AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Laisse toi aller bébé - Ewen

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Laisse toi aller bébé - Ewen   Sam 22 Oct - 17:21

    Kuroi se baissa, sa chaussure argenté à l'immense talon aiguille à la main. D'un geste habile elle effleura sa propre peau en l'enfilant lentement. Une fois la délicate opération faite, elle se redressa, repoussant ses cheveux en arrière. Elle attrapa un petit flacon de parfum et s'aspergea presque du liquide odorant. Enfin, pour finir ses préparatifs, la blonde tira un peu sur le haut de la robe, dévoilant ainsi sa poitrine. Elle tourna sur elle-même devant le miroir, s'observant d'un oeil critique. Elle tira une dernière fois sur le décolté et termina de s'admirer en greffant sur ses lèvres une moue coquine.

    Kuroi descendit lentement les escaliers, la main droite glissant sur la rampe en chêne, les talons claquant sur le bois lustré. Elle arriva devant la porte d'entrée qu'elle franchit avec une mine réjouie, pressée d'aller s'amuser un peu. Cela faisait des semaines qu'elle n'était pas sortie et pour une fois qu'elle avait l'occasion de se faire plaisir, elle n'allait pas se priver. Kuroi sortait donc en boite par cette nuit glacée. L'Originelle frissonna en sentant le froid mordre sa peau dénudée et accéléra le pas dans l'espoir de se réchauffer. Heureusement elle n'était pas loin du Gloss & Dance.

    Elle franchit la porte gardée par des videurs avec aisance, sans même montrer sa carte d'identité, et gagna la chaleur du lieu bondé, la tension sexuelle a peine refoulée parcourant la salle par vagues. Se glissant entre les danseurs, l'Akumette gagna un endroit où elle ne serait bien entourée pour danser. Une musique rythmée fut lancée et c'est dans le même mouvement que son entourage qu'elle commença à se déhancher. Rapidement elle repéra un visage intéressant et s'approcha du danseur, féline.

    La méthode de "drague" de Kuroi était simple. Se coller à sa proie et remuer sensuellement contre elle. Elle l'appliqua de la même façon qu'à chaque fois, se collant sans vergogne à l'homme et dansant contre lui, rejetant parfois la tête en arrière contre son torse. Un gémissement lascif s'échappa volontairement de ses lèvres qu'elle mordillait depuis quelques minutes.

Revenir en haut Aller en bas
.Ewen

avatar

Messages : 43
Age : 24
Puf : Dans un cercueil
Espèce ? : Originalesque

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Sam 22 Oct - 20:28



    Je ramène mes cheveux en une queue de cheval avant de les relâchés, mes mèches brunes retombent sur mes épaules alors que je hausse un sourcil perplexe avant de tordre mes lèvres. Je détourne mes yeux avant de pianoter nerveusement mes doigts sur le lavabo en soupirant. J’avais l’impression d’être devant de miroir depuis bientôt 1heure alors que cela ne faisait que 1 minute, je cherchais à faire quelque chose de mes cheveux mais je dois dire que je commence à jeté l’éponge. Je grommelle dans ma barbe avant d’enfiler ma chemise noire laissant 2 ou 3 boutons du col ouvert, je passe ma main dans ma nuque dégageant mes longs cheveux avant de sortir précipitamment de la salle de bain mettant mon col correctement.

    Je descends d’un pas léger les marches jetant un œil au salon par habitude mais la pièce était définitivement noire. Luka avait prétendus aller voir des « amis », je n’aimais guère l’idée mais ca me laisse tout de même une soirée tranquille devant moi. Un soir seul, qui rime affreusement avec chasse à la victime ! Je souris lentement prenant mes clefs avant de sortir, je suis directement frappé par la fraicheur du soir annonçant un hiver précoce pour cette année. Je m’engouffre dans ma voiture avant de démarrer pour aller à l’endroit ou nous sommes toujours sur de trouver quoi ce mettre sous la dent : Gloss & Dance.

    Je suis quelqu’un de plutôt calme qui aime le silence mais de temps en temps faire la fête ne me dérange pas du tout ! J’aime énormément regarder les gens évolués dans c’est salles sombres et le mieux sont ceux qui vous aborde sans savoir qu’il scelle le propre destin. C’était un endroit plutôt amusant pour un Akuma. Je rentre à peine dans la salle que la chaleur de l’endroit lourde frappe mon visage et la musique quelque peu assourdissante perce mes tympans. Quelques regardent s’attardent sur moi que je soutiens facilement d’un bref coup d’œil. Je me faufile avec aisance dans la foule croisant quelques femmes charmantes qui pouvaient bien finir dans mon lit ce soir … Non j’ai un gamin à la maison je ne peux décemment pas !

    J’arrive au bar commandant un crémant, quand soudainement ma peau frissonne étrangement en voyant mon aura s’élevé lentement dans l’air, je comprends très vite que je ne suis pas le seul de mon espèce ici. Je tourne lentement mes prunelles rouge observant la folle quand je vois une crinière blonde se déhanché avec beaucoup plus d’aisance et de grâce que la gente féminine humaine. Mes prunelles s’attardent sur elle, légèrement sur ses courbes qui n’ont rien à se reproché. Un fin sourire se dessine sur mes lèvres quand je croise son regard, je détourne mon visage vers le barman avant de m’en aller avec mes deux coupes de crémant. Comme une ombre je me faufile vers l’Originelle apparaissant d’un coup sous ses yeux et assez proche pour que nos prunelles s’accrochent directement alors que mon sourire ne quitte pas mes lèvres. Je lui présente la coupe à hauteur de ses lèvres avant de murmurer.

    - Kuroi, quel bon vent t'emmène par ici ?

    Je la connaissais à peu près, quelques mots par si par là quelque fois mais rien de plus. Mais la succube en face de moi, ma toujours quelque peu fasciné par la force provocatrice et d’un charme subtile combiné dans un tel corps. Je la laisse prendre la coupe alors que je tourne légèrement autour d’elle ne la lâchant pas des yeux. Une musique toujours techno mais bien plus lent remplis le fond à présent, idéale pour ce moment. Alors qu’on se jauge avec une certaine tension. Je m’arrête en face d’elle finalement plissant légèrement les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Dim 23 Oct - 9:33

    Kuroi donna un léger coup de hanche sur la gauche, tournant la tête à l'opposé. Ce mouvement lui permit de percer la foule de ses yeux glacés et d'apercevoir, au bar, Ewen. Elle ne connaissait cet Originel que de nom, l'ayant aperçu une fois lors d'une mission sur Terre. Il lui semblait que cet Akuma avait un frère avec qui il c'était longuement battu et qu'il était devenu fou à la suite de la mort d'un ex-humain, mais c'était très vague. Elle sourit, dévoilant ses dents dans une moue prédatrice, et se détacha de l'humain devant qui elle se déhanchait depuis quelques minutes.

    Elle sentait le regard ocre de l'Akuma sur elle, mais il avait disparu de sa vue. Quelques millièmes de secondes plus tard il se présentait devant elle avec deux coupes de crémant. Elle saisit avec délicatesse celle qu'il lui présentait et en bu une gorgée, légèrement méfiante par une ancestrale habitude. Les lèvres humides et brillantes à cause du liquide de bonne qualité, elle sourit et répondit à sa question par un chuchotement dans l'oreille.
    - Une envie de danser.

    Il lui tournait légèrement autour, alors qu'elle continuait à se déhancher, lançant ses bras vers lui pour effleurer son bras, son torse ou même sa joue, dans une parade beaucoup plus complexe que la drague des humains. Son aura s'envola avec la musique, entourant Kuroi puis Ewen dansant elle aussi d'une certaine manière.

    Soudain, l'Originelle attira Ewen contre elle alors qu'il passait devant elle, brisant son cercle, pour une danse au moins. Son aura effleurant taquinement la sienne, son ascendance succube prenant le dessus avec aisance, l'Akumette recommença à danser, plus sensuellement que précédement. La coupe dans une main, appuyée sur l'épaule de l'Originel, elle évalua la salle du regard, sentant vaguement les longs cheveux de son partenaire contre sa joue.

    D'une voix modulée pour être provocatrice, elle demanda à son tour.
    - Et toi, que fais-tu ici ?

Revenir en haut Aller en bas
.Ewen

avatar

Messages : 43
Age : 24
Puf : Dans un cercueil
Espèce ? : Originalesque

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Lun 24 Oct - 10:00

    Je ne connaissais pas grand-chose sur la succube, à pars que nous nous sommes croisés durant une mission comme je les aime. Elle était une femme redoutable et tout à fait normale venant d’une Originelle. Je la jauge d’un regard de braise, contemplant avec curiosité ses lèvres s’accroché au verre et y boire le contenu. J’avais bien entamé le miens sur le chemin et je finis la dernière gorgé le posant sur une serveuse qui passait par ici. J’entends distinctement le chuchotement de Kuroi qui plaide à une petite envie de danser. Je hausse légèrement un sourcil en souriant. On n’aime beaucoup se cherché entre Originel et les histoires d’un soir sont nombreux mais j’avais entendus une rumeur comme quoi Kuroi avait certainement craqué pour un Originel. Intéressant …

    Je détourne soudainement les yeux sur la main qui frôle ma joue, mon regard se durcit légèrement avant que je porte mes doigts sur ma joue pensant plutôt au caresse de Luka qui me procure bien plus de plaisir et de réconfort. Mais je suis ici ce soir pour m’amusé, alors profitons ! Je fais une légère moue observant avec délicatesse le corps en action de l’Originelle qui ferait rougir le plus saint des saints ! Nos auras s’entremêlent, se cherchant, se mordant d’un plaisir bien plus brute que nos conscience peuvent nous le dicté dans la réalité. Je me délecte quelque peu du spectacle d’un plaisir très peu dissimulé. Quand soudainement, Kuroi m’attire contre elle. Je rentre finalement dans son jeu l’accompagnant pour cette danse. Je souris la voyant reprendre son petit manège qui me laissait tout de même pas insensible mais c’était un désir plus fin que ces idiots d’humains qui ne comprenait pas la subtilité du pouvoir de séduction des succubes.

    Je laisse ma main échoué sur sa hanche savourant un instant notre duo, jetant un vague coup d’œil à la salle sentant quelques regards jaloux plané sur nous deux. La convoitise maitresse de l’humanité ! La question de Kuroi me tire de mes songes. Je saisis sa main la faisant tourner sur elle-même avant de la faire légèrement penché en arrière avec un petit sourire. Mon bras la tenant fermement autour de ses reins.

    - Une envie de m’amusé.

    Je ne quitte pas des yeux sont regard avant de la redressé doucement. Il fallait tout de même avoué que Kuroi est une belle femme, son charme est fatal ! Elle n’a rien à s’envié. Je passe ma main dans mes mèches brune les ramenant légèrement en arrière. Une envie de m’amusé, de me changer les idées … Depuis quand je n’ai pas fais un petit tour dans le lit de quelqu’un ? Depuis un bon moment ! Les Akumas ne sont pas très amis avec la morale, c’est notre façon de vivre. Et dire qu’on devrait s’approché d’un comportement humain serait en quelque sorte une insulte. On reprend notre danse enflammé alors que ma main s’égare sur sa cuisse un peu joueuse avant que je murmure une nouvelle chose à son oreille.

    - Ce n’est pas très sérieux tout cela, j’ai entendus dire que tu étais tombé sous le charme d’un Originel ? Je vais avoir des problèmes …

    Je rigole légèrement car je me fous bien de l’opinion des autres. On ne fera que s’amusé se soir et se cherché et rien de plus ! Je verrais bien un peu plus tard si je tombe sur quelques victimes intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Lun 24 Oct - 17:13

    Les succubes ont un pouvoir de séduction incomparable. Elles ennivrent le corps mais aussi l'esprit des humains. C'est avec facilité qu'elles jouissent du péché capital de la luxure, emmenant leurs amants dans des lieux inimaginables tout au long de la nuit. Pourtant, Kuroi n'avait jamais tellement profité de ses talents. Rares étaient les hommes a avoir ressentit l'extase dans laquelle elle pouvait les mener, car aucun ne s'en était montré digne. Même Pharen, qui n'avait pas encore tout gagné d'elle. Son corps lui appartenait, son esprit aussi, mais ses pouvoirs et sa fidelité ne c'étaient pas encore rangés. Car Kuroi était en crise. Dans sa tête, rien ne tournait rond, elle ne savait pas ce qu'elle devait faire, penser. Alors elle sortait, alors elle danser. Pour oublier.

    Elle finit son verre d'un trait et le posa dans les mains d'un pauvre humain bourré qui passait par là, sans aucune gêne. La main de l'Originel sur sa hanche, la musique envoutante, tout ce qui comptait ce soir c'était elle-même. Comme cela aurait-du l'être.

    Kuroi sentit des regards envieux sur le couple qu'elle formait avec Ewen, et ne pu que sourire devant la bétise humaine. Elle cessa de penser à eux lorsque l'Originel la fit tournoyer avant de la récupérer dans ses bras en emmenant son corps vers l'arrière. Elle sourit, reconnaissant une séduction typique des Akumas, quelque chose de subtil et sensuel, digne de leur rang. Il la redressa alors qu'elle se mordillait la lèvre, une moue séductrive gravée sur le visage.

    Une main s'égara sur sa cuisse alors qu'une question piège lui était posée. Kuroi pencha la tête sur le côté, hésitant de la conduite à tenir. Finalement elle opta pour un comportement taquin et rétorqua, souriante.
    - Tombée sous le charme ? C'est plutôt lui qui est tombé dans mes bras. Mais c'est vrai, je suis rangée. Ou du moins, en partie.

    Et elle effleura la commissure des lèvres de son partenaire pour le faire taire.
Revenir en haut Aller en bas
.Ewen

avatar

Messages : 43
Age : 24
Puf : Dans un cercueil
Espèce ? : Originalesque

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Mar 25 Oct - 14:13

    C’est assez malheureux qu’elle n’utilise pas plus son talent. Je dois dire que les humains sont si aveugles et vile comme créatures que la séduction que nous jouons en ce moment leur échappe totalement pour eux, Kuroi et moi allons finir la nuit ensemble et pourtant pas du tout. On s’octroie une nuit d’amusement rien de plus, on garde le plaisir de séduire quelqu’un en laissant les problèmes d’une nuit de galipettes. C’est plutôt avantageux. Je suis plutôt sensible à son pouvoir car mon père est un des nombreux démons de la séduction, on comprend un peu mieux pourquoi j’attire facilement les regards. Je souris légèrement laissant mes lèvres frôlés son épaule alors que je sens ses mèches blondes caressé ma joue.

    Kuroi avait l’air plutôt heureuse, je ne pourrais pas expliquer le pourquoi. Il est rare que les Originels s’entendent très bien mais elle avait l’air de ne pas s’être amusé ainsi depuis un long moment. Je vais m’efforcé de lui rendre cette soirée dé plus agréable. Je suis tombé principalement dans les siècles du roi soleil et de Versailles donc j’ai un savoir vivre plutôt raffiné, enfin je suis un véritablement démon en sens inverse, quelle ironie ! Je la contemple entre mes cils, son visage arborant une moue séductrice et de tigresse prêt à sortir les griffes. Je rigole légèrement quand elle me rétorque d’un ton joueur qu’elle n’était pas totalement rangée. Je penche légèrement la tête l’observant d’un regard torve avant que je me fige soudainement sentant ses lèvres effleurées le coin de ma bouche. Je me décale légèrement murmurant.

    - Cela ne m’étonne pas venant d’une femme redoutable comme toi ! En partie … Comment une succude pourrait se rangé totalement ? Bonne question.

    Je hausse un sourcil avant que ma main s’envole et que mes doigts fins replacent ses mèches sauvages et qu’ils descendent doucement le long de sa joue avant de s’accroché à ses lèvres. Pourtant je ne ressentais pas la même fascination qu’avec Luka … Il est bien plus important à mes yeux que n’importe quelle créature sur cette terre. Mes prunelles se perdent sur le visage de l’Originelle avant que je me détache d’elle finalement préférant en resté là pour ce soir, l’esprit embrouillé je me dirige vers le bar commandant un verre. Je soupir légèrement ramenant mais cheveux en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Mer 26 Oct - 10:05

    Kuroi avait cette façon de danser très particulière, différente en tout points de celle des humains. Elle se laissait envahir par la musique, puis bougeait son corps sans réfléchir, effectuant des gestes qui lui semblait convenir à la musique et à son rythme. Parfois, quand elle dansait depuis un long moment, ou qu'elle appréciait réellement la chanson, elle entrait en transe, ne pensant même plus, se contentant d'être, d'exister.

    Alors qu'Ewen lui parlait, elle approchait de cet état, ondulant, tournoyant, frissonant. Parfois sa main s'égarait sur le corps de l'Originel ou même sur le sien, appel à des caresses plus poussées. Elle lui sourit, léchant ses propres lèvres en acquiescement à ses paroles.

    Il replaça les cheveux blonds de l'Originelle, en échange elle défit l'un des boutons de sa chemise, lui lançant une oeillade charmeuse. Il commit l'erreur d'approcher ses doigts de ses lèvres. L'Akumette ne put que les saisir et les caresser de sa langue, usant de ses lèvres comme de pinces pour le retenir. Soudain, elle libéra sa main pour jouer de son aura, l'envoyant tournoyer autour de son partenaire.

    Un peu déçue elle le vit se détacher d'elle et partir vers le bar, replaçant ses mèches brunes. Une moue boudeuse sur le visage, Kuroi le suivit de mauvaise grâce, n'appréciant pas que la récréation s'arrête si vite. Elle s'accouda sur le bar, en face d'Ewen, le fixant de ses prunelles presques furieuse. Un sifflement de chat sortit entre ses lèvres alors qu'elle demandait, hargneuse.
    - C'est déjà fini ? Je suis déçue.

    Elle allait continuer mais elle sentit un regard sur son dos. Un frisson parcouru son corps légèrement humide par la sueur et elle se retourna, méfiante. Kuroi esquissa brusquement un pas vers la sortie, le visage défait par une angoisse soudaine.
Revenir en haut Aller en bas
Seth

avatar

Messages : 219
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Originel | Ex-Humain.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Mer 26 Oct - 17:40

    A vrai dire, Ewen était parti de la maison depuis bien trop longtemps. Luka poussa un petit chuintement agaçé entre ses dents, shootant dans un chewing gum qui se décolla avec difficulté de la semelle de sa chaussure, avant de lever ses yeux noirâtres vers le ciel, qui commençait lui aussi à s'obscurcir. Il n'avait pas la moindre idée de l'heure à défaut de montre, vivant aux dépends de l'Originel et n'osant pas la plupart du temps lui réclamer de l'argent. Question d'orgueil. De timidité, aussi.

    Un SDF un peu entreprenant, coincé entre deux poubelles, lui jeta une oeillade appuyé à travers la barbe touffue qui lui recouvrait presque tout le visage, et tendit sa main aux doigts boudinés et gourds, dans un geste de demande plaintive. L'Akuma resta quelques instants à contempler cette main molle qui attendait la froideur de l'argent, et déglutit, figé. Lorsqu'il était enfant, il avait pour habitude de toujours se trouver avec des piècettes de monnaie dans sa poche, mais il n'avait pas prit cette précaution. A présent, il lui semblait devoir supporter le regard accusateur de l'homme, alors qu'il s'éloignait d'un pas un peu gauche.

    -Hé toi ! Je t'ai demandé du fric ! T'as bien une pièce ou deux pour le pauvre Charlie...

    La voix était rauque, et éraillée par la cigarette. L'ex humain eut un frisson, mais ne s'arrêta pas, continuant dans le dédale de rues crasseuses. Il manqua de trébucher sur une canette mais se rattrapa avec un réverbère, en profitant pour jeter un regard à son poursuivant. Ce dernier était de grande taille, recouvert de loques miteuses, le teint jaunâtre et maladif. Sa démarche était claudiquante, l'odeur qui s'échappait de lui suffocante.

    -Putain, t'es qu'un sale ég-égoïste ! Je suis sûr que t'as d'la tune... Passe je te dis ! J'ai faim, salopard ! J'dois m'acheter des cigarettes et hé hé...

    L'oeil jaunâtre et injecté de sang semblé proche. Un rire tremblotant, semblable à un aboiement, secoua l'homme, le recouvrant de frissons. Il leva à nouveau une main poilue, chancela :

    - Des putes ! Mais toi t'sais pas c'que c'est p'tite tarlouze... Donne le fric ! Donne à tonton Charlie !

    Son aura commençait à doucement sortir de son corps, peureuse. Il jeta un regard à la fumée couleur ombre qui effleurait sa peau frissonante, avant de se détourner de l'inconnu et de reprendre sa marche, plus vite. L'autre semblait avoir abandonné, du moins le résonnement de sa marche claudiquante ne parvenait pas à ses oreilles. Il tourna à l'encablure d'une rue, soupira, avant de relever la tête et d'observer les lettres scintillantes placardées à la facade d'un bâtiment. La rue était encombrée de voitures d'où sortaient de nombreuses personnes plus ou moins jeunes, habillées pour l'occasion. Une boîte de nuit ...

    Ses lèvres se pinçèrent. Le froid mordait ses joues, qui se recouvraient d'un peu de rouge. Il entrouvrit les lèvres, un souffle tiède lui échappant, une sorte de brouillard s'envolant de sa bouche. L'ex humain allait faire demi tour, mais ses jambes s'emmêlèrent lorsqu'il sentit une brutale pression sur son épaule. Ses yeux s'élargirent, il fit volte face, agressé par l'odeur de pisse et de sueur. 'Charlie' l'observait d'un oeil torve, ses doigts resserrés autour de son os, son autre paume fixée dans les airs, à mi chemin entre la gorge du démon et la sienne.

    -Hé toi...Tu...Tu m'écoutes lorsque j'te cause ? J'ai dis donne ton fric...Petit con !

    Luka pâlit. Son bras se leva, il posa sa paume sur la main velue de l'homme, relâchant de force la pression sur son épaule, son aura devenant de plus en plus mouvementée autour de lui. Il avait peur. L'haleine avinée et cendreuse de l'homme lui parvenait encore, il avait l'impression qu'elle l'imprégnait. Encore un contact, et cette odeur répugnante lui collerait à la peau.

    Le démon recula de quelques pas, avant de se retourner et de traverser la rue rapidement, entendant vaguement le bruit des freins et du klaxon d'une voiture à sa droite, et de plonger sur la porte de la boîte, l'ouvrant tout en jetant un regard en coin au grand black qui la gardait.

    Aussitôt, la musique l'agressa. Le garçon grimaça, se déplaçant automatiquement en crabe vers le premier recoin sombre qu'il trouverait. Malheureusement, toute la pièce était éclairée par diverses couleurs extraterrestres qui le rendaient rose bonbon puis vert pomme. L'adolescent s'humecta les lèvres, évitant quelques danceuses qui ondulaient dangereusement des hanches, pour se glisser vers le seul endroit un peu désolé qu'il voyait : le comptoir.

    L'Akuma se fraya un chemin à travers la foule, sentant quelques mains l'effleurer, entendant à peine des mots qu'on lui adressait pourtant à vive voix. Ses yeux étaient encore un peu écarquillés, il lui semblait sentir l'infame odeur partout autour de lui.

    Luka joignit ses deux mains, comme une prière, et entremêla aussitôt ses doigts tel un groupe de chenilles, tout en écrasant les pieds d'une grande rousse. Il sortit enfin de la foule en transe, les oreilles à demi cassées, mais s'arrêta aussitôt.

    La lumière qui éclairait la scène était rouge, intensèment rouge. La jeune femme - non, se corrigea t'il, - l'Originelle était reflétée entièrement par la couleur intense, rendant sa peau écarlate et ses lèvres vermeil. Seuls ses cheveux étaient encore blancs, cascadant dans son dos. Son aura encre tourbillonait dans les airs, poussant une autre tout aussi imposante.

    Luka contempla Ewen avec une certaine placidité, redécouvrant l'homme et ses courbes de loin, suivant du regard ses mèches longues et soyeuses. Ses yeux noirâtres se posèrent sur les traits du visage fin et figés comme une sculpture, un masque funéraire. Son coeur s'emballa quelques secondes, il avança inconsciemment, jetant un regard méfiant à la Succube. Cependant, elle sembla brutalement effrayée, et battit en retraite. Son pas s'accéléra, et sa main s'avança inconsciemment. Il tira la manche de l'Originel toujours aussi instinctivement, tandis que l'une de ses mains glissait sur son épaule brièvement.

    -Qui était ce ?

    Sa voix lui paraissait tremblante. Il resta debout, un peu gauche, avec le bonheur absurde d'avoir retrouvé le démon.
Revenir en haut Aller en bas
Pharen

avatar

Messages : 146
Age : 22
Puf : Poison.
Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
Espèce ? : Akuma.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Mer 26 Oct - 20:16

La nuit emplissait les rues de sa sombre couleur quand ils arrivèrent devant la discothèque. Ils étaient un peu décoiffés, ils avaient chaud, et ils avaient bu. Pas assez pour zigzaguer en marchant, mais assez pour ne pas avoir les idées tout a fait claires. Ils étaient quatre. Pharen, Trinity, et deux autres dont les noms étaient inconnus au bataillon. Après une bonne rigolade au bar, dans lequel ils avaient été seuls, la décision commune était d'aller s'amuser un peu au Gloss&Dance. Non, ils n'étaient pas ivres. Ils pouvaient encore boire quelques verres avant de tomber dans les pommes. Ils entrèrent d'un même pas dans la pièce.

Au milieu de la boite, un bon nombre de personnes dansaient au rythme de la musique qui sortait des enceintes. Les quatre gars se séparèrent, laissant les deux premiers aller prendre un énième verre au bar. Ils se retournèrent pour découvrir qu'un couple d'Akumas faisait tourner les yeux des autres danseurs. Et pas n'importe lesquels Originels. Le premier n'était autre qu'Ewen, reconnu pour ses actes. Pharen leva un sourcil en apercevant a ses cotés Kuroi, qui lui faisait du charme sans gêne. Il n'eut pas grand mal a entendre la courte conversation des deux. Alors comme ca elle ne savait pas reconnaître les faits ? Il ne se rappelait pourtant pas être tombé dans les filets d'une succube. C'était plutôt le contraire... Elle était donc prise en flagrant délit de mensonge et de vanité. Beau tableau. L'Originel se retourna au moment même ou les deux danseurs cessaient leur activité pour revenir a la source de boisson.

Manifestement vexée ou blessée dans son amour propre, la blondinette suivit jusqu'au bar et sentit apparemment le regard lourd de Pharen sur son dos. Elle fit brusquement demi-tour, se dirigeant sûrement vers la sortie. Il se retourna aussi et attrapa doucement la taille de l'Originelle, en voyant furtivement un ex-humain interpeller doucement Ewen. Il sourit et la mis bien en face de lui.

« Oh non, tu reste ici ma jolie. Je vois que tu t'amuse bien, ne gâchons pas ce plaisir... »

L'autre Originel était en effet en compagnie d'un jeunot, qui paraissait avoir vécu un traumatisme a la limite du supportable. En tout cas les minutes qui suivraient ne seraient pas forcément chaleureuses. Non, il ne frapperait personne ! Du moins pas tout de suite. Il retourna avec elle au bar, et s'adressa directement a Ewen.

« Tu la trouve comment ? »

Non, il ne considérait pas Kuroi comme un objet de marketing mis a l'essai.
Revenir en haut Aller en bas
.Ewen

avatar

Messages : 43
Age : 24
Puf : Dans un cercueil
Espèce ? : Originalesque

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Mer 26 Oct - 21:30

    Mes doigts s’accrochent à mes mèches brunes avant que ma peau frémit et que mes yeux s’écarquillent légèrement. J’inspire brutalement avant de détourner les yeux vers la sortie fouillant la foule des yeux au hasard. Je me redresse lentement ressentant d’un coup la peur de Luka qui remonte dans un frison désagréable le long de mon dos, ce lien qui relie créateur à sa créature devenait de plus en plus net. Je ferme les yeux un instant apercevant très vite une image dans mon esprit mais tout est soudainement brouillé. Je grogne entre ma barbe, prêt à bondir dehors et massacrer cet insolent qui se permet de s’en prendre à Luka mais L’Originelle apparut à nouveau. Je tourne mes yeux ocres vers elle soutenant facilement son regard de succube furibonde mais elle ne comptait plus vraiment car tout mon esprit était tourné vers Luka et de savoir comment il allait. Kuroi me lance quelques reproches alors que je souris tordant mes lèvres.

    - Le plaisir n’est qu’éphémère malheureusement.

    Mon regard est légèrement brouillé alors que je saisis mon verre le buvant d’une traite avant que je remarque le comportement de Kuroi totalement changé. Elle s’enfuit soudainement comme ayant vu un revenant. Je ne cherche pas plus à comprendre battant des cils, je laisse mon regard tombé sur mon verre vide et mon aura qui s’enroule autour comme un poison. Ma manche est soudainement tirée me sortant de mes songes, je relève mes yeux tombant sur Luka. Je commence à ne plus rien comprendre … Je l’observe complètement surpris avant de me ressaisir me redressant sur ma chaise avant de passé mon bras autour de ses hanches l’attirant contre moi, voyant les traits de son visage tendus et anxieux comme j’ai pu le sentir il a fait une mauvaise rencontre.

    - Qu’est ce que tu fais ici ? Je te croyais avec des amis soirs … Hé, est-ce que ça va ?! J’ai sentis ta peur à un moment. Je soupir d’un coup. C’était une Originelle que je connaissais de loin.

    Je passe ma main dans ma nuque contemplant encore un instant le visage de mon jeune Compagnon un peu plus détendus que quand il était arrivé. Comment il a fait pour me retrouver n’empêche ? Il ne savait pas du tout que je viendrais ici soir … Mais étrangement je suis heureux qu’il m’est rejoint, un sentiment euphorique me prenait à bras le corps alors que je souris sans raison précise. Mon aura à un sursaut d’un coup, je fronce légèrement les sourcils resserrant inconsciemment mon bras autour des hanches de Luka avant que mes prunelles sanguines s’accrochent sur 2 Originels : Kuroi et Pharen. Que j’avais rencontré vite fait un jour. Alors comme ca son chers et tendre « petit ami » était aussi ici ce soir. Ils reviennent ici, je comprends très vite que Pharen me visait moi et seulement moi. Je passe un doigt sur mes lèvres quand il me pose une question. Je plisse des yeux avant qu’un fin sourire narquois étire mes lèvres. Je rétorque d’un ton qui se fait sarcastique, choisis exprès pour vexé l’Originel qui avait une drôle de manière de montré combien il l’aimait sa demoiselle.

    - Je dirais délicieuse et alléchante ! Elle est très séduisante … Dommage que tu ne sois pas aussi sensible à son charme sinon elle ne serait pas là à tenté de s’amuser un peu …

    Je soutiens le regard de Pharen avec un petit sourire. Je sais que je m’arpente sur un terrain glissant mais un peu d’action ne ferait pas de mal. Ce n’est que la stricte vérité, s’il donnait satisfaction à Kuroi elle ne serait pas là à vouloir se changer les idées et certainement se trouver quelqu’un avec qui dragué ! Il doit certainement ne pas être concluant au lit. Je me colle contre Luka qui doit avoir une jalousie maladive qui lui retourne l’estomac en ce moment mais Kuroi est sans intérêt pour moi, j’ai fais ca juste pour asticoté Pharen et rien d’autre ! Luka est bien plus important et je dois avouer que j’en deviens de plus en plus accro. J’effleure sa main avant que ma paume remonte doucement dans son dos, mes prunelles toujours figé sur l’Originel en face qui retenait Kuroi comme un dresseur retient un cheval fou. C’était assez comique à regardé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Jeu 27 Oct - 9:21

    Elle sentit soudain un bras entourer sa taille et la ramener contre un torse brûlant. Une odeur d'alcool envahit ses narines et sans qu'elle ne le comprenne une sensation de bien-être s'empara de son esprit, alors que son aura s'enroulait autour de son ravisseur. Kuroi fixa le visage souriant de Pharen trop proche du sien pour qu'elle ait les idées claires - déjà qu'elle n'était pas dans son état normal - et se demanda vaguement pourquoi il souriait. Après tout, à sa place elle aurait piqué une crise. Oh, l'Originelle n'avait rien à se reprocher d'après elle, ce n'était qu'un flirt, dans une soirée détente, avec un partenaire aussi démoniaque qu'elle. Pas que Pharen soit un ange mais avec elle il était presque trop doux. Bien que cela ait ses avantages.

    Kuroi ne put que suivre son Amant alors qu'il la ramenait vers le bar, gravant une moue mauvaise sur son visage, fixant avec obstination Ewen. Ce dernier attira un jeune ex-humain contre lui, avec une attitude de possession et d'affection qui la laissa muette - bien qu'elle ne parla déjà pas -. Oh, Kuroi n'était pas homophobe et toutes les orientations sexuelles et amoureuses lui allaient, mais voir un Originel et un ex-humain ensemble dans une relation autre que la dominance restait surprenant à ses yeux.

    Elle changea de réflexion en un éclair pour se tourner, courroucée, vers Pharen, le fusillant du regard. Sa main se leva, illuminée d'une lumière verte la rendant semblable à celle d'un extraterrestre, les ongles vernis de noirs devenant des griffes. Mais Kuroi, sans vraiment se comprendre elle même, ne gifla pas l'Originel. La suite faillit lui faire perdre son calme, elle était bien punie sur ce coup là. Un sourire narquois sur les lèvres, Ewen la qualifia de différents adjectifs, flatteurs, mais supposa - à tort - que Pharen n'était pas assez bon au lit. Ce n'aurait pas du être à elle de se sentir insultée, mais la remarque finit de la mettre en rogne. Elle coupa peut-être son compagnon mais elle tint à donner son avis.
    - Crois moi en matière d'amants je choisis la crème de la crème.

    Elle se laissa aller contre le torse de Pharen, s'appuyant contre lui et glissa sa main dans l'une des siennes. A cet instant, elle oubliait qu'il devait lui en vouloir, et pas qu'un peu.

    Kuroi posa un regard intrigué sur le compagnon d'Ewen, se demandant d'où venait son courage pour se retrouver dans un conflit d'Originel qui risquait de déraper.




Dernière édition par Kuroi le Jeu 27 Oct - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seth

avatar

Messages : 219
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Originel | Ex-Humain.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Jeu 27 Oct - 15:28

    L'ex humain attendit patiemment que l'Originel se tourne vers lui. Lorsqu'il rencontra enfin les prunelles grenat, un petit sourire bref retroussa ses lèvres. Il ne savait trop quoi dire, et ses mots éventuels restèrent d'autant plus en travers de sa gorge lorsqu'il sentit une main fureteuse sur ses hanches. L'Akuma trébucha vers le démon mais se retint au comptoir, jetant un regard flou vers un cocktail bleu explosif. Il s'humecta les lèvres, la gorge serrée, avant de reporter son attention vers le visage de son interlocuteur, éclairé d'une lueur toujours aussi rouge. Ecoutant ses propos, il répondit aussitôt d'une voix embrouillée et trop forte, due à la puissance de la musique :

    -Oui mais j'ai... J'ai annulé. Donc, je te cherchais et... Oui ça va ! Juste un type un peu bourré...

    Un frisson remonta le long de son échine au souvenir du clodo. Redressant la tête, il chercha au dessus des crinières ondulantes des danseurs la moindre trace qui pourrait prouver que le crasseux était lui aussi rentré.

    Luka entrouvrit les lèvres, sentant la pression qui s'intensififait sur ses hanches. Il se resserra doucement à Ewen, gêné, avant de suivre le regard ocre et de tomber sur deux silhouettes. Et deux auras.

    L'Akuma sentit son coeur qui s'emballait. Être en présence de tant de puissance le mettait mal à l'aise, et les regards du couple parfaitement hétérosexuel aidaient encore plus à le mettre mal à l'aise. Il n'y avait pas que la quasi normalité du duo qui le dérangeait, mais aussi l'atmosphère surnaturelle qu'ils dégageaient. On sentait qu'ils n'étaient pas humains.

    La voix d'Ewen éclata brutalement à ses côtés. L'ex humain fronça les sourcils, avant de relever la tête et de dévisager la compagne du démon, remontant sur son visage poupin et ses lourdes lèvres rouges, puis sur sa chevelure spectrale. Enfin, il tomba sur les grands yeux glaçés, et se figea. Elle aussi le dévisageait.

    Il tourna brutalement la tête sur le côté, le coeur battant. Sa seule envie était de s'enfuir à présent, d'emporter son Originel comme un voleur et de laisser ces deux prédateurs seuls. Ils pouvaient bien éradiquer tous les gens qui entraient dans la boîte à présent, il s'en fichait. Son pouls douloureux se contractait dans sa poitrine avant d'injecter trop brutalement le sang encore rouge, rendant ses veines brûlantes.

    Délicieuse, alléchante, séduisante. Luka ne s'avisa pas de croiser à nouveau le regard de la femelle, se dardant à observer seulement le bout de ses chaussures. Mais Ewen avait tout à fait raison. Elle dégageait quelque chose d'irrésistiblement sensuel, un peu comme une mante religieuse, ou une veuve noire. Une attraction morte, comme un cadavre encore frais qui vous ferait pécher dans son tombeau. Lui n'était rien de ça.

    Il n'avait jamais vu Ewen ainsi. Dès lors qu'il s'était réfugié chez le démon et malgré sa transformation, il l'avait considéré comme un homme, un autre homme. Certes un humain au comportement quelque peu froid et figé, mais une personne qu'il aurait pu sincèrement apprécier même encore vivant. Certes, l'Originel dégageait lui aussi quelque chose d'assez inhumain, qui rajoutait à son aura fascinante. Les Originels étaient ils donc tous ainsi ? Délicieux, alléchant, séduisant ? Pourtant la différence entre Ewen et Kuroi était infiniment marquante...
Revenir en haut Aller en bas
Pharen

avatar

Messages : 146
Age : 22
Puf : Poison.
Célibataire ? : Il semblerait que non. Kuroi ?
Espèce ? : Akuma.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Ven 28 Oct - 22:04

Les couleurs vives lancées par les projecteurs étaient aveuglantes. Seule la coloration du bar était a peu près agréable aux yeux. La chaleur de l'endroit contrastait avec la fraîcheur de la nuit extérieure. L'endroit était bondé, comme si tous les jeunes de la ville s'étaient donné rendez-vous au même moment. Les nombreuses personnes qui peuplaient l'endroit dansaient majoritairement toutes si elles ne buvaient pas. Il etait rare de voir un nombre important d'Akumas en même temps dans la boite de nuit, d'autant plus des Originels. Ce jour-ci faisait exception, puisque les démons étaient trois, plus un ex-humain qui se rajoutait au lot.

Kuroi paraissait un peu plus que tourmentée, et manifestement la tournure que prenaient les choses ne lui plaisait pas vraiment. On aurait même pu dire qu'elles lui répugnaient. Et pour tout avouer, la perspective de voir l'Originelle vexée a ce point ne déplaisait pas a Pharen. Il ne disait pas non a une petite vengeance personnelle, bien que la blonde soit capable de se dénoncer toute seule. Ewen quand a lui tenait son jeune ex-humain comme s'il était forgé dans la matière la plus précieuse du monde, et il était évident de voir que l'autre ne faisait rien pour s'en détacher. Leur relation était sûrement le contraire exact que celle qu'entretenaient Benjamin avec la japonaise. Cette dernière parut d'ailleurs très surprise de voir cette possession qui émanait des deux autres.

La prise de parole de Pharen fut sûrement l'étincelle qui provoque l'incendie. Les yeux fixés sur Ewen, l'Originel voyait parfaitement bien le regard brûlant de colère que lui lançait sûrement son Amante juste derrière. Il vit du coin du regard la main de sa compagne se lever, mais il savait parfaitement qu'elle était incapable de la gifler dans un moment pareil. Ce qu'elle fit, rabattant dans un geste d'impuissance son bras le long du corps. Quand le démon en face de lui commença a répondre avec un sourire narquois au possible, Pharen se questionna. Devait-il se sentir flatté ou au contraire vexé d'avoir une Amante qualifiée a ce point ? La question ne se posa même plus quand il entendit la deuxième partie de la réponse. Il leva un sourcil et se prépara a répondre, mais Kuroi le devança. Ce n'était sûrement pas a elle de se sentir visée, mais il laissa passer. Elle avait attaqué a sa place. Il la sentit se rapprocher d'avantage, manifestement calmée, et ne manifesta aucune surprise quand elle chercha sa main. Buvant d'un trait son verre, l'Originel prit la parole sans regarder personne mais en s'adressant bien a quelqu'un.

« Alors comme ça Kuroi je suis tombé dans tes bras ? C'était très intéressant a entendre tu sais, surtout en visualisant les événements récents. »

Il savait parfaitement qu'Ewen avait l'intelligence d'avoir compris avant cela. Mais c'était par pur égoïsme qu'il se permettait de l'incendier sur place, alors qu'il savait très bien qu'elle détestait ça. Il restait tout de même un démon, et il se rapprochait plus du loup que de l'agneau, a priori. Il demanda une nouvelle tournée au barman. Il aurait presque voulu fumer le calumet de la paix.
Revenir en haut Aller en bas
.Ewen

avatar

Messages : 43
Age : 24
Puf : Dans un cercueil
Espèce ? : Originalesque

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Ven 28 Oct - 23:57

    Je fronce légèrement les sourcils remarquant une soudaine vague humaine qui remplit un peu plus la boîte de nuit déjà assez étouffante en soit. Cela commençait à m’agacer tout se bruit et ses humains se déhanchés sur une musique agressive. Je perçois clairement les souhaits de Luka qui était semblable aux miens, bien que je pu ne pas retenir un sourire satisfait en savant qu’il voulait m’embarqué avec lui. Je passe légèrement ma langue sur mes lèvres interceptant le regard de l’Originelle qui dévisage Luka. Je n’aime guère qu’elle le dévisage comme ça et je la mets en garde d’un regard glaciale clairement tourné vers elle. La coutume des Originels est de dominé les ex-humains c’est vrais, le lien entretenu est purement violent et éphémère. Mais j’ai eu assez de siècles devant moi pour user bon nombre d’ex humain de la sorte, tout à basculé avec Arnaud pourtant, je dis bien pourtant j’ai un lien bien plus unique et fort avec Luka. Traité moi de fou s’il vous le voulez mais je reste d’avis qu’on peut vivre bien autrement avec son ex-humain !

    Je ramène mes cheveux bruns en arrière dégageant mon visage pâle avant que j’observe l’étrange couple d’Originel. Elle a beau ne pas comprendre pour moi et Luka qui reste pour l’instant un pur lien créateur et créature mais ce n’est pas plus compréhensible l’amour entre deux Originels ! C’est même incongru et déplacé. En enfer ils leur riraient au nez en crachant sur les mots « amour éternel ». Tout péri soit dans le sang soit dans l’amour et tout est éphémère. Kuroi avait l’air frustré par la tournure des choses, moi ca me faisait bien rire ! Pharen commençait aussi à apprécier de voir son Amante vexé. Je dois dire que je ne le déteste pas véritablement mais entre Originels ont ne peut pas s’empêché de chercher la petite bête.

    Je suis étonné de constater que Kuroi essaya de gifler son Amant sans grand résultat de plus ! Je souris satisfait de voir que je commence doucement à avoir la réponse de ma réflexion, j’avais lancé le pique dans un premier tant pour un peu embêté Pharen c’est vrais mais mon but allait beaucoup plus loin. Je voulais savoir qui était tombé dans les bras de qui finalement. C’est passionnant à souhait quand on se prend au jeu. C’est finalement Kuroi qui répond la première en trouvant l’excuse qu’elle choisit en matière d’Amants la crème des crèmes. Je commence à sourire amusé par le spectacle et le coup de grâce c’est qu’elle se réfugie dans les bras de son Amant ce qui finit par enlevé totalement mes doutes. Je rigole légèrement dévoilant mes dents laissant Pharen rajouté quelque chose avant que je prenne la parole.

    - Je ne voulais blâmer personne et surtout pas toi Pharen, j’ai un profond respect pour toi mais je voulais tout simplement découvrir la vérité. Je n’aurais jamais pu penser que ce soit elle qui tombe dans les bras de quelqu’un mais tout démontre que c’est vrai. Bravo car tu as tiré le gros lot !

    Je ne peux pas m’empêcher d’être un peu moqueur et joueur avec les mots. Luka doit se demander si je suis le vrai Ewen mais nombreuse sont mes facettes, les Originels sont bien connus pour ne pas avoir un trait de caractère spécifique. Mais en même temps pour revenir à Kuroi, cela ne m’étonne guère même les cœurs les plus endurcies craque un jour. Je suis bien placé pour le dire. Je soupir légèrement reportant mon attention sur mon Jeune Compagnon qui ne dit plus aucun mot depuis l’arrivé de l’autre couple. Je lève mes prunelles rouges vers lui, dévorant d’un œil brillant les traits de son visage s’attardant sur ses lèvres et sa gorge avant que je capte son regarde et d’un mouvement de main lui indique de se penché vers moi. Je souris heureux d’avoir sa peau à porté de mes lèvres mais je n’en profite pas préférant rester discret. Car je n’aime pas du tout l’exposé aux yeux des autres Originels, qu’ils qui soient ou je ne sais quoi ! Le passé ma rendu encore plus méfiant envers les miens. Mes lèvres frôle son oreille alors que ma main libre effleure sa joue d’une caresse imperceptible, je lui murmure à l’oreille doucement.

    - Si tu veux commander quelque chose à boire ne te prive pas. Mais si tu veux rentrer, je ne te retiens pas …

    Je respire une fraction de secondes son odeur avant de le relâché, je tends mon bras prenant le verre gentiment offert par Pharen qui avait demandé une nouvelle tournée au barman. Je bois une gorgée avant de laissé le liquide tourné dans le verre entre mes doigts. Je ne serais pas contre de rentré avec Luka mais ma curiosité me pousse à resté un peu plus avec ce nouveau couple. Je sens encore le désagréable courant d’air se glissé dans ma nuque à cause du bouton défait par Kuroi, déjà que j’en avais pas beaucoup de fait en partant ! Je garde précieusement Luka près de moi le temps qu’il se décide alors que je tente de relancé un peu les hostilités.

    - Vous formez un drôle de couple tout de même !

    Je rigole légèrement les yeux légèrement brillant du à l’alcool qui commençait doucement à faire son effet. Le retour va être plus difficile que l’allée. Mes doigts glissent légèrement sur la taille de mon Compagnon trouvant enfin le contact d’une peau douce et chaude du bout des doigts. Je replonge mon nez dans mon verre le finissant rapidement laissant les deux autres réglé un peu leur compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Dim 30 Oct - 16:46

    Si Kuroi aurait été un kirby, elle serait devenue rouge, aurait gonflé, ce serait envolée et aurait agité ses pieds avec hargne. Mais Kuroi était une Originelle et, voyant que les deux démons se liguait contre elle, s'écarta un peu de Pharen, lâchant sa main. Elle devint pourtant légèrement rouge, la colère montant lentement en elle. La japonaise resta silencieuse, dévoilant ses dents, serrant les poings, refusant le verre que Pharen lui tendait.

    Ewen la fusilla du regard parce qu'elle avait observé son ex-humain, la population humaine de la boite augmenta d'une centaine de personnes. L'aura de Kuroi, aussi énervée que sa propriétaire, s'envola, fouettant les lumières changeantes, étranglant spiritualement les humains.

    Finalement, lassée d'être prise pour un objet, la blonde saisit le verre que tenait encore son compagnon et envoya son contenant à la figure d'Ewen. Le liquide éclaboussa aussi l'ex-humain, sans que l'Originelle n'y accorde beaucoup d'attention. Un drôle de couple ? Plus pour longtemps.

    Outrée, sidérée, ne sachant que faire, l'Akumette envisagea de finir ce qu'elle avait commencé, soit gifler Pharen. Finalement elle commença à partir, faisant un pas décidé vers la sortie.

    La lumière s'éteint brievement, revenant rapidement avant de s'éteindre à nouveau, alors que le rythme de la musique ce faisait plus saccadé, plus dur, plus lourd. Un peu comme les pensées de Kuroi.

    Elle c'était crue unique, elle c'était crue essentielle. Elle avait cru pouvoir posséder entièrement un Originel, comme elle avait possedé les ex-humains, humains et démons des enfers. Elle c'était trompée. Dégouttée, bafouée, presque déshonnorée à ses yeux, l'Originelle bouscula une danseuse, la fusilla du regard et envisagea de faire un carnage dans la boite de nuit. Mais la pensée qu'elle le regretterait la retint et elle se contenta d'avancer.

Revenir en haut Aller en bas
Seth

avatar

Messages : 219
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Originel | Ex-Humain.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Lun 31 Oct - 16:01

    Un frisson électrique remonta le long de la colonne vertébrale de l'ex humain. Il joignit ses deux mains et entremêla ses doigts en pinçant les lèvres, les yeux rivés dessus, alors qu'il entendait la conversation qui s'amplifiait, juste à ses côtés. Luka eut une grimace en entendant les propos des Originels, se crispant, sentant la tension qui montait de plus en plus. L'aura agressive de la blonde se dispersa dans les airs et attaqua quelques instants la sienne, la dévorant, avant de reporter son attention sur un groupe de danseurs.

    L'Akuma était mal à l'aise. L'endroit, déjà bondé, les yeux des humains qui s'attardait sur eux, et la présence innoportune du couple dangereux à ses côtés suffisait à l'effrayer. Même la présence d'Ewen ne suffisait pas à combler son malaise, d'autant plus que le démon était bien trop occupé à taquiner ses deux acolytes. La femme semblait être le sujet des attentions des deux hommes. Luka eut un soupir. Même dans le monde des diablotins, les créatures féminines étaient considérées comme des objets.

    Il tourna légèrement son visage vers Ewen, avant de brutalement rencontrer ses prunelles rouges qui dévoraient son visage et son cou. Aussitôt, il sentit dans ses joues une intense chaleur, et devina le rougissement qui devait teinter sa peau. L'Akuma eut un soupir inquisiteur en se penchant pour répondre aux attentes de l'Originel, une main posée sur le comptoir, la gorge sèche.

    Il sentit un contact doux et tiède contre le lobe de son oreille, alors qu'un effleurement chatouilleux caressait sa joue. Tournant son regard brun et brillant vers l'Akuma, il répondit d'un minuscule sourire coincé à ce dernier, avant de laisser échapper quelques mots entrecoupés :

    -Je...Ne veux pas aller dehors...Seul.

    Luka tourna la tête vers les verres sur le comptoir, de nouveau libre, et mesura l'amplitude de sa soif. Sa langue était complétement sèche. Néanmoins, il tenait très mal l'alcool. Horriblement mal.

    Ses prunelles noires glissèrent à nouveau vers son Originel, qui relançait avec entrain les hostilités. Imperceptiblement, l'ex humain bandit les muscles, sentant ses omoplates ressortir un peu plus sous sa peau. A chaque mot que prononçait Ewen, la fureur de la succube augmentait.

    Une grimace étira sa bouche, Luka sentit le contact tiède des doigts qui touchaient la peau fine de sa taille. L'ex humain recula, passant une main calme sur celle du démon, et la délaçant de sa peau. Avant qu'il ne fasse un brutal pas en arrière, sentant un liquide nauséabond éclabousser son visage.

    L'Akuma inspira brutalement, passant une main sur sa joue, et récoltant l'odeur forte du whisky. Il passa quelques doigts le long d'une mèche trempée qui lui barrait le visage, puis tourna la tête vers l'Originelle. Elle était déjà partie, son aura traçant la route qu'elle avait emprunté à travers la foule.

    Il frotta son oeil légèrement irrité, s'asseyant finalement sur un tabouret. Jetant un regard à Ewen, il prévint brutalement :

    -S'il te plaît... Ne la poursuit pas ! Ne me laisse pas seul !

    Une moue étira ses lèvres, l'ex humain observa son compagnon qui dégoulinait d'alcool. Cela lui donnait un petit côté...Sexy. L'Akuma ravala ses pensées en même temps que sa salive, tendant une main vers la chemise de son acolyte, qui n'était heureusement pas mouillée. Ses doigts un peu tremblant refermèrent un bouton égaré, cachant la peau ivoire.
Revenir en haut Aller en bas
.Ewen

avatar

Messages : 43
Age : 24
Puf : Dans un cercueil
Espèce ? : Originalesque

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   Mer 14 Déc - 17:33

    Le monde des diablotins est bien pire que cela, ici c’est encore le paradis. La gente féminine là-bas ne sont pas grand-chose comme dans toute civilisation, on à toujours mit les femmes en retrait. Je ne remarque pas vraiment que mon comportement est différent, quand je ne suis pas silencieux je rabaisse le monde. Dé fois mieux vaut prier pour que je ne sois pas d’humeur. Je passe légèrement ma langue sur mes lèvres observant la fureur de Kuroi grandir. Elle est très susceptible en fin de compte. Je sens Luka se tendre légèrement devinant que l’endroit ne lui plaisait pas tant que ca, ni la situation … Mais il va bien devoir le supporté vu qu’il ne veut pas rentrer seul. Ce qui me satisfait bien.

    Je griffe légèrement la peau chaude de Luka avant que ma main se fasse chassé, je tourne mes yeux vers lui baissant ma garde prêt à protesté mais c’est un liquide froid qui frappe mon visage. Je sursaute ayant fermé automatiquement les yeux. Le visage penché en avant priant pour que ma chemise ou mon pantalon n’ont pas prit la rincé aussi. J’ouvre mes yeux lentement, mes iris rouge sanguine observent la fuite du criminel entre mes mèches brunes dégoulinante d’alcool. L’odeur est forte et agressante alors que mes lèvres se plissent dans un rictus peu sympathique. Mon aura se repend lentement autour de moi lourde et criant vengeance.

    Elle prend ses jambes à son cou alors que je serre mes doigts en poing. Ma seule idée était de la poursuivre et lui réglé son compte une fois pour toute. Je grogne dans ma barbe avant d’entendre la demande suppliante de Luka. Je reste de marbre gardant mes yeux fixé sur la trace vague de l’Aura de l’Originelle. J’avais qu’une envie c’est de tenir son cou entre mes doigts et serré doucement et de plus en plus. Mon visage figé est caché derrière mes mèches brunes à présent collante.

    Je remarque soudainement des doigts tremblant se diriger vers ma chemise ou plus précisément mon torse. Je montre les dents, prévenant, je n’avais pas spécialement envie de me laisser faire et encore moins me touché. J’arrête la main de Luka brutalement, prenant son poignet fin entre mes doigts et mettant de la distance entre ses doigts et ma chemise. Je me rassois à contre cœur dégageant mon visage de mes cheveux mouillés avant de prendre une serviette en papier m’essuyant le visage. Je remarque enfin que Luka est aussi mouillé, légèrement mais il l’est aussi. Je soupir attachant mes cheveux.

    – Je vous jure ces Originelles … Ca fait rien je demanderais vengeance une autre fois ! Mais elle n’y échappera pas.

    Je marmonne dans ma barbe mon humeur était devenus massacrante. Mes prunelles parcours le visage de mon compagnon, je ne peux de toute façon pas le laissé tout seul et j’en ai aucune envie à vrai dire. C’est le mien et je pardonnerais jamais ceux qui ose s’en approché … Et parlant des autres, je fusille d’un regard glacial l’assistance, ils n’ont cas voir ailleurs si j’y suis ! Je redeviens plus doux changeant à nouveau de comportement.

    - Tu as étais aussi mouillé ... par ma faute.

    Je prends une autre serviette avant de l’approché de moi tirant facilement son tabouret. Je dégage sa mèche d’un geste habille avant que j’essuie son visage enlevant le liquide nauséabond d'alcool qui tache ce si beau visage, m’appliquant à effacer la moindre goutte comme sur une précieuse relique. Mes doigts frôles sa joue avant que je me penche un peu plus, sa joue au creux de ma paume. Mon pouce effleure sa paupière observant attentivement son œil rougit.

    - Il faudrait que tu aille rincer ca avec de l’eau froide … Sa passerait plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laisse toi aller bébé - Ewen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laisse toi aller bébé - Ewen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bolin ♥ Laisse toi aller
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Envie d'aller sur les toits?
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protect Wolf :: ~One :: Archives du JDR-
Sauter vers: