AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Lun 11 Avr - 19:22

    Lazare eut un léger sourire, alors que Lestat évitait avec répulsion la pichenette. L'ex humain ne sentit pas son aplomb féblir alors que l'autre reprenait la parole. Aucun rouge ne vint maculer ses joues, alors qu'il répliquait, sourcils haussés :

    -Tu ne tiendrais jamais autant de temps , et moi je tournerais maboul.

    L'Akuma sentit une main entre les mèches de ses cheveux noires. Son sourire s'accentua. Il adorait cette sensation.
    La démon pressa le bouton de la télécommande, se débarassant vite fait du disney. Il se sentit pris d'une chaleur qui dévorait ses joues alors qu'une tête ce placait au creux de son épaule et qu'il était, tranquillement, dirigé vers le canapé. La voix de Lestat accentua son rougissement, alors qu'il clignait des yeux, d'une lenteur toute féline de chat, laissant le temps aux paupières de ce baisser, et aux cils de battre la peau. Lazare s'affala sur le canapé un peu maladroitement, ce repassant le chuchotement de l'autre.

    Les yeux brumeux de l'ex humain ce posèrent sur l'invitation de Lestat. C'était une petite habitude, vite instaurée, qui avait été initiée par un petit ami toujours soucieux du contact. L'Akuma s'affala, sentant Lestat le tirer contre lui, ses bras l'entourant. Lazare aimait cette sensation, comme beaucoup d'autre.

    Le démon eut une brusque inspiration, son ventre se gonflant et se dégonflant brutalement, alors qu'il poussait un petit cri surpris, la main de Lestat déménageant vers son bas ventre. Un baiser, doux, un peu humide, pressa con cou. Lazare ferma les yeux, voluptueusement. Néanmoins, il les rouvrit rapidement, adressant un nouveau regard au programme télévisé. Il passa à la chaîne suivante, avant de regarder les personnages qui se mouvaient, sur scène.

    -Le film du cinéma était il donc si connu ? demanda t'il, un sourcil arqué.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Phil Brooks

avatar

Messages : 241
Age : 24
Puf : Daichi.
Célibataire ? : Non, avec la plus belle des femmes.
Espèce ? : Loup.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Sam 16 Avr - 20:24

Je prend une grande inspiration détachant mon visage de l'épaule de Lazare et joignant simplement mes mains sur son ventre. Je cligne des yeux me lovant un peu plus dans le canapé, je souris regardant la jeune demoiselle évolué sur la scène.

- C'est un classique de l'époque, c'est de même mon film préféré que j'ai vus être tourné aussi. La jeune femme qui joue Marie était vraiment magnifique, une belle jeune femme qu'on ne voyait plus à cette époque, très raffiné et simple. Ce film lui allait parfaitement et je ne me lasse jamais de le voir encore et encore

Mes yeux noir suivent les protagonistes évoluer dans une maison, la tournage a été riche d'enseignement et si j'avais pu j'aurais tourné un film dans ma vie mais c'est une autre chose. Je dépose mes lèvres dans son cou sentant son cœur pulsé, j'avais envi de le dévorer en entier ... hum sensation frustrante que je n'aime guère sentir. Mon souffle enveloppe sa peau répétant les même mots que je lui avais soufflé dans le cinéma et don il avait mal pris.

- Je pense que notre première rencontre restera gravé ! C'était assez amusant de te voir au tant dégouté par moi ... Enfin bref tu as le droit de changer de chaine.

Je resserre mon étreinte autour de lui en souriant, je pose la tête sur le haut du canapé en fermant les yeux par paresse. La télé est une invention dé plus stupide, on appelle communément ca un tue l'amour ... j'y crois vraiment à présent mais il faut bien des moments de détende. J'enlève un bras pour le passé derrière ma tête regardant les images défilées. J'observe la tête un peu absent.

- Hum ... il va falloir que j'aille en ville demain. Dis-je d'une voix pensive.

Je plisse les yeux réfléchissant aux emplettes qui va falloir que je fasse. Je ferais un détour pour aller rendre visite à mon cher ami Oscar, je serre inconsciemment mes lèvres me rappelant qu'il va falloir que je m'occupe de son cas. C'est lui qui doit être pratiquement à tout l'origine de nos problèmes, comment Bill va le prendre quand il n'aura plus de nouvelle venant de son chien Oscar ? Qu'il ne sera plus au courant de mes faits et gestes ? Est-ce qu'il va se déplacer une nouvelle fois et cette fois un aller retour finale pour me ramené à Paris ... J'ai bien trop de chose à penser, je soupir baissant les épaules, je ne dirais pas non pour un thé à la camomille. Je prend une mèche de Lazare entre mes doigts jouant avec, l'entortillant autour de mon doigt et en caressant la douceur. Je ne peux plus le quitté à présent et je sais pertinemment que si Bill repointe le bout de son nez, il risque d'avoir un mort et cela peut très bien être moi.
Revenir en haut Aller en bas
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Dim 17 Avr - 9:45

    Lazare haussa légèrement le sourcil, ce redressant. Il adressa un regard intéressé au film, observant le jeu en soi convaincant de l'actrice. La voix de Lestat fusa dans les airs. L'ex humain eut un léger frisson tendu en sentant le souffle tiède de son compagnon dans son cou. Il ferma momentanément les yeux, ce rappelant la salle sombre. Néanmoins, alors que ses papupières ce décollaient, il répliqua d'une voix calme :

    -J'étais surtout terrifié. Coincé entre un mec que je ne conaissais pas, et qui était plutôt entreprenant, et un autre que je conaissais parfaitement dans le couloir, et dont je savais que notre altercation allait mal ce finir.

    Les yeux brumeux de l'Akuma ce posèrent brièvement sur Lestat. Ses doigts démêlèrent un instant l'une de ses mèches, alors qu'il pensait rapidement au cadavre de cette salle, l'être humain tué avec brutalité. Pourissait il, cet être, ou le directeur du cinéma avait il gardé une once d'humanité qui lui aurait indiqué d'enterrer le cadavre ? Cadavre de qui, par ailleurs ? Pas forcèment de la personne la plus catholique qui soit. Un pervers ?

    Lazare écarquilla les yeux, alors qu'il ce sentait resseré. Perturbé dans ses pensées, il n'en retrouva pas le cours, préfèrant lever le bras qu'il avait recémment incisé pour en fournir le liquide à Lestat. Contemplant le coupure, à moitié refermée, il sentit la brûlure qui s'étendait sur sa peau. A bien y penser, l'autre avait à présent son sang qui roulait dans ses veines. Et pour longtemps, par ailleurs,
    le sang Akuma prenant un temps fou pour traverser tout le corps.

    Il aimait la sensation d'écrasement des bras serrés de Lestat autour de lui. Bien sûr, humain, toute cette pression eut été insupportable. Néanmoins, cette étreinte possessive et puissante ne permettait pas à Lazare d'oublier qu'il était là.

    Alors que la voix de l'autre fusait dans les airs, le bras de Lazare ce tendait, armé d'une télécommande, et coupait brutalement la télévision, tandis que ses lèvres s'entrouvraient légèrement. L'Akuma ce détacha de l'étreinte de Lestat -non sans peine-, et ce leva, posant l'engin sur un meuble. Plongés dans le noir, il contempla les reliefs du corps de l'autre, dans la pénombre, avant de prendre la parole, ce dirigeant vers l'étage dans la ferme intention de dormir :

    -Pour ce que je pense ?

    Sa voix était incisive, presque réticente. Cela ferait deux fois à présent qu'il s'aurait que Lestat comettait un meurtre, sans pouvoir l'empêcher.
    Ironiquement, l'ex humain chantonna une chanson nommée "Getting Away With Murder" sans même sans rendre compte, tandis qu'il montait les escaliers.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Phil Brooks

avatar

Messages : 241
Age : 24
Puf : Daichi.
Célibataire ? : Non, avec la plus belle des femmes.
Espèce ? : Loup.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Dim 17 Avr - 10:40

J'eus un rire léger, terrifier est le mot juste en plus aillant tuer quelqu'un il y avait peu j'étais encore dans l'esprit de mon jeu. Pauvre Lazare je me demande encore comment il a pu et il peu me supporté ? Je ne suis pas le plus terrifiant mais quand je m'y met tout peu devenir carnage. Je soupir le cours de mes pensées dérivant, je le vois à nouveau jeune, ses souvenirs rafraichit au vif et mis sous la lumière brusquement ne font que tournée dans ma tête.

J'observe Lazare passant discrètement une main sur son bras, le caressant doucement, j'effleure sa peau bien trop chaude du bout de mes doigts. Jusqu'à que je sois interrompu par Lazare qui a la ferme intention d'aller dormir, bonne idée, mais son geste est un peu trop vif à mon gout. Je détache mes mains le laissant s'en aller, je le fixe intensément, restant assis dans le canapé. Il monte me posant une question, je soupir fermant quelque peu mes yeux revenant dans le tourbillon des choses à faire.

Je me lève d'un coup suivant Lazare qui chantonne, je monte les marches doucement le voyant déjà empreinter le couloir. Je sais que l'idée ne lui plait pas, que je vais tuer des innocents non plus, mais je ne sais pas quoi faire d'autre ... Je ne vais quand même pas les laisser faire. Ma main se crispe d'un coup, mes sourcils se froncent, je prend une grande inspiration sans m'en rendre compte. Je m'assois sur le lit lourdement passant rapidement une main dans mes cheveux.

- Je ne sais pas encore ... je voulais peut-être t'en parler avant. Tu sais très bien que je vais le tuer, je te l'ai dis franchement mais j'ai peur des répercussions que cela va faire. Oscar est apprécier chez les Akumas, si je le tue tout le monde sera sur nous, du moins sur moi. Ce que je redoute le plus c'est le retour de Bill et son retour serait le dernier, soit je rentre avec lui ou soit ...

Je garde la phrase en suspend, Lazare va faire très vite le rapprochement je le sais. Je redoute beaucoup beaucoup de chose et surtout pour la sécurité de Lazare, bien qu'il y a le gosse loup aussi mais il fera jamais le poids devant plusieurs Akumas. Je sens des frissons me traverser le dos, désagréable, je contemple le sol sans y prêter une grande intention, plonger dans mes pensées.

- Mais si je ne le tue pas la situation peut très bien s'empirer d'elle même, je ne sais pas quoi faire, je suis dans une impasse ... Qu'est ce que tu en pense ?


Je lui tourne le dos pour garder une certaine distance pour avoir une vision nette de la situation mais je sens très bien les émotions qu'il ressent, ma main se pose sur les draps les caressants lentement comme si je voulais en gardé la texture en mémoire. J'ai l'étrange impression d'être glacé, je lève mes yeux perdus sur une chambre plongé dans la pénombre, endroit devenus si familier tournant enfin mon regard vers celui que j'aime. Dur choix que nous devons faire dans une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Dim 17 Avr - 11:42

    La porte de la chambre grinça. Lazare contempla le lit sans draps, avant d'adresser un regard à Lestat, qui l'avait suivi. S'affairant d'un pas lourd, il refit le lit avec des draps propres, se demandant vaguement quand ces derniers seraient salis. Aplatissant les vaguelettes du tissu, il s'assit, bientôt rejoint par Lestat. Ce dernier prit la parole. Un frisson désagréable parcourut la colonne vertébrale de l'ex humain, tandis que les guillemets qu'avait placé l'autre dans les airs rentraient dans ses oreilles, le torturant.

    Lestat posa une nouvelle question. Le regard de l'Akuma virevolta vers le plafond, qu'il contempla, plongé dans la pénombre. Un silence bourdonnant les envellopa, avant qu'il n'entrouvre les lèvres, sa main dérivant vers le petit meuble près de son lit, qui contenait de tout. Il en sortit deux brosses à dents et du dentifrice, ne perdant pas l'idée que l'hygiène était assez primordiale. Cependant, il prit la parole, les yeux dans le vague :

    -Tu devrais le tuer. Ce serait la décision logique. Même si une foule d'Akumas t'en voudraient, les Originels les empêcheraient de te toucher, ils tiennent trop à toi et souhaitent t'avoir sous la main. Qui plus est, comme tout Akuma, Oscar a une foule d'amis mais aussi d'ennemis. Même si je ne suis pas en bons termes avec elle, Svetlana le déteste tout particulièrement, et t'aiderais certainement à résister aux petits pièges sournois des anciens amis d'Oscar. Je dois aussi te dire, et même si tu le sais, que le tuer sera pour toi sera un choc psychologique. Au mieux, tu en ressortiras un peu déprimé pour quelques jours, au pire...

    Lazare, qui retrouvait peu à peu ses vieux tics, ce pinça l'arête du nez, comme pour endiguer une migraine. Appliquant le dentifrice sur sa brosse orange, il ce redressa, ce dirigeant vers la salle de bains.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Phil Brooks

avatar

Messages : 241
Age : 24
Puf : Daichi.
Célibataire ? : Non, avec la plus belle des femmes.
Espèce ? : Loup.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Dim 17 Avr - 13:57

Je l'observe d'un œil noir, regardant comment il réagit mais Lazare est Lazare, il est assez froid pour parler de chose assez épineux. Je ferme les yeux revenant fixé mes yeux devant moi. Je l'écoute attentivement plissant les yeux de temps à autre, mes lèvres se tordent légèrement. J'ai tellement envie de les tuer tous de mes propre mains pour être enfin débarrasser de toute ces personnes encombrante pour enfin gardé Lazare éternellement dans mes bras. Gardons la tête sur les épaules.

Je le suis du regard voyant qu'il à ma brosse à dent dans sa main, je soupir me levant doucement. Vu que Lazare est a cheval sur ses principes mieux vaut pas le cherché sur ca, on se brosse les dents dans le silence. Je repose ma brosse à dent laver dans un gobelet et me retourne vers Lazare.

- Au pire je te ferais du mal, physiquement comme émotionnellement et j'en suis sur ... malheureusement. Est-ce que tu as pensées à cela ? Je ne veux pas te perdre mais tu ne vas pas pouvoir supporter et ne dis pas le contraire je te connais assez pour le dire tout haut. Tu vas me perdre comme je vais te perdre sans m'en rendre compte, est-ce que tu veux vraiment ca ?


Je le fixe me maudissant violemment de l'intérieur, si seulement je pourrais être "normale" on n'aurait pas tout ses problèmes. On n'aurait pas à se posé tant de question, je cligne des yeux regardant posé sa brosse à dent. Je prend une grande inspiration, je tend ma main vers son visage l'effleurant doucement du bout de mes doigts. Mais je ne peux m'arrêter de l'aimer pour au tant, je me rapproche caressant son visage, je pose mon front contre le sien. J'ai une étrange boule dans le ventre, j'ai tellement peur de le perdre, est ce qu'il le ressent aussi ?

- Je voudrais juste savoir ce que tu en pense toi ? Laisse la logique et tout de côté, est-ce que tu es vraiment d'accord ? Et après on ira se couché, cette histoire me ronge de trop.

J'ai besoin de savoir son point de vue, je parle pas de logique ou quoi que se soit, je parle de ses sentiments à vif. Je l'embrasse doucement sur le front entourant ses épaule de mes bras. Je redoute tellement se moment, les rênes seront lâché et je reviendrais comme avant. Je lève les yeux sur le plafond sentant mes yeux picoté, mon cœur aillant décidé de se manifesté dans un battement douloureux. Je me détache un peu prenant son visage dans mes mains je l'embrasse avec tendresse comme un Adieu fermant les yeux pour mieux gouté à ses lèvres. Je lui souffle complètement désemparé.

- Tu peux pas savoir comme j'ai mal ...

J'ouvre un peu mes yeux caressant ses joues avec mes pouces, à cette instant j'ai envie de bruler en enfer au lieu de devoir tout détruire autour de moi et celui que j'aime le plus au monde aussi. Je l'embrasse une nouvelle fois chargé d'électricité et de sensation.
Revenir en haut Aller en bas
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Dim 17 Avr - 14:45

    Exécuter un geste aussi simple. Lazare n'adressa aucun regard à son reflet, préférant donner son attention à la fenêtre. Cependant, Lestat le rejoignait. La main libre de l'ex humain était crispée, comme s'il se retenait de balancer un coup dans la glace. Il y'eut le bruit de deux lèvres qui se décollent dans les airs. La voix de l'autre, tourbillona tandis que, les yeux figés, à l'écoute, l'akuma écoutait. Il reposa sa brosse à dents, s'essuyant la bouche, le regard toujours lointain, comme cherchant à percer les murs, à se frayer un chemin jusqu'à cet Oscar, et à le tuer d'un rayon de cet oeil brumeux.

    Les doigts de Lazare ce déplièrent un à un. Ils ce posèrent sur le miroir, lui cachant son visage ravagé par quelques simples mots. Il aurait voulu le tuer, de ses propres mains. Sa stabilité mentale lui aurait permis de rester de marbre. Egoïstement, pourtant, il laissait ce crime à un Lestat, qui, d'un côté, était bien plus fragile que lui. Fragile, en un sens, puisqu'à n'importe quel moment, il pouvait pêter les plombs, exploser la machine, perdre le contrôle de lui même.

    Lazare, seulement, Lazare avait un obstacle de taille, qui se dressait devant lui. L'acte, tuer, se débarasser d'un autre être vivant, il en était incapable de sang froid. Seule une situation de panique extrême pouvait remuer son instinct de tueur. Des situations telles que celle de cette attaque lors de leurs retrouvailles. Attaque par ailleurs commanditée par la future victime des instincts de Lestat.

    L'Akuma déglutit. La voix de Lestat perça à nouveau les airs. Une expression sombre tomba sur le visage de l'ex humain. Il baissa la tête, appuyé sur le lavabo comme s'il s'apprêtait à vomir. Son teint avait baisser d'une nuance, devenant crayeux. Sa voix, tremblante, saccadée, s'échappa de son visage caché par les cheveux noirs.

    -Tu... Me demandes de te dire sincèrement si je veux que tu tues quelqu'un, que tu comettes un meurtre. Tu me demandes si j'accepte le fait d'être violenté après que tu es tué quelqu'un.

    Sa voix monta d'un ton. Elle grondait, dangereuse.

    -Tu demandes à ce que j'abandonne complétement tout mes principes pour répondre à ces deux foutues questions.

    Il avala sa salive. A nouveau. Son regard, fixe, posé sur l'immaculé du lavabo, ce brouilla, ses yeux perdant momentanément leur limpide vision. Lazare leva le bras, celui qui, jusque là, était posé comme un soutien sur la glace, et passa les doigts frais sur ses paupières, tandis qu'il tentait de maîtriser ses émotions. La sensation trouble de l'eau qui envahissait ses orbites l'emplit.

    L'ex humain inspira brutalement, une de ces inspirations puissantes qui précèdent le sanglot. Sa main, toujours posée sur son visage, sentit la première larme s'extraire de l'oeil, et rouler sur la peau blanc pâle. Cette partie de son humanité n'avait pas complétement disparu. Elle été restée là, et, à présent, elle triomphait, le faisant trembler.

    Lazare sentit que la terre tournait. Une main écartait celle qui couvrait son visage, comme pour révéler au grand jour son visage désastreux. L'Akuma vit, à travers sa vision brouillée, une goutte d'eau limpide, échappée de la brume de ses yeux, s'écraser sur le lavabo, blanc immaculé, et rouler lentement vers le syphon.

    Les pulsations du coeur de Lestat résonnèrent. Lazare eut une nouvelle grande inspiration, sentant sa gorge nouée resserrer ses liens étroits. Il s'empêchait tout bruit, et pleurait comme un enfant qui constate sa bêtise. Néanmoins, sa voix, qu'il tentait encore de maîtriser, explosa dans les airs, basse, presque trop.

    -Je suis... Tellement égoïste... Alors... Je vais te dire... Oui. Oui, tu dois le faire, oui, je pense que tu dois le faire, oui, je sais que je vais avoir mal. Et je suis... Je suis totalement horrifié à cette idée. Voilà, Lestat. Voilà.

    A cet instant, il sentit le contact des bras autour de ses épaules, il sentit son visage encore humide être tourné, et il sentit l'amer baiser sur ses lèvres. Incroyablement doux, mais tellement amer, tel une sucrerie avalée dans la fumée d'un incendie. Un bruit étranglé, comme une sorte de rire acide, se jeta hors de ses lèvres. Il répliqua, d'une voix désemparée, perdue, murmurant :

    -J'ai... J'ai aussi mal que toi...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Phil Brooks

avatar

Messages : 241
Age : 24
Puf : Daichi.
Célibataire ? : Non, avec la plus belle des femmes.
Espèce ? : Loup.

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Dim 17 Avr - 16:08

Mon corps se crispe, mon cœur se jette contre ma poitrine avec douleur. Je serre les dents sentant comme un étau se refermé sur ma poitrine m'empêchant de prendre pleinement une aire peu rafraichissante. Ma gorge sèche se resserre. Si seulement j'avais la capacité de Lazare de resté calme, j'aurais tuer Oscar depuis longtemps mais non je suis le pire de tous. Je pousse un soupir d'un souffle glacé.

Le temps s'était arrêter lourd, la terre avait un drôle de balancement où est-ce que c'était ma tête ? Je fixe Lazare gravement sans émotion, je suis vraiment désolé de devoir te le faire dire. Je serre les dents tirant les traits de mon visage. Je bloque ma respiration voyant son visage, il le savait ... il le savait très bien je n'ai jusque amplifier la douleur. J'observe ses larmes sur son visage, des larmes dont je n'avais encore jamais vu la couleur ou sentis le gout. Mon visage est indéchiffrable seul mon cœur se déchire dans une atroce souffrance.

- Pardonne moi, je t'en supplie.

Je le prend dans mes bras avec force enfonçant mon visage dans ses cheveux noir. J'ai tout simplement le souffle coupé, le cœur en lambeau ... je n'aurais jamais pensé que cela faisait au tant souffrir. Pire que toute les tortures c'est de voir celui qu'on aime pleurer, souffrir à cause de vous. Je murmure.

- Je suis tout au tant égoïste Lazzie. Je n'ai pas envie que tu devienne comme moi, t'obliger à tuer quelqu'un comme je le fais ... je ne le veux pas te l'infliger. Te dire de m'excuser pour tout ce que je vais faire serait vraiment de trop et je ne le demande pas car je serais le pire de tous ... Mon dieu je suis trop con, je me maudis tu ne peux pas savoir comment ! Je me déteste tellement en se moment !


Je scelle mes lèvres sentant mon cœur s'écraser sous un énorme poids, je serre son corps tremblant entre mes bras puissant, ma main passe dans ses cheveux pressant son visage contre mon épaule. Je lui caresse doucement le dos puis me détache un peu essuyant ses larmes avec mes lèvres. Comment allons-nous nous retrouver ? Je le garde près de moi avec la peur de sentir son corps lâché, j'éteins la lumière de la salle de bain et le conduis jusqu'au lit. On se couche lourdement, cette soirée est vraiment terrible. Je tire les couvertures sur nous et je le prend dans mes bras. Il tremble encore, je le presse un peu plus contre moi, caressant doucement ses cheveux. Je ne sais pas si je dois revenir vers lui ou plutôt disparaitre pendant un moment dans les deux cas il va souffrir, je vais souffrir ... Maudis soit les Akumas. J'observe son visage entre ses mèches noirs lui dépose un baiser sur ses joues humides. J'ai tellement mal au cœur c'est pire que un coup de poignard de sang froid planté dans le cœur mais le seul qui peux me tuer sa sera lui et pas un autre. Je lui murmure la gorge serré.

- Je t'aime ne l'oublie jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 20
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   Dim 17 Avr - 16:29

    La sensation désagréable du liquide qui roulait sur ses joues. Lazare, d'une main fébrile, débarassa sa face d'un peu des larmes qui les maculaient, pâle, faible, détestant la sensation de flottement qui l'envelloppait.La voix de Lestat. Le pardonner ? Quelle question, il pardonnerait toujours, en silence, tout ce qu'il pouvait faire. C'était là la maladie de l'amour, celle du pardon, de la faiblesse du pardon. Qui aime excuse toujours, repousant l'échéance éternellement, refusant parfois de voir l'évidence.

    Il sentit les bras forts l'entourer, peut être pour l'empêcher de tomber, les fils de la gravité ne le retenant pas comme à leur habitude. Amorphe, les yeux vitreux, Lazare ce sentait comme ballotté dans un cauchemar. Un bref instant, il ce remémora sa journée. Il était étrange de constater qu'en un seul jour, Lestat et lui pouvaient vivre ce qu'y pourrait advenir en un mois, un an, comme si eux deux étaient pressés de brûler les étapes de leur non-vie. Chaque jour serait il une nouvelle épreuve ?

    -Je te pardonnerais toujours, déclara t'il d'une voix rêveuse, ses yeux transperçés de lueurs trempées - Je suis incapable de t'en vouloir. C'est certainement ma plus grande faiblesse.

    Lazare déglutit. Il sentit des lèvres s'apposer sur tout son visage, le débarassant des larmes salées. L'ex humain baissa la tête, ce laissant faire, songeant que demain matin l'autre serait déjà parti, furtivement, lui épargnant le spectacle de son départ. Lui, toute la journée, attendrait, cloîtré, comme un chat acculé, qui se demande s'il doit mordre ou ce retourner contre l'objet contre son dos.

    Il ce sentit conduit, tel un aveugle, vers la chambre. Tombant sur les draps comme une marionette qui aurait trop dit la vérité, il s'agrippa de ses mains tremblantes à Lestat, inspirant son odeur rassurante. Aujourd'hui, il étreignait son bourreau. Demain ?

    La voix de Lestat s'éparpilla à nouveau dans les airs. Lazare frémit. Ce rappel était comme une demande. N'oublie pas que je t'aime, ne l'oublie jamais, n'oublie pas que je t'aime même lorsque je te fais souffrir.

    Lazare ferma lourdement les yeux. Il devrait ce concentrer sur ça. Ne pas oublier qu'il l'aimait.

    Sa respiration ralentit son rythme. Il s'endormait, d'un sommeil remplit d'ombres angoissantes. L'une de ses maisn étaient posées sur la poitrine de Lestat, comme pour rappeler qu'il y'avait un coeur, encore, dans ce corps.

    Qu'il y'en aurait toujours un.
    Tant qu'il serait là pour l'entendre.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Insatiable | Lestat | [ P u b l i c - a v e r t i ]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Lestat Stuart
» Lestat
» Bananes flambées à la Lestat
» Le pire film pseudo-érotique de tous les temps...
» LE VOLEUR DE CORPS/ANN RICE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protect Wolf :: ~One :: Archives du JDR-
Sauter vers: