AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   Dim 27 Fév - 20:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je sens son front contre le mien. Je souris. Son souffle tiède sur mes lèvres. Je sens son corps frêle se retourner et ses bras se nouer autours de ma nuque. Je baisse instinctivement sous la pression. Nos lèvres sont proches. Je sens un certain stress en elle mais mes doutes se dissipent désque nos lèvres se touchent. Il est doux et tendre. J'ouvris légèrement la bouche et sa langue vient à la rencontre de la mienne. J'enserre ma prise sur cas hanches et la rapproche encore plus de moi. Je titille sa langue de la mienne. D'un baise tendre, on passe a un baiser passionner. On peut presque dire que je lui montre un désespoir passionné de ne plus vouloir que cela se finisse. Le soleil joue sur nos deux corps enlacés. Le lycan que je suis a envie de la serrer fort pour lui montrer toute ma passion mais je reste tendre. Je ne veux pas la blesser. J'ai peur de cela...

    Notre baiser est passioné. Je découvre sa bouche, son goût, son haleine, les formes tendres de son corps que je sers contre le mien. Je monte une main sur ses reins et l'autre vient toucher sa nuque. Je l'embrasse encore quelques instants. Si on serait dans un film, la caméra tournait autours de nous pour avoir plusieurs jeux de lumière éblouissant dans un cadre idyllique. Je relève enfin la tête. Mes yeux bruns/noirs brillent de mille feux plus puissants les uns que les autres. Mon souffle est court et mon coeur bat à la chamade. Je la regarde un moment, mes yeux admirants ce splendide visage. Je déplace doucement une mèche de ses cheveux et lui embrasse tendrement le front. Je m'approche de son oreille et lui murmure doucement:

    -M'zelle Arletta, vous êtes quelqu'un de spécial pour moi.

    C'est une simple phrase lourde de sous-entendus. Pas de mauvais sous-entendus mais ces sous-entendus qui en disent plus longs qu'un discours de ministre. Un de ses sous-entendus que personne ne peut comprendre sauf la personne concernée. Je souris énigmatique. J'en profite pour déserrer mon entreinte, à regrets. Mais je ne veux pas qu'elle se sente pièger dans la forteresse de mes bras. Cependant, elle n'est pas libre non plus. Si elle veut partir, il faudra me le montrer.

    Son sac et sa veste sont à nos pieds. Je les avait laché dés que je l'ai entreigni. Mon portable est à nos pieds aussi. Rien ne peut gâcher ce moment si parfait. Les maïs du soleil filtrent entre les branches, les oiseaux chantent... Tout est calme. C'est un moment que j'attends depuis si longtemps...


_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 21
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   Lun 28 Fév - 20:25

La voix de Jacob dans les airs. Lilian fixa le garçon dans les yeux, comme soudainement indécise. D'un geste nerveux, elle ce détacha des bras de l'Alpha, l'observant avec un air d'incompréhension. Elle pa ssa le revers de sa main sur ses lèvres, avant de reculer d'un pas. D'un geste souple, elle ce baissa, ramassa sa veste, puis son sac. Elle bougea ensuite la tête infimement, avant de déclarer, entrouvrant les lèvres :

-Ecoute, Jacob. C'était super. Nous deux. Là. Tout de suite. Mais... Je suis désolée, d'accord ? Mais je dois réfléchir. Ne m'en veut pas, mais ça arrive, là, comme ça et je... Je ne suis pas prête. Alors je vais repartir. Et tu vas me laisser m'en aller. S'il te plaît.

Oh, comme elle avait peur de sa déception. Comme elle voulait revenir auprès de lui. Lilian lui tourna le dos, enfilant sa veste. Dans un sursaut, elle remarqua que c'était celle de Phil, la vieille veste en jean râpeuse. Un soupir remonta brutalement de sa gorge, tandis que ses yeux la piquaient. Elle prit un pas trébuchant, ne regardant pas où elle allait, sa main passant sans cesse dans ses cheveux, comme en quête de mèches rebelles. Son pas ce fit plus rapide.

Elle partait.

Lily ce mordit les lèvres, avant de frapper brutalement du poing contre un tronc d'arbre. Elle ce tourna vers le sapin mutilé, passant le plat de sa paume contre son écorce.

-Je suis censée faire quoi, hein ? Bordel, je sais pas !

Le feuilles tremblotèrent doucement. La blonde passa sa langue sur ses lèvres. Son goût. Elle l'avait planté dans la forêt. Elle lui avait dit de ne pas la suivre. Ca avait été la pire des conneries faite à ce jour. Lily rattrapa son sac, échut dans les aiguilles de sapin, avant de reprendre sa route de son pas torp rapide, regrettant tout à la vitesse de l'éclair qui foudroie l'arbre. Ses baskets frappaient le sol avec une nervosité non négligeable, elle tremblait, elle avait chaud. Lily renifla brutalement, avant de passer une main rapide sur son front. L'envie de vomir lui vint. Sa tête tourna.

-Qu'est ce que j'ai foutu ? Qu'est ce qui a merdé ?

La jeune file trifouilla dans ses poches avidement. Elle renifla à nouveau, laissant les larmes froides rouler sur ses joues. D'un geste, elle sasit son portable, l'alluma d'un doigt nerveux. Composant le numéro de l'Alpha à la vitesse de l'éclair, elle attendit que l'option laisser un message vocal arrive, ayant noter que le téléphone de l'indien était éteint. D'une voix tremblante et chancelante, elle prit alors la parole, se balaçant dans tout les sens, dans un état de peur extrème :

-Jacob ? Oui. Je sais que je suis... Complétement conne. Oui, c'est ça. Et je suis désolée de t'avoir planté dans la forêt. Vr-vraiment. J'ai des problèmes, en ce moment. J'aimerais qu'on en parle. J'aimerais que tu me rappelles - peu importe l'heure -, et qu'on fixe un rendez vous. S'il te plaît. Si tu ne veux plus me voir, il suffira de ne plus rappeler. Et... Euh. Salut. Tu importes beaucoup pour moi au-aussi. Je voulais que tu saches. 'Dieu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   Mar 1 Mar - 18:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Mon portable est à mes pieds. Je la regarde s'éloigner. Les tendons de mon cou sont à vif; mes yeux, tantôt brillants, sont noirs; mes sourcils sont froncés. Ma bouche a un pli que l'on n'a jamais vu. C'est dur, glacial... C'est terrible. Je la regarde s'éloigner. Je ne pleure pas. Ma machoire est serré et mes poings aussi. Soudain, alors qu'elle est encore en vue, je me retourne et abat mon poing contre l'écorce d'un arbre. Je le massacre. Je déverse ma haine contre cet homme, contre ces Démons, contre cette tâche. Cela fait plus d'une heure que je tape cet arbre innocent. Les pluies de coups à exploser la proctection en lignine. Le sang coule de mes phalanges ainsi que de ma bouche. Je me suis mordu à sang. Je tombe à genoux, fatigué mais plus calme. Je pose ma tête contre ce faible punching-ball. Ma tête me tourne. Je vais être malade. Je décide de partir m'entraîner à l'endurence. Cela me fera du bien. Je me lève et je me mets en marche. J'ai oublié quelque chose. Je vais chercher mon portable. Je l'allume et je le mets dans ma poche. Il se met à sonner. Je le prends en rogne. J'ai un message vocal de Lilian. J'ai pas envie de l'écouter mais si elle avait un soucis. Je ne peux pas l'abandonner sous prétexte qu'elle m'a brisé le coeur! Elle fait encore partie de la meute. Je compose le numéro et l'écoute. Je marmonne et je la rappelle. J'entends le bip annoncant qu'il est en ligne et que mon portable a trouvé le sien. Elle finit par décrocher. Sa voix me serre le coeur et la gorge cependant je marmonne, légèrement froidement:

    - Que ce passe-t-il?

    La question plus juste serait: que puis-je faire toi, Cléopâtre? Je n'ajoute cependant rien d'autre. Le ton et la simple question posée de buts en blanc suffit amplement.

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 21
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   Mar 1 Mar - 19:09




    La sonnerie de son portable, soudain. Elle sursauta brutalement, décrocha, entendant sa voix grondante. Pendant quelques instants, elle resta là, un bras ballant, les doigts moites glissants sur l'appareil. Sa respiration résonnait dans les airs. Toute assurance la quittait.

    -Jacob ? Hm. C'est toujours difficle d'entamer un long discours rempli de mots tordus pour dire des choses, et surtout, ce plaindre. Donc j'aimerais que tu m'écoutes. Tu peux m'interrompre quand tu veux. Mais tu m'écoutes, Jacob. Voilà.

    Elle inspira.

    -Tu es l'Alpha, Jacob. Je crois qu'on te l'a assez dit. Je n'ai pas besoin de te rappeler tes responsabilités. J'ai longtemps cherché à briser l'image du grand loup roux insensible. Je crois... Arrête moi si j'ai tort. Je crois que j'ai réussi. Et mieux que ce que je pensais. Ces derniers temps, j'avais ce petit frémissement, ce sursaut du coeur, lrosque je te voyais. C'est bête à dire. Aujourd'hui, j'étais ici pour te voir. Tu passes ta vie dans les bois. Je voulais te parler de Phil Brooks. Lui et moi, nous nous sommes rencontrés il y'a pas longtemps. J'étais extrémement troublée. Il m'a fait comprendre quelque chose. Que je tenais à toi, mais que si il m'arrivait du mal avec toi, je reculerais immédiatement. Ok, Jacob ? Si notre relation me mets en danger, ou te mets en danger, c'est stop. Après ce que j'ai fait, il n'y aura certainement plus de relation. Je suis partie parce que j'avais peur. Parce que je pensais que tout ce que je ressentais n'était pas réciproque. Et maintenant, ta voix m'a fait plus que peur, parce que je t'ai perdu. Je suis vraiment désolée, Jacob. Je voulais aussi que ta stupide carapace d'Alpha insensible, tu peux aller la foutre aux chiottes ! Elle m'exaspère, et ta voix froide et blessée, j'adore ça ! Tes sentiments, je les veux ! C'est tout ce que j'avais à dire, Jacob. Merci de m'avoir écoutée - ou pas.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   Mar 1 Mar - 19:31

    Je m'adosse à un arbre, les doigts à sang. Il ne cesse de couler. J'entends cette voix, mes yeux s'embrument mais rien ne coulent. Serait-ce possible que ce soit de ma faute. Serait-ce possible que je ne puisse aimer la fille de mon coeur à cause de ce stupide rôle. Elle finit et je ne dis rien. Je ferme les yeux. Une larme coule le long de ma joue matée par le soleil. Le soleil se réflète dans cette larme. J'ai envie de lui dire que je l'aime. J'ai envie de lui dire que je ne peux lui donner tout ce que je peux rêver de lui offrir. Je repousse mon téléphone de mon oreille et je pousse un hurlement et tape dans l'arbre. Cet hurlement est terrible, douloureux. Il exprime toute la depression de la situation et ma douleur. Je reprends la conversation. Ma voix s'élève dans les airs. Elle est douce, désespérée, tendue...

    -Lilian, écoute-moi aussi... Tu pourras m'interrompre si l'envie t'y passe...

    J'inspire un grand coup et je chasse une larme futive d'un coup de main rageuse. Qu'est-ce qu'elles viennent foutre là celle-là. Je ne les ai jamais sonné!Je reprends de façon sincère et un peu haché par mon souffle coupé.

    - Je suis l'Alpha, vous me le rappellez tous assez souvent. A croire que cela vous amuse?! Je n'ai jamais voulu de ce poste mais malgré tout, je suis fier de l'avoir. C'est une responsabilité incroyable mais si ingrate. Tu me dis insensible mais t'es-tu demandé pourquoi c'est ainsi? Un Alpha sensible se fait tuer en deux minutes. Personne ne le respect... Demande à Phil Brooks... Je dois bien être ce pourquoi on m'a formé. Je suis insensible car e ne veux pas mourir.. Malgré tout ce qui me tombe sur la gueule en ce moment. Tu avais réussi et tu as réussi à mieux me voir que n'importe qui. Tu a vu sous ma carapace. Est-ce tu t'imagines la confiance que j'ai placé en toi, Lilian? Je laisse mon coeur s'exprimer...


    Ma voix se brise. Si seulement je savais qu'elle est près de moi, je lui dirai en face et pourtant... J'essuie mes larmes que l'on entends que par ma voix tendue. Je reprends la parole rapidement:

    - Je laisse mon coeur bondir dans ma poitrine. L'étincelle que tu as peut-être remarqué au fond des mes yeux brille comme jamais. Mes oreilles bourdonnent et mon estomac se tord. Lilian, j'ai besoin de toi. Je sais que sans toi, je ne suis plus rien. J'ai besoin de ton amitier et qui sait... Peut-être ton amour. Je ne vis, je me bats pour toi. Je veux un monde meilleur pour toi. Un monde sans danger pour ta famille récente et future. Je sais que tu a peur mais fais-moi confiance, je ne risque rien avec toi à mes côtés. Tu es mon bouclier, mon amour...


    Je suspends momentanément mes paroles. Je respire doucement. Mes larmes sont sèchés. Ma voix est douce. Je pense chaque mot que je dis même si certains feraient mieux de rester dans ma bouche. Je ne me rends compte de rien. C'est mon coeur qui parle à cet être si doux qu'est Lilian Arletta. Je reprends quelque peu:

    - Lilian, fleur de Lys, petite louve, je tiens à toi, je te l'ai dit mais c'est pire que cela. Je t'aime beaucoup. Mon amour est tel que c'est un champs de batailles perpétuels. N'essaie pas de m'expliquer les dangers car je sais ce qui se passe ici. Je ne parle pas de la réalité, Rayon de soleil. Je parle d'irréel, de rêves. Le danger de t'aimer comme on peut l'imaginer est de te perdre, Mademoiselle Arletta. Je ne peux changer nos baisers et de toute façon, même si je le pouvais, je ne le ferais pas. Tu sais que je n'ai jamais voulu te blesser. Je pense que pour toi, je ferai mieux de t'oublier et pourtant, je ne le peux pas. Je ne peux pas t'oublier ou te laisser. Lilian, mes sentiments pour toi sont si fort que je ne peux les définir. Ton bonheur est le mien et crois-moi que ma peur la plus grande est pour toi... Mais petite ange, si tu décides que l'on reste amis, ok mais sache que je ne serais jamais l'être. Je pourrais le prétendre mais mes sentiments ne changeront pas! Tu seras mon perce-neige dans l'insensibilité de mon âme...

    Elle a voulu que je m'ouvre. Je me suis ouvert! J'aimerai lui dire encore tant de choses mais je ne peux la brusquer. Je reste contre mon abre, mes plaies cessant doucement de souèter. J'attends, tendu. Une boule au fond de ma gorge se forme.

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lilian Arletta
Admin
avatar

Messages : 369
Age : 21
Puf : Chunsa.
Célibataire ? : Non.
Espèce ? : Garou | Akuma (ex_humain)

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   Jeu 17 Mar - 15:22


    Malgré tout les soins qu'il avait pris pour le masquer, son cri déchira les airs, pénétrant dans le téléphone jusqu'à l'oreille de Lily, qui déglutit avec une difficulté certaine. Immobilisée, les jambes légèrement écartées, son jean bleu/vert déchiré sur le genou, elle attendait, le souffle court, les doigts crispés sur le petit appareil gris. La voix de Jacob, tendue, parla à nouveau. La blonde frémit.

    Longtemps, elle resta ainsi, ses yeux papillonant dans tout les coins de la forêt, la main crispée sur la vieille veste en jean, les mèches de ses cheveux lui battant le visage, envoyant dans sa face le parfum fruité de son shampooing. Jackie, le grand et dur Jackie, s'ouvrait là bien plus que jamais il ne l'avait fait. Il osait tout, usait même dans une maladresse touchante de quelques expressions d'un romantisme incrédible mais touchant. Sa respiration était brusque. Etrangement, Lily se concentrait énormément sur ce souffle heurté, comme celui d'un malade. On décelait derrière cet avalement hâtif d'air des larmes. De vraies larmes sur les joues brunes.

    Sans réfléchir, elle ce mit de nouveau à marcher, l'oreille collée au portable pour ne pas perdre un mot de ce qu'il disait. Ses pas étaient étouffées, rapides. Elle savait qu'elle était sur le bon chemin, étrangement. Âme. Le dernier mot résonna. Aussitôt, Lilian retira le téléphone de son oreille, et coupa la situation dans un bip soudain. Ses pas s'allongérent, avant que, d'une lancée imprévue, elle ne court.

    Ses cheveux décolorés tressautaient autour de son visage. Ses lèvres s'étaient entrouvertes, une sorte de ronronnement rauque s'échappait de sa bouche. Son rythme était peu régulier, et déjà un point de côté pulsait douloureusement sur son côté. Néanmoins, l'entrecroisement des arbres était là. Elle déboula.

    -JACCCKKKIIIIE ! T'es une vraie fleur bleue ! Merveilleeeux ! Breef, ce soir ON mange chinois, et je veux vraiment que tu m'emmènes chez toi, je me suis imaginée plein de fois ta maison ! Au fait, tu as entendu la nouvelle chanson de ... Ha, tu ne la connais peut être pas ? Moi j'aime bien le style d'Amy Winehouse, même si en général je suis plus rock... Toi, je t'ai jamais vu écouterde la musique ! Ca me fait penser que pour ton anniv' j'avais pensé à un mp3 mais je me suis demandée si ça te conviendrais ! Sinon ça pourrait être le nouveau livre de Jeffrey Dunham, c'est super génial, et vu que t'es un gros romantique, coeur d'artichaut, ça pourrait te plaire ! C'est l'histoire d'un gars, Pride, et d'une fille, Cristal ! Je sais, les noms sont zarbs mais l'auteur aime les trucs simples ! Sinon, tu t'en connais en fleurs ? Moi...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« People are strange, when you're a stranger »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
« Streets are uneven, when you're down »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   Jeu 17 Mar - 17:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Elle ne dit rien. J'attends un long moment et j'entends qu'elle se remet en marche. Elle reste un moment au téléphone avant de raccrocher. Mon coeur se serre. je finis pas remettre mon téléphone dans ma poche. J'attrape la fine particule recouvrant mon cartilage. Cela se remet à saigner. Notre histoire est finie, voilà ce que je me dis. Je me retourne et appuie mon épaule sur l'écorce rugueuse. Je pousse un profond soupir. Je regarde l'endroit ou quelques instants plutôt se tenait un jeune couple encore incomplet, si on puis l'appeller ainsi. Mes épaules s'abattent lourdement. J'attends des bruits et je sens l'odeur de Lilian. Je secoue la tête. Je dois devenir completement maboule! Je sens son odeur féminine partout et tout le temps. C'est fille est devenu une obsession. Soudain, je retourne au hurlement. J'ai juste le temps de voir surgir Lilian Arletta dans une flambée de cheveux blonds. Je crois rêver, elle est près de moi et elle me parle. Elle veut manger chez moi, elle veut m'offir un livre ou un Mp3. Je l'écoute, surpris.Je reste stoïque de surprise. Elle semble heureuse, elle remue sans cesse. Elle parle sans arrêt. Je souris. C'est un sourire chaleureux et éblouissant. Je pose doucement mon doigts sur ces lèvres pour lui intimer le silence. Je baisse la tête et murmure:

    -Lilian Arletta, vous êtes incroyable. J'écoute de la musique mais très peu. Je connais Amy mais je ne connais pas le livre mais... Je serai heureux de le lire.

    Je recule de quelques pas et je la regarde. Soudain, je m'approche, rapide, et je la prends dans ma bras. Je la porte comme une princesse. Elle ne pèse pas plus lourd qu'une plume! Je me mets en marche et j'ajoute:

    -Je vous amène chez moi et je vous commande Chinoix. La moindre prostestation et je vous punis, est-ce clair?

    Ma voix est rieuse, joueuse. Mes yeux pétille pendant que mes talons claquent sur le sol vers l'endroit où j'habite. J'espère qu'elle ne sera pas déçue... Je respire sa délicieuse odeur et ma peau s'ennivre de la douceur de la sienne. Dieu qu'elle est spécial! Mais c'est sûrement pour cela que je l'aime beaucoup...

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Odeur Des Feuilles. | Jacob |
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» feuilles de brick
» INQUIETUDE DE B. OBAMA A JACOB ZUMA POUR LE RETOUR D'ARISTIDE AVANT LE 20 MARS
» Une Isabella perdue & une odeur alléchante. [PV P'tit Tuc ^0^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protect Wolf :: ~One :: Archives du JDR-
Sauter vers: