AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |

Aller en bas 
AuteurMessage
Mateo Vegan

avatar

Messages : 43
Age : 25
Puf : Dans un tiroir à chaussettes.
Espèce ? : Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie, et l'aimer même si le temps est asassin.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Sam 5 Mar - 16:13

Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur.
| Fiona Mangel |

J'arpentais à nouveau les rues de cette ville dont je ne connaissais pas encore bien chaque recoin. Je trouvais cette vision un peu apocalyptique et j'en avais marre d'errer dans une ville déchue. Je tourne à droite, suivant un panneau « Les buildings rutilants ». Hum, étrange, comment quelque chose pouvait rutiler ici ? Ca me semble peu faisable. Bref, je garde une marche rapide, le regard balayant tout sur mon passage, prêt à porter un jugement sur la première âme qui se posterait sur mon chemin.

J'arrive sur une petite place, les immeubles la bordant sont hauts, et ressemblent un peu à celui que j'habite. Il y a quelques personnes qui avancent, comme pressées, entre les différentes allées qui mènent à cette place. Soudain quelque chose me tire le pantalon. Surpris, je m'écarte brutalement, manquant de renverser une grand mère qui passait à côté de moi. Je regarde avec des yeux arrogants la chose qui venait de me toucher. Je me débats d'un grand geste de pied, renvoyant cogner contre le mur le sans abri qui me réclamait une pièce.

<< Lache moi, espèce de lépreux va ! >>

Il n'avait rien demandé non, mais je détestais ce genre d'humain, quoi que il n'était plus vraiment humain, une créature sans intérêt dirai je plutôt. Je le dévisage une dernière fois l'enfonçant dans sa précarité et sa pauvre condition. Puis je relève la tête, une jeune fille vient de s'assoir sur un banc. Ah l'innocent ! J'étais loin de me douter de la vraie nature de cette jolie jeune. Assuré et sûr de moi, je m'assois à côté d'elle et passe un bras autour de ses épaules.

<< Hello ma jolie ! Ton père est terroriste non ? Tu es vraiment une bombe ! >>

Pas peur le garçon, à ses risques et périls.
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Mangel

avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Sam 5 Mar - 17:17

Histoire contemporaine ... C'est le titre de mon livre que j'avais en main, on pouvais voir le code barre, ce qui voulait dire que le livre était emprunté. Et oui, de nos jours les bibliothèques sont ouvertes... Surtout pour moi à vrai dire, moi, j'ai suivi l'évolution des hommes et je peux vous dire que c'est une des bonnes choses qu'ils ont pu inventé pour le bien de la collectivité. Oui, vraiment, des choses ont changé depuis que je me suis transformé, tant d'invention et tant de changement. De mon coté, j'ai jamais eut besoin de changez grand chose, si ce n'est de maison de vêtement, toute ces petites choses... mais bon quand on a de l'argent ce n'est pas vraiment un problème et croyez moi, j'en aie beaucoup... mais vraiment beaucoup. Ah le pognon comme on dit si vulgairement de nos jours, quelque chose que je n'ai jamais eut durant ma précédente vie, que même en travaillant dur, je n'aurais même pas pu me marier avec un noble ou m'acheter un château et là, j'en ait tellement que je sais presque plus quoi en faire. Qui aurait cru ? L'existence humaine est vraiment pitoyable en fin de compte, faible comme une brindille, c'est à se demander comment ces êtres pathétiques sont considérer comme l'espèce supérieur . Cependant, il ne vaut mieux pas que les choses change, après tout, comment je ferais pour me nourri s'il y avait trop de gens de mon espèce ?

Mais je ne suis pas là pour ressasser, mais plutôt pour en savoir un peu plus de ce qui se passe en ce moment, je déteste voyager, cependant j'aime bien me renseigner et quoi de mieux que les livres ? Internet ? Non, cela me plait pas trop, les informations peuvent êtres érronné et bien que je sais m'en servir, je préfère rester avec un bon bouquin sur mes genoux, tranquillement sur un banc. Justement, j'en trouvais un vide, à vrai dire, tout le monde travaille tellement que les gens ne pouvais pas prendre un peu d'instant pour eux même, sauf le week end. Je commence à m'assoir tranquillement et ouvre mon livre, remettant une mèche derrière mes oreilles et rentrant dans une lecture presque passionné...jusqu'à ce que un homme trop sur de lui vienne me déranger. Je connais ce genre d'homme, il font tout pour se faire remarquer, j'ai l'habitude, mais aujourd'hui, je n'avais pas envie de jouer, mais s'il insistait trop, j'allai devoir être méchante et peut-être avoir faim également. Je le laisse donc à ses fantasme en passant son bras autour de mon épaule, comme dans tout les film romantique, c'était presque devenu un "cliché"

Je pose mon dos contre le dossier du banc, laissant toujours mon livre sur mes genoux, mes yeux rivé sur les écritures noires et ignorait royalement le prétentieux qui manque d'élégance. De nos jours, l'amour courtois n'existe plus et c'est vraiment dommage, une chose que je regrette vraiment amèrement
Revenir en haut Aller en bas
Mateo Vegan

avatar

Messages : 43
Age : 25
Puf : Dans un tiroir à chaussettes.
Espèce ? : Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie, et l'aimer même si le temps est asassin.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Sam 5 Mar - 18:51

Pas de réponse. Je n'avais même pas fait attention au fait qu'elle était plongée dans une lecture, qui a son attitude, devait être passionante. Je soupire. Tsss ces filles d'aujourd'hui, elles jouent les supérieures en feignant l'indifférence. Mais ce n'est pas possible qu'elle échappe à mon charme, non je ne peux pas concevoir une telle idée.

Je ne retire pas mon bras, je la tire doucement vers moi, l'attirant contre mon corps d'athlète, qui ne pouvait donner qu'envie à toutes ces demoiselles. Je saisis son livre agilemment pour qu'enfin elle me regarde et sorte de ces occupations culturelles. J'étouffe un petit rire, étant conscient de ma lourdeur.

Quand enfin elle daigne tourner les yeux sur moi, je lui fais mon plus beau sourire de séducteur, le regard brillant et mystérieux. Je passe une main dans mes cheveux, comme un mannequin le ferait dans une pub de shampoing. Ridicule d'une vue extérieur, mais je n'en étais pas du tout conscient. Je jouais mon étalon, mâle dans toute sa splendeur, assumant mon personnage jusqu'au bout de son rôle. Je retente une approche dans le dialogue.

<< C'est dommage que tu ne te rendes pas compte de la chance que tu as aujourd'hui de m'avoir à tes côtés. >>.

Rigolez pas, c'est vrai je suis une légende quand même, donc m'avoir à ses côtés c'est tout de même une chance en or. Elle devrait presque me demander un autographe. Bon d'accord, c'est peut être un peu trop. Je laisse ma main caressant doucement l'épaule de mon inconnue.

<< Mateo Vegan, pour ton bon plaisir, et toi ? >>.

Pas de vouvoiement, rien de trés fin, fidèl à moi même.
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Mangel

avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Sam 5 Mar - 19:43

Je soupire légèrement en sentant qu'il m'attirait contre lui, mais je ne fis rien pour le contrarier, finalement, je continuais de lire, j'étais indifférente à mon environnement, trouvant plus interressant le bouquin que le jeune homme à coté de moi. Je le vois prendre mon livre des mains, soupirant une nouvelle fois puis finalement lève mon regard sur lui ... Qu'il est laid, j'en aie vraiment vu des plus beau, il faut croire que , comme la politesse, la beauté se perd au fil des siècles, encore quelque chose que je regrette beaucoup. Cela le faisait rire ? Et bien soit, c'est un clown, j'ai à faire à un clown. Ma foi, je ne m'ennuyais pas autant pour en demander un, il faut croire qu'ils sont de plus en plus nombreux sur cette terre, c'est tellement dommage. Je le regarde passer sa main dans ses cheveux... Oui, c'est un clown, j'en suis persuader, peut-être qu'il va me faire rire .

Je rit doucement à sa première phrase, de la chance ? Avoir à coté de moi un drôle qui se croit tout permis, vous croyez que c'est de la chance ? Où est donc passé l'époque où les nobles montraient ses richesses pour conquérir le coeur des dames ? Où sont passé les belles paroles prononcés par de jeune homme et les tournois pour montrer sa puissance physique ? Non tout cela est perdu à jamais, que c'est navrant . Je sentais sa main poisseuse carreser mon épaule délicate et le laisse se présenter ... Oui, pour mon bon plaisir, oui oui. D'un geste élégant mais ferme, je récupère mon livre

-Monsieur le Clown sera ton surnom, il te va très bien. Pour commencer, tu manque vraiment de tact et cela heurte mes oreilles sensible, de plus, tu ne sait vraiment pas t'y prendre avec les demoiselles, en geste ou en parole. Conclusion ...

Je fais glisser ma main sur son flan près du mien, je le taquine un peu en continuant de caresser du bout des doigt, puis d'un geste soudain, je le pousse, pas de toute mes forces, sinon il va se cogner la tête contre un immeuble, non juste assez pour le faire voler un peu en l'air avant d'atterrir sur le sol, cela me fit légèrement rire

-Enfin un peu d'air !

Je repris tranquillement ma lecture en souriant, contente de mon action, c'est vrai que pas mal de personne était surpris, mais après tout , il est normal qu'une jeune fille repousse un pervers, je n'ai pas de tord
Revenir en haut Aller en bas
Mateo Vegan

avatar

Messages : 43
Age : 25
Puf : Dans un tiroir à chaussettes.
Espèce ? : Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie, et l'aimer même si le temps est asassin.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Dim 6 Mar - 18:09

La jeune femme avait une voix assez grave ce qui me surpris au premier abord. Je n'imaginais absolument pas cet aspect de la créature. J'attendais une voix plus sensuelle comme celle de Lilian. Ah Lilian ! Bref, non je ne partirai pas dans mes idées folles. Stop !

Cette brune me traite de clown, allusion que je ne comprends pas vraiment. Qu'est ce qu'elle me trouve en commun avec un clown sans rire. Franchement, je n'en ai pas la moindre idée. Puis je l'écoute me répondre, du moins m'expliquer que mon attitude ne lui convient pas. Bouh quel ennui cette fille ! Trop réglo pour moi, je la voyais bien du genre "chaste avant le mariage" et touticouenti. Je soupire, mais frémis lorsqu'elle commence à me caresser le flanc. Elle m'arrache son livre des doigts, et j'ai à peine le temps de dire.

<< Ca va tu peux le reprendre plus aimablement. >>

Avant d'être envoyer valser un peu plus loin. Les yeux ronds, je ne comprends pas ce qu'il vient de se passer. Dans ma chute, mon coxis tape brutalement par terre. Je grimace de douleur. Je me relève d'un bond.

<< Oh mais tu te prends pour qui ? Je ne t'ai pas frappé non plus, faut cessez le délire là. >>

J'étais piqué au vif, fallait l'admettre. Me faire dominer ainsi par cette fille. Elle avait un regard étrange et une attitude qui l'était tout autant, je ne comprenais pas qui elle pouvait être. Je reste à l'écart, l'observant et ne la lachant pas des yeux. Un jeune couple qui passait avait vu la scène. Sur la même note, je leur envoie gratuitement.

<< Ahah trés drole ! On vous a sonné à ce que je sache ? >>

Je les observe décamper, craignant une réaction plus violente de ma part. J'envoie un coup de pied volontaire dans le banc où était assise l'inconnue brune. Je voulais un nom sur cette personnalité si spéciale.

<< Et je peux savoir à qui Monsieur Le Clown a-t-il affaire ? >>

Mon ton était d'une ironie certaine, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Mangel

avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Dim 6 Mar - 18:23

Je ne répondit pas à sa provocation, la colère est la chose la plus stupide qui soit et pendant ces long siècles j'ai pu voir la bétise qu'engendrait cette émotion. De toute façon, ce n'était pas un clown qui allait m'énerver, j'ai vu bien pire. Je continuais ma lecture comme si de rien n'était de tout cela ne s'était passé, comme si j'avais toujours été dans mon livre, laissant mes yeux voyager sur les écritures et que je n'avais pas envoyé un jeune homme voler. Blazé qu'on me dirait, c'est peut-être vrai. Lorsqu'il retourna sa colère contre de pauvre passant, je ne put m'empecher de l'écouter et de répondre

- Te tourner vers d'autre qui ne sont même pas de cette conversation, que c'est pitoyable et lâche de ta part, mais je n'en n'espérais pas vraiment plus de toi

Qu'il ne m'écoute ou pas, cela ne changeait pas grand chose à ma vie qui promettait d'être fort longue. Je ne sursauta pas quand l'enragé donna un coup de pied contre le banc, à mon avis, il s'est plus fait mal qu'à ce vulgaire banc, moi je continuais à lire, tranquillement et attentivement, tourna les pages du bout de mes doigts et ramenant parfois une mèches noire qui tombait derrière mes oreilles. L'autre revenait à la charge, mais beaucoup moins fièrement que tout à l'heure, il avait perdu de cette assurance qui me répugnait, comme quoi, un peu de violence n'avait jamais fait de mal à personne

-C'est bien, tu sais te tenir et tu as peur de moi. C'est un gros progrès... Sa va ? Tu ne t'es pas trop fait mal au pied ? Suis-je bête, un clown comme toi n'oserai pas le dire, c'est la fierté masculine qui de nos jours est la chose la plus ridicule qui sois, beaucoup de parole sans action concrète, que c'est navrant.

Vous croyez tout de même pas que j'allais donner mon nom à un pauvre inconnu, j'étais avant tout quelqu'un de discret et je ne voulais pas que mon nom s'ébruite. Je continuais de lire les pages, sans me presser, de toute façon, je pouvais bien me détendre un peu avec lui tout en faisant autre chose, mon immortalité et ma puissance me le permettait. Entre nous, ce bouquin est très interressant
Revenir en haut Aller en bas
Mateo Vegan

avatar

Messages : 43
Age : 25
Puf : Dans un tiroir à chaussettes.
Espèce ? : Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie, et l'aimer même si le temps est asassin.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Dim 6 Mar - 20:02

Ah enfin elle parle un peu plus. Ce n'est pas trop tot. Il fallait que je me démolisse le pied dans un banc pour avoir une réaction. Vraiment étrange cette nana. Un peu trop sensible à mon gout la petite. Elle me repproche mon attitude envers le couple passant. Je rétorque immédiatement.

<< Ca va je ne les ai pas mangé non plus, n'exagerons rien. >>

Je soupire et me rassois sur le banc, les jambes tendues, un peu désespéré. Qu'est ce que j'allai faire avec cette intello, toujours le nez plongé dans son bouquin. Elle me remets une couche en suivant, sur mon caractère qui n'avait pas l'air de réellement lui plaire. Betement, j'allai répondre que je ne l'avais pas forcé à venir sur ce banc, mais en même temps, c'était moi qui m'étais assis là. Je faisais donc mieux de la boucler pour ne pas pas passer pour encore plus stupide que ce qu'elle pensait déjà.

Pour une fois, je ne réponds pas aux stupidités que déballait l'inconnue sur moi. Pas de réponse sur son identité, ok, elle voulait jouer, on allait jouer. Mon père m'a toujours dit de ne pas parler aux inconnus. Je commençais à sérieusement m'ennuyer. Je saisis mon portable dans ma poche et parcourt l'agenda. Estelle ! Oh ça fait longtemps que je n'ai pas eu de nouvelles. Je souris, jettant un coup d'oeil rapide sur la brune à l'autre bout du banc. J'appuie sur la touche appel, et attends qu'Estelle décroche. Chose dite chose faite.

<< Oh Estelle ! Ca me fait plaisir de t'avoir, depuis le temps ! Comment vas tu ? Oui moi bien, trés bien. Tu reviens d'Australie ? Ah mais c'est super ça dis moi, raconte moi, oui tu me déranges pas t'en fais pas ! >>

Je parlais suffisament fort afin de déranger volontairement tout ceux qui étaient autour de moi et notamment une inconnue brune, à l'autre bout du banc.
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Mangel

avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Lun 7 Mar - 12:35

Je l'entends s'assoir à coté de moi, mais c'est qu'il insistait le jeune, de toute façon, j'aurais bien un jour fini ce livre mais je ne voyais pas vraiment la raison de tant d'acharnement, c'était juste un bouffon qui voulait s'amuser et qui n'avait rien d'autre à faire dans la vie, que c'est pitoyable et pathétique. Dommage que le lieu soit trop fréquenté, sinon je l'aurais "tué" depuis longtemps, mais je n'avais pas très faim et je ne voulais pas me faire remarquer. En tout cas, il resta silencieux un bon moment, ce qui voulait dire que je l'avais touché dans son amour propre et que je lui avait cloué le bec. C'est une bonne chose, je pouvais lire en paix pendant quelque minutes. Jusqu'à ce qu'il sorte son portable et commence à parler d'une voix forte très exagéré, cela s'entendait.

Je me leva, gardant le livre dans une main et comme si j'allais m'en aller, je marchais tranquillement mais c'était prêt de Monsieur le Clown. Sans vraiment lui demander son avis, je prends d'un geste vif et brutal son portable de son oreille et annule l'appelle. Je ferma le clapet ( s'il y en avait un) et serrais mes doigt autour de ce vulgaire objet, naturellement, sous ma force, le téléphone se cassa, je le pris de différente façon, toujours en continuant de lire, jusqu'à ce que l'appareil ne soit plus qu'un tas méconnaissable par terre .

-Va-t-il falloir que je t'envoie à l'hôpital pour que tu te calmes ?

C'était une menace, pur et dure , mais totalement possible avec moi et ce n'était pas la premiere fois que j'envoyais un homme voir un médecin avec une jambe déboité et trois cotes brisé. Je fis un demi tour sur moi même, retourna à ma place, m'assit , appuya mon dos contre le banc et continuais de lire tranquillement, étant à la moitié du bouquin. Je dis d'une voix qui frôlait l'innocence

-Ton acharnement est aussi stupide qu'inutile, surtout que tu n'as aucune raison de me harceler ainsi, mais si tu tiens vraiment à revenir en mauvais état chez toi, dis le moi tout de suite et je m'en occupe
Revenir en haut Aller en bas
Mateo Vegan

avatar

Messages : 43
Age : 25
Puf : Dans un tiroir à chaussettes.
Espèce ? : Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie, et l'aimer même si le temps est asassin.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Jeu 10 Mar - 19:20

Ma discution est animée, et elle me plait. Ma chère Estelle, fille dont je n'avais réellement rien à faire et dont les préoccupations ne m'intéressaient absolument pas, ne cesse de glapiller dans le combiné. Je n'écoute pas, et garde les yeux sur ma chère inconnue. Jusqu'à présent, elle feint de s'en ficher royalement. Décidémment, je ne suis pas prêt de l'ennuyer.

Sauf que soudain, elle se lève, saisit avec une rapidité que je ne peux controler mon téléphone et le réduit en cendres, quoi que poussières sous mes yeux. Là, s'en ai trop. Mon téléphone c'est sacré, et y toucher est trés dangereux avec moi.

<< Mais tu tu prends pour qui sérieux ? Pauvre fille, la rue est à tout le monde, je rêve m*erd* ! >>

Mes yeux lancent des éclairs, je fulmine en mon propre intérieur. Ah elle était loin la belle à draguer sur un banc, sous un soleil aléchant. Elle était devenue moche et sans intérêt, et je n'étais pas prêt de me laisser faire. J'écoute ses menaces, un sourire mesquin aux lèvres. Non mais tu ne vas pas t'en sortir ainsi, personne ne m'a jamais dominé, et tu ne vas pas commencer, crois moi. Je l'observe, elle n'avait pas l'air de respirer le muscle frais, celui qui est durement entrainé chaque jour et qui devient peu à peu apparent sous l'habit.

Malin, et plein de vengeance, je prends son livre, la regarde toujours de ce regard méchant et méprisant. Je tourne son livre autour de ma paume. Je ris seul, avec sarcasme. J'en déchire les pages, une sur deux environ, jouissant du bruit de déchirure que l'on entendait. Il en reste quelques feuilles, je le referme avec force et le jette sur les genous de la jeune femme. La toisant de haut, je lance, anvant de tourner les talons.

<< Tu ne me fais pas peur. Tu te crois maline ? Mais tu n'es qu'un pustule ridicule et hideux sur la face de l'humanité ma pauvre fille. >>

Je m'éloigne du banc, de dos et je ne cache pas ma fierté de ma phrase, qui selon moi était trés bien trouvé. Je me la répète dans mon esprit, mes faussettes se dessinant légèrement, symbole de mon contentement.
Revenir en haut Aller en bas
Fiona Mangel

avatar

Messages : 7

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Ven 11 Mar - 15:39

Je n'écoutais pas la phrase vulgaire qu'il me dit, de toute façon, cela n'avait peu d'interet et je l'ai dit, s'énerver est une chose qui a bien conduit des hommes à la mort... Enfin, je dis cela, mais cette règle avait bien une exception ; moi. Finalement, le jeune homme m'enleva le livre des mains, à vrai dire, je le laissais faire, sinon ce n'était pas drole et de toute façon, ce n'était pas moi qui allait payer je peux vous l'assurez. Il prononça une autre phrase que je qualifierais de cliché puis, avec une fierté qui frolait l'insolence, il me tourne le dos. Je me lève et m'étire

-Tu es trop prévisible, mais cela m'amuse.

Je fis craquer mes poings, et oui, une femme peut craquer ses doigts , et regardais le jeune homme avec un sourire de malice . Oui, j'avais l'intention de me battre, mais je savais parfaitement que j'allais gagner, car on ne jouait pas dans la même catégorie, il pouvait bien savoir des prises de Judo, Karaté ou tout ce qu'il voulait, j'en savais probablement plus que lui... Et oui, pour moi, l'art du combat est un art qui doit se savoir

- Mon petit chérie, tu n'a pas observé que tout à l'heure, je t'ai balancé assez loin pour ma stature ? Les apparences sont trompeuses, c'est souvent dit mais pas souvent appliqué. La rue est désert surement à cause de ton tapage et de tes bruits futiles, je vais pouvoir... faire ce que je veux

A une vitesse supérieur que la normal, don qui m'a été offert par un Akuma, j'apparais devant lui, toujours avec ce petit sourire aux lèvres. Je passe ensuite à coté de lui , me baisse, passe ma jambe par terre et la fait bouger rapidement pour qu'il tombe en arrière, je me relève et me tient de haut, avec un air hautain au regard

-Je vois... que tu vas sérieusement déguster... On commence ?

Je serre le poing droit, me baisse et envoie un coup violent au bas de la jambe droite ... j'étais décidément trop gentil, je ne lui cassais que quelque os ... pas mal . Ba, il ira à l'hopital, chose promise, chose du n'est ce pas ?

-Tout à l'heure, tu disais que tu n'avais pas peur, pas vrai ? Tu devrais pourtant, mais peu importe. Deux insultes tout à l'heure pas vrai ? Il est donc normal que je te rende deux coup.

Dit avec un sourire innocent, c'est presque mignon. Je refis le même jeu, avec un peu plus de force et de violence, je ne lui avait pas que cassé le bas de la jambe gauche, mais toute la jambe. Parfois, il fallait se libérer un peu, je me relève et le regarde, à mon avis, il allait difficilement bouger, mais je pense que cela allait lui suffir

- Quelque chose à ajouter avant que je ne te laisse un peu tranquille ?
Revenir en haut Aller en bas
Mateo Vegan

avatar

Messages : 43
Age : 25
Puf : Dans un tiroir à chaussettes.
Espèce ? : Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie, et l'aimer même si le temps est asassin.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   Sam 12 Mar - 10:48

Tout se mélangeait violemment dans ma tête. Mon corps frémissait d'intenses douleurs, mais je ne parvenais pas à savoir d'où cela venait. Un craquement se fait ressentir dans tout mon être, le second. Je hurle de douleur. Mes yeux s'ouvrent légèrement, personne n'est autour, personne ne peut venir m'aider. Ma respiration est saccadée, la souffrance me donne le souffle court. J'arrive à ouvrir enfin les yeux, un peu plus.

Elle est là, au dessus de moi, cette sorcière. Je lis dans son regard de la haine et quelque chose de terrifiant. J'ai peur, vraiment, de ce qui peut m'arriver. L'envie de faire le clown, de rétorquer est loin, très loin de moi. Mélée à cette peur, il y a une incompréhension, des questions sans réponse. Mais qui était elle au juste, que voulait elle ? Je voulais lui jetter à la figure qu'elle n'avait aucun humour, que c'était une frustrée, mais je savais bien que la réplique serait terrible.

Je ne sentais plus ma jambe, je ne pouvais plus la bouger. J'essaie de me trainer sur le sol. M'écarter de cette personne si maléfique. Une sensation me traverse le corps, je m'oblige à rester silencieux, peur que le moindre mot se retourne contre moi. J'entends sa voix, cette voix mauvaise et criarde. Puis cette voix est lointaine, je me sens léger, ma vue se brouille. J'ai envie de vomir, mais cela ne vient pas. J'ai le tournis, la tête qui tourne, mais je ne sens plus la douleur.

Je revois mon père dire "Un malaise vagal peut durer 10 min comme 10 jours, il faut être prudent." Puis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il ne faut pas avoir peur, je suis le meilleur | Privé |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi avoir peur dans le métro, la nuit, n'est ce pas ? [Livre 1 - Terminé]
» Jour 5 : "Il me faut savoir..."
» Nouvel emploi, nouveau mode de vie (TERMINÉ)
» b'jour j'suis benjfullmetal^^
» Progression Chest Tricks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protect Wolf :: ~One :: Archives du JDR-
Sauter vers: