac.
              - Mais il est souvent trop tard.

              Ce fut à son tour de se mordre la lèvre. Cette journée était désagréable quelques minutes plus tôt, puis elle était devenue sympathique mais maintenant, elle prenait un angle étrange. En bien ou en mal ? C'était une bonne question.
            Revenir en haut Aller en bas
            Pharen

            avatar

            Messages : 146
            Age : 22
            Puf : Poison.
            Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
            Espèce ? : Akuma.

            Feuille de personnage
            YOUR FAMILY:
            YOUR MEETINGS:
            YOUR MEETINGS:

            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Dim 14 Aoû - 12:05

            Pharen n'était pas narcissique. Très loin de là. Il était juste réaliste. Il était capable de s'observer une seconde dans un miroir et d'en déduire qu'il était musclé. Ou puissant, selon les vocabulaires. De toute façon, étant donnée leur force phénoménale, les Akumas se devaient d'avoir un muscularité à la hauteur. Ne serait-ce qu'un petit peu. Il savait garder la tête sur les épaules et dire -ou plutôt penser- qu'il devait avoir un minimum de beauté. Il n'avait parfois pas besoin d'approcher les victimes, qui venaient à lui d'elles-mêmes. Plus qu'a les conduire en lieu sûr, où personne ne la verrais mourir d'un baiser et agoniser quand il l'aurait abandonnée. Il se demandait parfois si une enquête policière était menée. Une par victime, ça faisait beaucoup de réflexion pour rien, quand la cause était introuvable par des humains...

            Les victimes étaient toutes différentes. D'une façon ou d'une autre, il leur manquait quelque chose dans leur petite vie souvent toute tracée, où leurs parents souvent dirigaient tout. Le plus souvent, il leur manquait l'amour. Elles étaient célibataires, désespérées, prêtes à tout pour ne plus être seules. elles-là étaient des formalités. Il y avait des filles dont un proche était mort, ou même le compagnon, et qui voulaient juste oublier. Celles-là, c'était généralement à l'abri d'un bar qu'elles mourraient, après une dose un peu forte de whisky. Etpuis, il y avait celles qui étaient carrément rebelles. Elles voulaient changer des choses dans leur existence, mais refusaient catégoriquement de faire quoi que ce soit avec lui. Dans ce cas là, il la tuait de force ou l'abandonnait.

            Kuroi était toujours là, devant lui. Bien évidemment, elle fut surprise quand l'Originel lui écarta la main. Mais pas autant qu'il l'aurait cru. Il devina que ce n'était pas dans les habitudes de l'Originelle d'aller aussi vite. Finalement, peut-être... qu'il lui faisait de l'effet ? Il rejeta cette pensée pour le moment, préférant éviter de penser à cette éventualité. Peut-être que c'était le contraire. Enfin, il se comprenait, ce qui était le principal. En tout cas de son côté ça chauffait, et ce n'était pas dans ses habitudes d'avoir un comportement pareil. La réponse de Kuroi ne tarda pas à venir. Elle avait tout compris. En fait, c'était lui le problème. Il ne savait pas laisser couler les choses. Il était obligé de mettre un obstacle en plus sur le parcours, déjà assez difficile comme ça. Son interlocutrice ne bougeait plus. Elle était comme figée, trop surprise de sa réaction à lui. Il fallait dire que la situation était compliquée. En temps normal, on était rejeté quand la personne qui le faisait ne voulait pas de nous. Seulement là, c'était carrément le coontraire, et elle l'avait parfaitement assimilé, à en croire sa réponse. Il était géné de se dévoiler aussi facilement. Il ne comprenait pas. Il fronça les sourcils.

            << -Co... comment peut-tu me faire autant d'effet alors que je te connais à peine ?? Je ne comprends rien. C'est trop dur. J'arrête de réfléchir, ça me fait trop mal à la tête. >>


            Il se sentait comme un enfant qui annonce à sa maman pourquoi il sait qu'il est malade. Puis qui se rebellait contre sa génitrice qui ne voulait pas l'amener chez le docteur. C'était l'impression qu'il avait. En fait, il avait trop envie de l'embrasser pour rester sérieux une seconde devant elle. C'était beaucoup trop compliqué.
            Revenir en haut Aller en bas
            Invité
            Invité



            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Dim 14 Aoû - 13:16


              Kuroi se sentait comme... comme paisible. Pas qu'elle soit tourmentée tous les jours et que soudainement elle faisait la paix avec ses fantômes. Non, paisible dans le sens d'être bien, à sa place, au bon moment, avec la bonne personne. Elle avait envie d'éffleurer le visage de Pharen, de découvrir pourquoi il l'attirait tant, seulement en le touchant. Elle voulait retrouver le contact perdu. Peut-être y trouverait-elle ce qui la perturbait ainsi.

              Elle leva à nouveau la main, bravant le refus de l'Originel et dessina la courbe de menton, partant de sa pommette et glissant le long de la joue. Ancrant son visage dans sa mémoire, elle finit par scruter ses yeux à la recherche d'une étincelle, d'un éclat qui lui dicterait quoi faire. Il l'intriguait, l'étonnait, l'obsédait même.

              Elle avait l'impression qu'il faisait partie d'elle, la repoussant alors qu'il la voulait. Cela n'avait aucune logique. Tout comme la douleur sourde qui pulsait en elle, réchauffant son corps si longtemps glacé par la solitude. Il semblait tellement indifférent... Pourtant il lui avait prouvé qu'elle le troublait.

              Un instant elle se demanda si elle serait capable de partir maintenant qu'elle le connaissait. Sûrement que non. Cette sensation de manque qu'elle avait peur de ressentir une fois éloignée... Elle n'avait jamais manqué de rien, et elle ne voulait pas que cela commence. Pourtant... Lui non plus ne comprenait pas. Ne comprenait pas cet effet qu'ils avaient l'un sur l'autre. Elle murmura faiblement.
              - Moi non plus. Tout ce que je sais, c'est que je ne me sens plus seule.
            Revenir en haut Aller en bas
            Pharen

            avatar

            Messages : 146
            Age : 22
            Puf : Poison.
            Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
            Espèce ? : Akuma.

            Feuille de personnage
            YOUR FAMILY:
            YOUR MEETINGS:
            YOUR MEETINGS:

            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Lun 15 Aoû - 12:39

            Avoir un coeur qui battait était la chose que Pharen redoutait le plus au monde. On aurait pû croire qu'un ennemi en particulier ou une menace spéciale, ou même encore la perspective de se faire arracher la source de sa 'vie' lui ferait peur. Mais non. Un coeur battant était comme une bête qui vous ronge de l'intérieur. Après tout, quand il s'arrête, vous êtes mort. Fini. Au moment où il décide qu'il n'a plus enve de se battre pour vous, c'est votre fin immédiate. Mais un coeur battant n'avait pas pour seul danger la mort. Il pouvait aussi engendrer la souffrance. N'est-il jamais arrivé à un jeune homme en fleur rencontrant une jeune fille, de sentir son coeur s'emballer ? Cette sensation avait pour réputation de vous pourrir la vie, augmentant votre taux de stress autant que votre taux d'adrénaline.

            A l'instant, si l'Originel avait possédé un coeur en fonctionnement correct, cet organe se serait tellement emballé qu'il aurait fait un crise cardiaque dans les dix secondes. Heureusement il avait de la chance. En face de lui, Kuroi semblait troublée et en même temps paraissait sereine. Elle leva une nouvelle fois la main, et passa les frontières de l'interdiction. Il lui avait dit non, elle lui disait si. Elle effleura à peine sa peau, provoquant presque un frisson chez lui. L'Originelle leva ensuite les yeux, pour enfoncer son regard dans celui de Pharen. Sûrement cherchait-elle une réponse à ses interrogations.

            L'Originel ne s'imaginait pas faire un premier pas. En fait, il n'avait juste pas assez de cran pour le faire. Et puis il avait chaud. Très chaud. Trop chaud, même. Peut-être étais-ce la présence de Kuroi qui augmentait la chaleur environnante. Un instant, il pensa à partir. S'en aller, loin, courir, aller là où personne ne pourrait le trouver. Se cacher de ne pas être à la hauteur. De ne pas pouvoir affirmer ses convictions, tout en faisant ce qu'il voulait faire. Mais elle était là, devant lui, et à sa façon elle l'empêchait de partir.

            Elle parla. La voix claire de l'Originelle retentit dans les airs, contrastant avec le silence pesant de la nature tout autour d'eux. Elle aussi, elle ressentait la même impression, sa solitude s'était évanouie. Il se passa la main dérrière la tête, toujours aussi géné, puis se décida et lui offrit un sourire.

            << -Je ne me suis pas senti seul depuis que tu es là. >>

            Enfin, un pas en avant. Il progressait.
            Revenir en haut Aller en bas
            Invité
            Invité



            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Mar 16 Aoû - 13:26

              Kuroi avait envie de se rapprocher de Pharen jusqu'à ce que leurs corps soient collés l'un à l'autre. Elle voulait caresser son visage du bout des doigts, sentir son regard sur elle, ses lèvres sur les siennes... Ce sentiment de besoin, de désir, elle ne l'avait jamais ressenti avant. C'était nouveau pour elle, et tellement intriguant. Elle secoua la tête, essayant de chasser ses pensées de sa tête. Ses cheveux glissèrent lentement le long de ses joues, tombant le long de son cou, la chatouillant un peu. Elle réprima un frisson et ferma les yeux pour reprendre ses esprits. Mauvaise idée. Cela activa encore plus ses sens et le parfum de Pharen emplit ses narines, lui faisant tourner la tête. Passablement agacée par la tournure des choses, Kuroi cessa de caresser la joue de l'Originel. Elle ne contrôlait plus rien et ça la stressait.

              Pharen finit par sourire et lui confia qu'il ne se sentait plus seul non plus. Puis il se rapprocha d'elle. Que ce soit volontaire ou non, il signa la mort de son self-contrôle. Elle ne dirigeait plus rien. Incapable de réfléchir, de se stopper ni même de se freiner, elle n'obéissait plus qu'à son instinct. Se rapprochant à son tour, elle leva les yeux vers lui, sans vraiment se rendre compte de ce qu'elle allait faire. Se hissant sur la pointe des pieds, elle saisit son visage entre ses mains, l’empêchant de lui échapper. Il fallait qu'elle sache. Qu'elle sache si elle ressentait réellement quelque chose ou si c'était juste le mélange de beauté et de puissance qui lui montait à la tête. Elle rapprocha ses lèvres des siennes, le fixant dans les yeux jusqu'à la dernière seconde.

              On ne pouvait pas dire que l'Originelle était une novice en matière de baiser, car son côté succube l'avait poussée à tester tous les plaisirs de la chair. C'est pourquoi elle n'avait pas peur de se rater ou que Pharen n'apprécie pas. Elle avait de l'expérience.

              Elle ferma les yeux et joignit leurs lèvres avec douceur, transmettant son trouble et son attirance avec une tendresse peu commune. Le baiser, chaste, la transporta ailleurs. Elle ressentit d'abord de la tendresse - sûrement celle qu'elle avait donnée au baiser- puis quelque chose de plus fort, de plus puissant. Tout son corps s'enflamma, elle eu l'impression que jamais elle ne pourrait se détacher de ce démon, sans en mourir. Elle sentait comme un lien entre eux. Ce lien lui procurait un plaisir intense. Elle n'était plus seule, elle le savait. Il était comme indispensable, essentiel à sa survie.
            Revenir en haut Aller en bas
            Pharen

            avatar

            Messages : 146
            Age : 22
            Puf : Poison.
            Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
            Espèce ? : Akuma.

            Feuille de personnage
            YOUR FAMILY:
            YOUR MEETINGS:
            YOUR MEETINGS:

            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Mar 16 Aoû - 16:06

            Pharen savait que c'était mal. C'était mauvais de recevoir cette décharge électrique sur son coeur, qui le poussait à faire quelque chose qu'il n'osait pas faire. Il le voulait, de toutes ses forces, de tout son coeur mais il ne pouvait pas ; c'était physiologique. Et Kuroi paraissait avoir le même problème, à moins qu'il ne soit fou. Il ne savait pas déchiffrer les expressions, sauf chez ses victimes. Et encore. Là, il ne savait pas quoi penser. Il ignorait ce que l'Originelle ressentait, ce qu'elle désirait faire et pourquoi. Et ça le tirailait d'être ignorant à ce point.

            Il avait eu le malheur de faire un pas en avant. A vrai dire, ce n'était pas lui qui s'était rapproché, mais son instinct, disons. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il venait de mettre fin à cet enfermement que tous deux avaient l'un envers l'autre. Kuroi semblait au bord du gouffre, elle ne tenait plus en place. Et puis elle fit quelque chose qu'il ne l'aurait jamais, oh grand jamais imaginé faire. Lui qui avait peur de faire quelque chose de mal... Elle fit un pas en avant, de façon décidée. Soudain l'Originel avait un doute sur ce que désirait faire son interlocutrice.

            Kuroi finit pa prendr doucement le visage de Pharen entre ses mains, et se fit plus grande en se hissant sur la pointe des pieds. Il écarquilla assez les yeux pour que cela reste invisible. Non. Elle n'allait pas faire ça ? Elle ne pouvait pas, c'était impossible. Exclu. Elle ne pouvait pas oser après aussi peu de temps. Et pourtant. Les yeux dans les yeux, elle se rapprocha plus encore alors qu'il restait paralysé. Il n'arrivait pas à imaginer comme cela pourrait être. A vrai dire, il pouvait être considéré comme plus que débutant dans ce genre d'acte. Mais il ne réalisait pas encore.

            Il ne tarda pas à le faire. Déjà Kuroi avait joint leurs lèvres, et il n'eut pas le temps de penser à autre chose. De toute façon, il n'en avait pas la moindre envie. Il avait l'impression de... de vivre, il n'était plus seul. Il sentait presque son coeur vivre, les couleurs se redorer tout autour. Et puis il sentait que ça allait être trop dur de partir, maintenant. Beaucoup trop dur. Maintenant qu'il n'avait plus rien à perdre à part sa présene à elle, il approfondit son baiser légèrement. C'était trop tard pour reculer.

            Après un temps qui avait semblé infini, ils mirent tous deux fin à ce moment miraculeux. Il ne savait pas quoi dire. Il pouvait dire certaines choses, mais ce n'était pas forcément le moment. Et d'autres paroles pourraient le faire passer pour un enfoiré.

            << -On ne peux pas dire que ça donne envie de partir. Loin de là. >>

            Il se mordit encore une fois la lèvre inférieure en observant l'Originelle. Il ne pouvait pas le fermer pour une fois ?
            Revenir en haut Aller en bas
            Invité
            Invité



            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Mar 16 Aoû - 16:42

              Kuroi recula un peu, hébétée. Depuis quand embrasser un Akuma lui donnait ce genre de sensation ? Elle porta une main tremblante à ses lèvres et les effleura avec stupeur. Elle devait se l'avouer, cette nouveauté lui faisait peur. Elle recula encore d'un pas et trébucha. Elle ne tomba pas, mais elle savait qu'il fallait qu'elle se reprenne sinon elle chuterait au prochain mouvement. Elle entendit vaguement Pharen parler. Mais elle ne comprit pas ses paroles, trop absorbée par sa surprise et leur récent baiser. La blonde le vit ensuite se mordre la lèvre. Il avait ressenti la même chose ? Non, ça ne ce pouvait pas. Elle tremblota en ce remémorant les émotions qui l'avaient envahie.

              Non vraiment, elle n'avait pas envie de s'éloigner de lui, mais il le fallait. Elle avait tellement peur de se découvrir une face "cachée" qui la rendrait faible... Et elle ne voulait pas être faible. Elle tenta de se calmer, de reprendre contenance. Peu à peu, elle y arrivait, re-gagnant son self-contrôle. Elle recula à nouveau, sans trébucher cette fois. Elle se mordit la lèvre et murmura faiblement mais franchement.
              - Il faut que je parte. Sinon je ne pourrais plus jamais m'éloigner.

              Et elle se retourna, tournant le dos à Pharen avec difficulté, et se lança en courant le plus loin possible de lui. Il fallait qu'elle parte, elle ne lui avait pas mentit. Car elle savait à présent, que si elle était restée, elle n'aurait pu s'éloigner de lui après. Or, cet attachement la rendrait faible. Et elle avait peur d'être faible.
            Revenir en haut Aller en bas
            Pharen

            avatar

            Messages : 146
            Age : 22
            Puf : Poison.
            Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
            Espèce ? : Akuma.

            Feuille de personnage
            YOUR FAMILY:
            YOUR MEETINGS:
            YOUR MEETINGS:

            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   Mar 16 Aoû - 19:15

            Quand le baiser se stoppa, Pharen et Kuroi étaient aussi troublés l'un que l'autre. Mais l'Originelle avait l'air plus stupéfaite qu'autre chose. Elle recula brusquement et manqua de s'écrouler, la main sur sa bouche. Il esquissa un mouvement pour l'aider mais le stoppa net. Elle recula une nouvelle fois. Il ne comprenait pas. C'était elle qui l'avait embrassé. Si l'un des deux avait dû reculer pour une raison inconnue, c'était bien lui.

            Il voyait parfaitement bien qu'elle tentait de redevenir calme. Mais il ne voyait toujours pas la raison de ce comportement. C'était strictement incompréhensible. Elle recula une nouvelle fois, ce qui acheva de frotter la patience de l'Originel. Il allait lui demander ce qui n'allait pas, mais elle répondit d'elle-même. Elle ne pourrait plus jamais s'éloigner ? Il avait dit quelque chose de mal ? Il savait qu'il aurait dû la fermer. Soudain elle se retourna et partit en courant. Il resta quelques secondes debout là, hébété, avant de partir derrière elle.


            << -Attends !! >>

            FIN
            suite au pavillon
            Revenir en haut Aller en bas
            Contenu sponsorisé




            MessageSujet: Re: Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi   

            Revenir en haut Aller en bas
             
            Maybe someone like you... but maybe not. ~ Kuroi
            Revenir en haut 
            Page 1 sur 1
             Sujets similaires
            -
            » Débuts difficiles... [pv Kuroi]
            » La grotte de diamant [ Mission de rang C ]
            » Pour mon senseï... [Kuroi Ao]
            » Recycler le bois mort [Ao Kuroi]
            » Maielle "Mao" Kuroi [À revalider]

            Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
            Protect Wolf :: ~One :: Archives du JDR-
            Sauter vers: