AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lestat | A Man's Life is His Image. |

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Lestat | A Man's Life is His Image. |   Ven 11 Nov - 23:01



LESTAT.Jonathan Rhys Meyer.
IDENTITY CARD


• Âge ~ 28 ans depuis le 18ème siècles.

• Origines - Parents ~ Il est originaire de Paris. Fils de Katherine une prostituée et d’un inconnu juste un fidèle client de l’Auberge.

• Sexe ~ Un charmant bel homme.

• Histoire ~ Nous étions la nuit d’un 4 décembre, à l’aube du 18ème siècle. Une tempête de neige s’était abattue sur Paris, enveloppant la capitale d’un manteau blanc. Une auberge de courtisanes était encadrée par des maisons fétiches était en pleine effervescence. Derrière une vitre, une chambre était éclairée par une faible bougie, à la chandelle presque fanée, où une jeune femme donnait naissance à un enfant. L’auberge s’était activée comme une fourmilière autour de la jeune femme, donnant eau et linge pour éponger son front brûlant. La jeune femme savait que la chance d’être en vie après un accouchement était faible, très faible. Mais elle se battait pour cet enfant non désiré qu’elle avait appris à aimer pendant sa grossesse … son enfant.

Katherine était une courtisane travaillant dans une maison close avec plusieurs filles, un habitué était venu un jour avec quelques verres en trop. Il frappa Katherine jusqu’à la violée, la laissant sur le lit, la jupe déchirée et le corset arraché. Mais là, en pleurs sur le lit, elle savait que cet homme lui avait donné un enfant sans le vouloir.

La mère qui donna enfin le monde à l'enfant, épuisée et le teint pale prononça un mot : Lestat, donnant un prénom à son cher petit. Elle s'endormit pour l'éternité, un sourire figé sur ses lèvres blanchâtres. Alors que l'enfant venait à peine d'arrivé au monde, ils n'avaient déjà plus de parents. C'est une courtisane de l'auberge qui avait prit soin de l'enfant, lui évitant une mort certaine alors que Lestat grandissait dans l'insouciance de son jeune âge.

Lestat, jeune enfant sans parents et élevé au milieu de courtisanes. Il voyait les allés et retours des visiteurs déjà tout petit, jouant autour des jupes accrochées à des cintres et regardant ces filles se changer, voyant chaque partie du corps féminin dans le plus simple appareil. Elevé par des filles à la vie peu commune, ce jeune garçon ne pouvait être normal. Très vite, il se maquilla comme ces filles au visage de craie et aux couleurs criardes, enfilant des robes et montant sur des talons. Affublé de la sorte, il se promenait dans les couloirs de l'auberge en rigolant et jouant de son charme comme les dames. Un surnom vient lui collé à la peau : La Follasse. Lestat n'était pas comme ces hommes mais il n'était pas non plus comme ces femmes, un esprit déjanté entre deux sexes.

Un jour qu’il était au salon de l’auberge, dans une tenue extravagante comme il les connaît, de son maquillage rappelant le visage d’une femme. Il était installé derrière le piano noir, ces longs doigts fins frôlant les touches blanches. Il avait appris à aimé le piano. Mais ce jour un homme au teint de craie se tenait au fond de la pièce, ne quittant pas des yeux le jeune homme d’un regard de brume, bien sur Lestat l’avait remarqué et il savait ce que ce regard signifiait. A la fin de sa présentation, les deux hommes montèrent dans une chambre. Lestat n'avait jamais fait cela auparavant mais les mots de l'autre homme suave au creux de son cou le décidèrent. Les mains glacées de l'autre homme vinrent caresser son visage d'un geste langoureux, il prononça des mots étranges qui surprirent Lestat. La peur s'immisça dans son être mais l'homme l'avait déjà capturé dans un piège qui retomba lourdement sur le jeune Lestat comme une vague glacée et noire. Ses cris déchirèrent l'auberge. On vint le voir, mais la porte resta verrouillée.

Les rayons filtrant à travers les rideaux de velours caressant son visage bleu de mort, ces yeux noirs sans vie ... il était allongé sur le lit, le regard vide, il savait qu'il venait de perdre la chose la plus précieuse d'une vie mais comment ? Il ne le savait pas, du moins pas encore.

Lestat, s’enfuyait de l’auberge pour errer dans les rues durant plusieurs jours. Il ne savait toujours pas ce qu’il était devenu mais il savait que son corps était arrivé à sa limite. Sa vie flanchait peu à peu jusqu’à qu’un homme étrange entouré d’une fumé noir l’aborde et le pris sous son aile. Oscar était en quelque sorte un homme d’affaire très aisé, il faisait du troque d’humain avec les Originels. Il apprit afin l’existence du monde Akuma et de ce qu’il était devenu. Oscar cita une ou deux fois son créateur mais Lestat ne préférait jamais en entendre parler. Il le haïssait au plus profond de lui-même pour lui avoir infligé cela ! Mais Lestat devait bien ce résoudre que à présent faire machine arrière était totalement impossible.

Il décida de mené une vie de débauche comme tout bon démon. Les Originels le repère vite dans le cercle des ex humains surtout du à son excentrisme et son physique avantageux, et sans avoir conscience un lourd piège s’abattait lentement sur lui. Oscar sentait qu’il pouvait se faire de l’argent grâce à Lestat et il le fit basculer dans un cauchemar en l’envoyant entre les griffes d’Originels frustrés et désireux de passé du bon moment. Lestat était prisonnier de son sort que Oscar et les Originels manipulaient comme bon leur semblaient et malgré lui, il devient vite une référence dans le monde des démons. Car en même temps qu’il couchait avec certain il gagnait en popularité et en invulnérabilité de la part de la haute sphère. Il se prit dans le rouage en faisant de nombreux sacrifice pour arriver à un rang supérieur, peu d’ex humain y parvient, mais il avait soif de pouvoir mais aussi de vengeance.

Lestat n’appréciait pas du tout le tournant de son existence Akuma. Il revenait certaine fois couvert de coup et à bout de force ou pire certains Originels prenaient plaisir de le torturé. Il haïssait les Originels, il ne souhaitait que leurs morts à tous et cela sous ses propres mains, cette haine et cette soif de vengeance accumulé lui on permit de tenir le choque durant des siècles.

En dehors des tournées des chambres d’Originels, Lestat à eu de nombreuses conquête changeant de partenaire, d’homme ou de femme, comme de chemise. Pourtant un cas lui restait gravé celle d’un jeune homme à l’allure Androgyne qui rencontra dans une boîte de nuit qu’Oscar tenait. Leurs regards c’étaient confrontés, L’Androgyne fit le premier pas vers Lestat mais ce dernier le repoussa en le mettant en garde du danger. Mais l’Androgyne n’avait que faire et Lestat décidait de le transformé contre sa volonté pour se venger mais l’Androgyne persistait. Ils sont venus Amant durant de nombreuses années mais Lestat brisa le couple prétextant qu’il n’était pas fait pour être rangé ! L’Androgyne continua à resté avec lui pourtant, l’aimant toujours autant.

Mais un jour, Lestat séjournait chez un Originel. Il interceptait une conversation de l’Originel qui citait un enfant qui devait arriver d’une minute à l’autre pour son plus grand plaisir. Il était quelque peu sceptique, il descendait lentement les marches songeur. D’un coup, les sbires de l’Originel déboule dans l’entré avec entre les mains un enfant. Lestat était sans voix face au spectacle, pire quand il croisait le regard brumeux du fragile enfant, aux cheveux longs noir, attachés en queue de cheval. Quelque chose l’attira tout de suite chez lui, pourtant il devait se résoudre qu’il était impuissant.

Durant la nuit, Lestat observait le plafond avec insistance entendant les cris, à faire déchirer les cœurs, de l’enfant en bas. La transformation paraissait ne pas fonctionnée totalement et Lestat commençait à devenir fou au fond du lit. Par curiosité, par désir, par pitié … Il descendait à la cuisine et tombait sur un spectacle qui lui retournait le cœur. Le garçon se tortillait au sol, le visage tiré par la douleur et les larmes. Lestat n’avait qu’une chose en tête à ce moment le prendre dans ses bras. C’est ce qu’il fit et le garçon se cramponna au haut de Lestat, s’y collant comme l’enfant apeuré qu’il est, recherchant du réconfort. Lestat le bordait en lui murmurant des mots doux pour le calmé, c’est à ce moment qu’un étrange lien naissait entre les deux mais surtout dans le cœur de Lestat. Une chose indéfinissable mais merveilleuse. Il se sentait proche de l’enfant étrangement, douloureusement seul comme lui depuis des siècles. Il resta toute la nuit avec lui.

Depuis ce jour Lestat décida de veiller sur l’enfant, encore plus quand il apprit que l’Originel voulait s’en débarrasser. Lestat restait dans l’ombre en agissant à longue distance pour le protéger. Le jeune enfant ne connaissait même pas son existence. Il ne voulait pas plus aggraver les choses car il s’opposait aux Originels en le protégeant. Il savait très bien que tôt ou tard ils allaient lui tombé dessus. L’Androgyne commençait à ressentir de la jalousie et de la haine envers cet enfant car Lestat était toujours entrain de le surveillé et en plus il mettait sa vie en danger pour un ex-humain sans grand intérêt. Au bout d’un certain temps Lestat annonçait qu’il allait rejoindre l’ex-humain, qu’il ne pouvait plus refouler le désir qu’il éprouvait pour cet inconnu si longtemps contemplé dans l’ombre, l’Androgyne essayait lui faire changé d’avis en rétorquant que c’était une bêtise, que s’il y allait il se fera tuer par les Originels. A peine Lestat passait la porte que les Originels s’emparaient de lui, l’Androgyne essaya une nouvelle fois de s’interposé mais se fit repoussé violement et observa en pleure le départ de Lestat qui était contraint de se plier aux ordres.

Lestat disparut de la ville envoyé sur un autre continent dans un centre spécialisé tenus par des Originels pour le brisés, le reformaté pour le manipulé plus facilement et qui ne deviendrait plus une menace. Mais ils n’auraient pas prévus que Lestat allait résister perdant le peu de son humanité, développant une seconde facette violente et totalement construite avec sa haine la plus profonde. Il devenait très vite instable et incontrôlable jusqu’au jour où il perdait totalement le contrôle détruisant pratiquement tout le bâtiment. Quelques Originels frôlaient même la mort. Lestat s’enfuyait du centre pour revenir en ville mais il avait perdus totalement la trace du jeune garçon, il avait tant fait de sacrifice pour être enfin avec lui … Mais Lestat n’était plus le même malheureusement, il avait cette double facette qui lui collait à la peau comme cette aura sombre mordante. Il décida de renoncé et de continué à vivre, reprenant une vie de débauche et d’excès, tout en continuant le combat contre les Originels et son passé.


• Caractère ~ Lestat a toujours eu un penchant certain pour l'excentrisme, jouant de son allure peu naturelle pour troubler ces victimes humaine. Il est immanquablement un déséquilibré. C’est un personnage haut en couleur. Il aime par dessus tout joué avec sa victime créant des petits amusements cruels. Il dénote d'une imagination sans limites et d'une cruauté étonnante lorsqu'il souhait s'y mettre. Lestat ne fait aucune distinction entre ses victimes masculines ou féminines les rendant pratiquement fou par un jeu de traque où il s'amuse beaucoup aspirant leurs âmes à la fin ou les tuant tous simplement. Il est égocentrique, farceur et d'une méchanceté à toute épreuve. Autre mauvais penchant, le péché de la luxure peut lui être affublé et très fréquemment. Un prédateur surhumain au charisme improbable, mais gardant une pars sombre en lui comme un vampire assoiffé de sang, il tue les gens sans une once d'hésitation et sans sillé. Il a totalement renoncé à son côté humain, en atteignant une grande résistance physique.

• Physiologie ~ Lestat était un jeune homme assez fétiche avant, au profil androgyne mais restant un homme tout de même. Plutôt grand 1m78 avec des cheveux toujours éclaté de couleur roux cuivre tirant un peu sur le châtain mais il les teint le plus souvent dans différente couleurs. Il était toujours maquillé, d'un visage de couleur craie, il passe par tous les maquillages et aime les rouges à lèvre flash mettant en valeur sa bouche. Affublé de vêtements qui mettent son corps en valeur et surtout ses jambes, toujours monté sur des talons ou des semelles compensé comme un ancien chanteur de glamrock. Ces yeux sont d'un noir d'encre comme tous ceux de son espèce ne reflétant que la mort.

A présent Lestat est devenu bien plus masculin, son corps reste plutôt fin mais bien plus musclé, mettant au placard son maquillage et ses vêtements extravagant. Il garde sa part d’excentrique tout de même ne passant pas inaperçus dans les lieux, il garde tout de même le goût de se faire remarqué par de petite chose sur son look. Ses cheveux sont coupés court et éclatés les gardant souvent teint par habitude. Il n’aime pas la banalité, la seule chose qu’il porte toujours c’est un collier venant de sa mère. Ces yeux sont plus dans les tons gris avec des prunelles métalliques, ce qui lui donne un regard perçant et froid.


• Ton petit puf ~ Lowa ou Daichi.

• Comment as tu connu PW ? ~ Par mon cochon d’inde.

• Autre ~ Petite rafraichissement de la presentation de Lestat !

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »


Dernière édition par Lestat le Dim 11 Nov - 22:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Lestat | A Man's Life is His Image. |   Sam 12 Nov - 17:22

Superbe nouvelle présentation:) mais pourquoi une nouvelle??

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Lestat | A Man's Life is His Image. |   Dim 13 Nov - 17:10

He bien parce que l'ancienne n'était plus d'actualité, que ma vision de Lestat à bien changé et de plus son histoire est bien plus complète et on comprend mieux certaines choses.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Lestat | A Man's Life is His Image. |   Dim 13 Nov - 17:54

Okii. Ca va alors :d

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lestat | A Man's Life is His Image. |   Mar 15 Nov - 16:52

Re =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lestat | A Man's Life is His Image. |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lestat | A Man's Life is His Image. |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il se passer des scrutins sur le continent noir? Est-ce l'image d'Haiti?
» Préval-Duvivier -Bellerive ; Quand l'image parle
» — bring me to life
» L'Amérique Latine à l'image d'Haiti
» Les journalistes haïtiens en partie responsables de l'image négative du pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protect Wolf :: ~One :: Présentations validés-
Sauter vers: