AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moondance [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Moondance [Libre]   Mar 6 Sep - 18:08

Moondance
| Libre |




Well, it's a marvelous night for a Moondance
With the stars up above in your eyes
A fantabulous night to make romance
'Neath the cover of October skies
And all the leaves on the trees are falling
To the sound of the breezes that blow
And I'm trying to please to the calling
Of your heart-strings that play soft and low
And all the night's magic seems to whisper and hush
And all the soft moonlight seems to shine in your blush

Can I just have one more Moondance with you, my love
Can I just make some more romance with you, my love

Well, I wanna make love to you tonight
I can't wait 'til the morning has come
And I know that the time is just right
And straight into my arms you will run
And when you come my heart will be waiting
To make sure that you're never alone
There and then all my dreams will come true, dear
There and then I will make you my own
Any time I touch you, you just tremble inside
And I know how much you want me that you can't hide

Can I just have one more Moondance with you, my love
Can I just make some more romance with you, my love



    Je soupir mes doigts glissant sur les cordes de ma guitare, ma vieille guitare que j'ai retrouvé au fond d'une pièce dans la boutique de photo. J'avais l'esprit embrumé de souvenir, plongé dans un bain chaud d'année vivante il y a longtemps. Je fredonne la mélodie entre mes lèvres closes avant de reprendre quelques accords en chantant. Les notes se répercutent dans l'air froid du vieux théâtre. Aussi vieux que moi certainement ... J'ouvre mes yeux sur le toit éventré laissant passer un filet de rayon or. Les lourds rideaux en velours rouge se soulèvent légèrement sous la brise qui vient secoué mes mèches rousse qui tire sur le brun de plus en plus.

    Je glisse ma main dans ma poche sortant mon paquet de cigarette en allumant une par réflexe. Une longue fumée blanche s'élève alors que prunelles se perdent dans une contemplation du vide. Je me rappelle un jour quand j'étais petit, un petit bonhomme de 8 ou 9 ans rentrant d'un cours. Je m'étais fait coincer par quelques brutes dans une rue où ils m'avaient bien amoché. Je suis rentré en trainant des pieds, les joues un peu humides. Les filles s'étaient tout de suite massées autour de moi. Un rire s'échappe de mes lèvres avant que je revienne à mes souvenirs. J'étais simplement monté dans ma chambre me contemplant dans un miroir. Ma lèvre un peu ouverte dévoilait un liquide rouge écarlate. Mon index s'y était poser avant que j'étalais se liquide sur mes lèvres comme un rouge à lèvres, comme les filles le faisaient. Je m'étais admiré longuement, me plaisant de ce rouge sur mes lèvres et m'imaginant avec du maquillage et une belle robe.

    Mes prunelles s'animent d'un coup revenant à la réalité, je fronce les sourcils enlevant la pression de mes dents sur ma lèvre inférieure sans que je le remarque. Je passe mes doigts avant de récolté une goutte rouge sombre, je me suis ouvert la lèvre à nouveau. Je grimace avant d'essuyer avec énergie du revers de ma manche ma bouche. C'était de cela longtemps, rien à voir maintenant ! J'étais jeune et j'avais le physique assez androgyne mais plus maintenant ! Sa serait honteux ... honteux pour Lazare de sortir avec un homme assez travestis. Qu'est ce que penserons les gens de lui ! Je siffle entre mes dents posant ma guitare à côté de moi, mon aura s'étirant lentement en se mouvant.

    Je bascule en arrière, me couchant sur le vieux parquet dans un nuage de poussière. J'admire le plafond penchant la tête d'un côté plissant les yeux. Je lève lentement mon bras dans les airs m'imaginant facilement la main qui devrait s'en emparé, entremêlant les doigts lentement pour ne plus se quitter. Mes doigts jouent dans les airs, mon imagination se brisant retrouvant simplement la vue du plafond. Définitivement seul se soir ... Je sens d'un coup mes doigts brulé, je jette ma cigarette d'un coup en faisant une grimace. Je suis tellement dans mes pensées que j'oublie de fumer. La brulure cicatrise tout de suite ne laissant aucune trace. Je passe une main dans mes cheveux les éclatants un peu plus.

    Avant que je laisse ma main courir sur ma joue puis s'arrêté sur mon torse prenant le collier entre mes doigts. Lazare ... Je ne peux m'arrêté de penser à lui. Il est tout pour moi, ma vie, mon univers, mon âme ... Celui que j'aime, celui qui croit toujours en moi après tout ce que j'ai pu faire ou être avant. On dirait une jolie histoire de conte de fée pourtant c'était loin d'être évident cette relation. Je me rappelle du petit garçon fragile que j'ai du prendre dans mes bras pour le réconforté telle une mère. Cela remonte à loin ... plus que 20 ans ! Il n'a jamais quitté mon esprit, mon cœur ... J'ai gardé se souvenir près de moi et je l'ai vu grandir sous mes yeux. Enfaite je suis fière de l'homme qu'il est devenus, de savoir qu'il a pu se débrouiller sans moi. Un faible sourire étire mes lèvres me disant qu’à présent cela ne doit plus être le cas. Je ferme les yeux laissant mes jambes battre doucement l'air, mon sourire mélancolique s'accrochant à mon visage alors que je rêvasse le temps d'être encore seul.


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Mer 7 Sep - 16:26



EVA


Je marche doucement. Mes talons claquent sur le marbre grisâtre du temps. J'observe l'horizon, c'est si lugubre. Je ne pense pas que mon garou serait heureux de savoir où je me promène seule. J'hausse les épaules. Je sais leurs existences mais me terrer dans un appart' serait peu judicieux de leur montrer de la peur, non?! Je pousse un soupir et je me dirige vers la salle de spectacle sans m'en rendre compte. Quelques vestiges de ce qui ressemblaient à des sièges en velours rouges affichent leur mine morne. Je vois une fumée blanche au loin. Quelqu'un fume dans cet endroit authentiquement vestige de bois. Je me renfrogne, il faut être taré pour faire une ânerie pareil! Je m'approche prudemment. Mon coeur palpite bruyamment dans ma cage thoracique, devenue soudainement trop petite. Ces palpitations assourdissent mes oreilles, ma gorge s'assèche et mes poumons ne pompent plus assez d'air pour calmer l'empressement de mon coeur. La peur tiraille mon estomac et mes tripes. Mon cerveau, du moins ce qu'il y a dedans, tourne. Je crois que je vais vomir mais non, je ne dois pas vomir. Je dois être forte. Malgré le tremblement incessant de mes mandibules que je fourre dans mes poches, je redresse le menton et redescends les épaules. Je montre une fierté que je suis loin de ressentir. Je m'oblige à respirer calmement malgré la pression qui s’exerce sur ma poitrine. Je vois un homme allongé. Je ne peux dire qui est Akuma ou non alors je me dirige vers lui. Si c'est un Akuma et que Phil le voit, je sais pas comment je réagirai. Mais comment ils se reconnaissent?! Je m'arrête au niveau de la scène sur ce qui reste des escaliers. Je pense reconnaître l'homme mais je dois sûrement faire erreur. Je soupire silencieusement et je dis:

-Bonjour, Monsieur.

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Sam 8 Oct - 20:46

    Je penche légèrement la tête en plissant les yeux observant les fresques au plafond alors que j’entortille mes mèches autour de mes doigts. Je soupire profondément fermant les yeux alors que je joins mes mains derrière ma tête. Mes lèvres se tordent amèrement me rappelant de quelques souvenirs. Je frémis doucement le souvenir de mon départ pour cet autre continent. Tellement de chose se sont passé en 3 siècles comment je peux encore supporter de « vivre » maintenant ? Mon existence n’est que une montagne de problème sans fin comment j’ai pu entrainer Liz là-dedans ? Comment peut-il l’accepter ? Ces questions resterons toujours sans réponse du moins je ne me décide pas de changer de disque je vais pouvoir longtemps le repassé.

    Je passe ma main sur mon visage doucement, il n’a jamais connus mon existence et j’étais son protecteur dans l’ombre mais un jour j’ai voulus le rejoindre … Je me suis dis que c’était bon, j’avais écarté tout danger et il m’aurait accepté mais rien n’avait marché. Les Originels m’ont arrêté avant, j’ai du les suivre sans un mot alors qu’ils me séparaient de Lazare en m’envoyant autre part. Je l’avais très mal prit ! Au bout d’un temps je n’ai pas pu contenir ma rage et j’ai tout laissé éclater, le manoir à était détruit et certains Originels sont passés proche de la mort. Personne ne connait l’histoire exacte, les Originels n’ont pas soufflé mot et moi non plus. Lazare ne connait même pas la moitié de ma vie mais il en a pas besoin … Ca ne servirait que alourdir la charge de notre relation déjà assez fragile de par ma faute.

    Je retire ma main de mes yeux brillant alors que j’observe tristement le ciel gris et morne qui me plombe. J’entends soudainement un battement cœur très claire, le son se répercutant dans l’endroit dans un rythme frénétique sentant bon la vie. Je fronce les sourcils me redressant alors qu’une respiration rapide brise le silence, apeuré et même terrifié. L’odeur féminine de la créature se dégage par vague m’agressant. Je n’ai jamais aimé les femmes enfaite, je ne sais pas d’où vient cette répulsion même si j’ai bien déjà couché avec des femmes avant mais ce n’était vraiment pas contrainte. Je passe une main sur mon jean enlevant la poussière dessus alors que mes aciers parcours la salle la présence de l’humaine bien plus présente, j’entends un craquement sourd. Je détourne mes yeux posant mes prunelles sur une femme avec comme parfum une horrible odeur de loup qui lui colle à la peau que je connais plutôt bien. J’ai croisé Phil un jour, on c’est battu c’est vrai mais je l’avais cherché …

    Je l’observe d’un regard perçant entendant son cœur tressauté par la peur. Cette femme me dit quelque chose c’est étrange ! Je suis sur de l’avoir croisé un jour. Je plisse les yeux entendant c’est deux mots. Je ne réagis pas plus que cela restant de marbre alors que je détourne le visage prenant mon temps pour allumer une nouvelle cigarette laissant une longue fumée s’échappé entre mes lèvres. Mes lèvres s’ouvrent enfin alors que je réfléchis sur ce que j’allais dire.

    - Je ne suis pas sur que ce soit un bon jour …

    Je reste vague, je ne vais pas non plus lui faire pars de mon état d’esprit déjà qu’elle ose venir en face de moi. Je l’observe incrédule avant de détourné la tête regardant un long rideau se balancé mollement dans l’air frais. Je n’avais pas spécialement envie d’être gentille et encore moins discuté. Je vais être infernal aujourd’hui et encore heureux que Lazare ne doit pas faire les frais pour une fois.


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Mar 18 Oct - 15:59

Je sers fortement mes mâchoires. Cette façon de fumer, cette sensation de froideur, je suis certaine que si je le touche, je recouvrai la sensation de brûlure dû à la glace dont est constitué sa peau. Je remonte la fermeture éclair de ma veste jusqu'à la naissance de mes seins. Je recouvre ainsi la moindre parcelle de peau, excepté mon décolleté et mon visage. Je sers fortement les poings dans les poches de mon haut en cuir noir. J'entends sa voix, elle me dit quelques choses. Je suis sûr que je l'ai rencontré avant de connaître Phil. Je prends mon courage à deux mains, j'intime à mon corps de calmer ses palpitations. Je descends lesquelles marches et j'arrive au niveau de la scène. Je cherche du regard un petit siège en plus ou moins bonne état... Je n'ai pas confiance sur ces vestiges. Je décide de m'assoir sur les marches en pierre poussiéreuses et froides. Je sers les dents à ce troublant et choquant contact.

- Boh, le temps est moche mais rien de plus.

J'hausse les épaules et passe une main tremblante dans ma longue chevelure. Je trifouille ma chaîne. C'est une manie quand j'ai l'estomac à l'envers et le coeur au bord des lèvres. Signe de stress? Sûrement!

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Jeu 24 Nov - 20:19

    Je tire longuement sur ma cigarette fermant les yeux avant de renverser légèrement la nuque en arrière expirant la fumée blanche entre mes lèvres lentement. Je ressens parfaitement le stresse qui parcours le corps vivant non loin de moi, cette vie qui bat avec la rage de vivre. Je souris avant d’ouvrir mes yeux acier qui suivent le déplacement de la donzelle. Même un spécimen pareil ne me rabiboche pas avec la gente féminine … Un vent frais fouette l’air faisant virevolté mes mèches courte ébouriffé. Mon aura s’enroule lentement autour de mes bras alors que je passe une main dans mes cheveux.
    Mes iris se plantent sur la jeune femme observant sa main tremblante, son corps tendu comme un animal frêle tombé dans un piège. Elle tripote un collier pendu à son cou alors que je sens la mienne brûlé légèrement la surface de ma peau, caché sous mes vêtements. Je respire lentement caressant ma lèvre inférieure du bout de mon index pensif. Avant qu’un fin sourire s’esquisse sur mes lèvres.

    - C’est assez pour rendre les gens gris … Vous êtes bien naïve.

    Un vent glacial enveloppe d’un coup l’endroit, un silence de plomb y régnant comme si mon ton glacial avait frappé les environs. J’éteins le reste de ma cigarette avant de sauter sur mes pieds quittant la scène avec souplesse. Je m’approche lentement d’elle alors que mon aura devient mordante comme un prédateur pourtant je m’arrête à quelques pas la surplombant.

    - Mais j’ai l’étrange impression de vous avoir déjà vu … Mais vous n’aviez pas cette horrible odeur de garou collé à la peau. Je me demande comment va ce bon vieux Phil ?

    Je me penche légèrement avec un sourire peut rassurant sur les lèvres. Alors que je la jauge mon aura la frôlant sans qu’elle ne le voit. Je pourrais jurer l’avoir déjà vu quelque part mais je ne serais pas mettre le doigt dessus … Je me recule rapidement faisant d’autre pas dans une autre direction observant les environs.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Sam 26 Nov - 16:30



Qu'est-ce qu'il m'arrive, je n'ai jamais eu peur des hommes quels qu'ils soient. C'est vrai, je ne connaissais pas l’existence de démons et de loups mais ce n'est jamais que des hommes. Ils savent tuer par un simple baiser mais si je fais tout pour éviter qu'on ne m'embrasse, je ne risque moins. Je sens les poches de ma vestes contre moi. J'ai un peu froid mais j'arrive à contrôler mes tremblements. Je cesse de trifouiller ma chaîne. Je le regarde un peu plus fièrement et je lui répondes calmement:

-La naïveté est le bien être des fous...

Sa peau pâle, presque transparente, est sûrement aussi froide que la marbre contre mes jambes et mes fesses. Je me relève et m'époussette le derrière. Je n'imaginais qu'on pouvait être si beau malgré la blancheur mortelle. Est-ce un Akuma possédant tout pour séduire et tuer? Je ne sais pas mais je ne me ferai pas prendre. Mon coeur ne bat que le corps bouillant et doux de l'homme/loup que je fréquente depuis quelques temps déjà. Il se lève et s'approche de moi. Je reste sur place et je le fixe dans les yeux malgré mon instinct de conservation qui me hurle de fuir au plus vite. Il empeste la cigarette et cette odeur me mord la peau et imprègne mes vêtements. Il s'arrête et me surplombe de toute sa hauteur. Je le regarde et je sursaute au nom de Phil lié au terme garou. Je fronce les sourcils et hoquette. C'est un Akuma. Je me dis:

"Ma fille, tu as le don de te foutre dans le pétrin!"

J'arrive tout de même à humecter mes lèvres sèches et à déglutir calmement avant de répondre. Je dois trouver un truc bien mordant mais pas trop afin de ne pas le provoquer. C'est assez difficile pour moi. Surtout que dorénavant, je sais que Phil va le savoir et risque d'être furieux. Je trouve la réplique et réponds:

- Il se porte à merveille. Dois-je lui remettre un message et si oui de qui, Monsieur Akuma?

Je sais que cela en est un. J'ai eu l'occasion de voir des loups. Ils sont tous musclés, forts, chauds et ils n'ont pas cette horrible couleur de mort. En leur présence, tout se réchauffe et devient chaleur quand cette présence, je ne sens que froideur, glace, mort. De plus, il sent l'odeur de chien. Ils ont donc une odeur particulière? Je trouve que Phil sent bon pourtant. Je le regarde s'éloigner et je tilte. La rue après un travail avant que je ne rencontre Phil. Je manque de le hurler par surprise et le questionner sur la raison qu'il ne m'a tué mais je m'abstiens au dernier moment. Je le fixe et je suis tendue. J'observe ses faits et gestes afin de filer... Si l'occasion se présente et que je la saisis, évidemment.

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Sam 24 Déc - 18:24


    Je rigole légèrement entre mes lèvres, j’aime bien son petit dicton je pense que je vais la retenir. Je tire une nouvelle fois sur ma cigarette avant de la laissé tombé au sol, l’écrasant avec ma chaussure. Je sens très bien son stresse, sa peur s’emparer de son corps et c’est assez jouissif de savoir l’effet qu’on fait. Elle doit être entrain de se maudire intérieurement de se foutre dans des histoires pareilles. Mais elle à de la chance aujourd’hui je suis plutôt calme et en plus elle est la petite amie d’un loup que je connais assez bien pour savoir qu’il ne faut pas trop le provoquer.

    Je me retourne à nouveau vers elle, un fin sourire éclairant mon visage. Je ne peux pas assuré que j’ai tout pour séduire mais pour tuer il n’y a aucun doute. Alors elle est au courant de l’histoire, intéressant … Phil doit vraiment y tenir. Je la sens tendus et chercher une échappatoire. Elle essai de faire un pas de travers et je ne suis pas sur qu’elle reste en vie. Je réfléchis un instant tournant autour d’elle alors que je tapote ma lèvre inférieure. Je m’arrête finalement en face d’elle la jaugeant. Je capture une de ses mèches entre mes doigts curieux mais ceux de Lazare sont bien plus magnifiques.

    - Je n’ai pas de message spécial à lui transmettre et si j’en avais un j’irais le voir directement. Quel est votre nom ?

    Je torture sa mèche avant de la lâché, l’observant un peu plus attentivement. Je n’arriverais plus jamais à ressentir une attirance pour la gente féminine, vraiment plus. Je suis à cette instant proche d’elle, assez pour sentir son parfum ma taper à la tête, c’est une femme charmante surtout pour une humaine je dois avouer mais je ne ressens rien. Son parfum me répugne et sa silhouette ni chaud, ni froid. La seule chose que j’avais en esprit était mon Amant, son sourire et la sensation de ses baisers quand nos corps sont enlacés, étroitement.

    Je frissonne, mes yeux s’éclaircissant légèrement avant que mes doigts se posent sur la peau beaucoup plus sombre de la femme. Ma paume se pose contre sa joue alors que mon pouce s’échoue proche de ses lèvres. Des souvenirs reviennent d’un coup à mon esprit, je me rappelle à présent ou je l’ai croisé. J’avais eu le même geste … cette dernière fois en essuyant ses méfaits. Je refais le geste de mes souvenirs avec qu’un sourire remonte le coin de ma bouche.

    – Je me rappelle à présent de vous ! On c’était rencontré au croisement d’une ruelle alors que vous faisiez votre petit « travail ». Intéressant … Vous avez bien changé …

    A nouveau cette ressemblance qui m’avait troublé la première fois. Sauf que moi étant Akuma la vie de prostitution que j’ai menée était bien pire. Mon aura se rebiffe d’un coup, l’odeur de garou vient soudainement imprégner les environs. Je devine aisément que cela doit être son preux chevalier à peine j’eu pensé cela une main puissante vient saisir mon avant bras. Je souris avant de croisé son regard, un échange électrique.

    - Mais qui voila …

    || PHIL ||


    J’étais allé bosser assez tôt aujourd’hui on avait pas mal de boulot à la scierie et plusieurs commandes en attente donc je n’ai même pas pu croiser Eva qui n’était pas rentré de son boulot. Avec les fêtes elle travaillait assez tard et je commençais à en avoir marre de simplement la croisé ces temps si ! Alors que je soupire observant la machine faire son boulot. Je passe ma main sur ma joue, je n’avais même pas l’envie de me rasé ces temps si … Un vrai homme des cavernes. Je jette un œil à ma montre plus que 45min de travail et je vais pouvoir enfin rentré. Que c’est long …

    Je dis au revoir à quelques amis me dirigeant vers la sortie de l’usine. Avant que je ne monte dans ma voiture prenant une bière, un petit rituel. Je le demande dé fois moi qui est un gars comme tout les autres, pas très galant dans certaine circonstance comment une femme comme Eva à pu tomber amoureuse de moi. Je ne paye pas de mine … enfin d’accord je suis plutôt beau mec du à mon côté loup mais bon j’ai rien de spéciale. Je soupire posant mon front contre mon volant, pourquoi je me creuse la tête pour ca ? Hein !

    Je finis par démarrer et prendre le chemin de la maison. Alors que je sirote tranquillement ma canette, ma peau frémit soudainement en même temps que mon aura explose. Je m’arrête nette sur le côté sortant de ma voiture. Alors qu’un vent frais emmêle un peu plus mes cheveux rebellent. Je flaire légèrement les odeurs qui traînent dans l’air avant de sentir celle d’Eva entremêlé étroitement avec celle d’un Akuma que je me rappelle très bien. Je me dirige vers la source venant du théâtre abandonnant. Qu’est ce qu’elle fout la dedans ? Je grogne dans ma barbe sentant bientôt l’aura sombre de l’Akuma. Avant que je l’aperçois proche de ma petite amie.

    Je fronce les sourcils arrivant à leur côté sans un bruit et vite. Mon bras se lève s’emparant avec autorité le bras de l’Akuma. Je montre légèrement les dents à son attention serrant mes doigts un peu plus forts, lui retirant sa main sur le visage d’Eva. Nos regardent se confrontent avec force.

    – Garde tes mains pour toi Lestat ! Je ne te permet pas de touché ma compagne …

    Je le pousse un peu pour qu’il recule avant de me tourne légèrement vers Eva prenant son visage entre mes mains lui demandant si ca allait ? Avant de passé mon bras autour de ses hanches la sentant glacée. Je retire ma veste la mettant sur ses épaules surveillant Lestat du coin de l’œil. Toujours se méfier …

    – Si tu as quelque chose à me dire ! Tu sais ou me trouver … Si tu t’en prends à elle, je ne garantis pas que tu en sors en vie !

    Nos auras s’entrechoquent légèrement alors que je le jauge d’un regard brillant.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Sam 7 Jan - 19:47



Il s'approche de moi, je recule et je sens le marbre froid contre ma jambe. Je commence vraiment à avoir peur. Mes yeux ambrés sont noirs d'effroi. Les yeux sont miroirs de l'âme... Celui qui a créée ce dicton ne savait pas si bien dire. Il joue avec une de mèches. Je le regarde dans les yeux. Je regarde ces lèvres. Il a des lèvres sensuelles, je dois y concéder mais ses doigts me répugnent. Je sens les larmes montées. Je n'arrive à penser qu'à une chose: je vais mourir. Je sais qu'il tue par des baisers. Je baisse la tête. Mon front arrive au niveau de ses lèvres. Il ne sera pas volé mes élans vitaux. Je ne sais pas comment. Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas qu'elle est cette force mystérieuse qui m'attire à lui parler, à lui révéler mon nom. Je ne devrais pas, la peur devrait m'y contraindre mais mon nom s'échappe de lèvres dans un souffle chaud.

-Eva.

Mon souffle chaud, mon haleine se répercute sur son torse de marbre. Il joue avec ma mèche cendrée. Il me respire. Je me demande si c'est vrai les histoires de démons. Je me demande si l'odeur de ma vie lui est attrayante, enivrante. Est-ce comme les vampires? Ressent-ils le besoin de tuer pour se nourrir. Je le sens distant. Est-ce une chance? Une larme s'échappe de mon oeil. Elle vient s'écraser pitoyablement sur ma joue. Elle y roule, y abandonne son sel pour y créer un chemin pour ses soeurs. Elle passe le long de ma mâchoire et tombe sur mon blouson en cuir. Elle s'y promène comme une amante perdue et désespéré. J'ai l'impression que ce démon ressent la même chose que cette triste goutte d'eau. Soudain, j'hoquette de surprise. Sa main, ce gel, ce corps, ce geste... c'est l'homme de la ruelle! Je n'arrive pas à faire un geste. Je garde la tête résolument parallèle au sol . Si j'avais que cette homme que j'avais trouvé si séduisant était un Akuma... J'aurai ris car je n'y croyais mais après avoir vu Phil, tout à changé. Je n'ai plus exercer mon métier d'antan, j'ai repris un travail de barman. Je me suis gravement coupé les mains d'ailleurs. Encore à cause d'eux! je vais finir par les haïr! Je ne réagis pas à ces paroles. Je sens la colère se mêler à la peur. Je ne sais pas si on peut les tuer avec un couteau ou une arme à feu mais je trouverai le moyen de le tuer si il touche à l'homme/loup qui m'a sauvé et aimé. Je finis par répliquer:

-Phil y est pour beaucoup mais... Laissez-moi vous retourner l'appareil.

Je sens Phil approché. Est-ce mon amour ou le soulagement du bruit de sa voiture, je ne sais pas. J'ai envie de lui hurler de venir mais en même temps de partir. Il doit garder des forces pour les combattre tous, ses pourritures. Il approche. Mon coeur s’accélère, mon pouls entame une course effrénée, meurtrière. Ma peau foncé devient chaude, un peu comme si je faisait un début d'hyperthermie. Mais je me sens si bien en la présence du Lycan. Il me sauve de cette main enivrante. Il repousse. Je l'entends à peine. Je suis dans une sorte de transe. Tout est irréel, impossible. Ma tête tourne, mes oreilles bourdonnent, tout est flou, blanc. Je sens ses mains sur moi. Je l'entends me parler. Je ne sais pas y répondre. Tout est trop loin, je ne suis pas maître de mes réactions. Il me donne sa lourde veste d'homme et me sers contre son corps bouillant. La chaleur m'envahit mais je ne reviens pas sur terre. Mes mains vont agripper les bords de la veste et la main de mon homme. Je tremble et mes jambes flanchent mais sa main me soutient, je m'appuie contre son corps de bucheron. Je ferme les yeux et me tiens droite. C'est tout ce que je peux faire pour l'aider à me sortir de ce bordel. La morsure du bracelet ne se fait plus sentir en ce moment. Un bien pour un mal?

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Sam 7 Jan - 23:35

  • Je l’observe entre mes cils le jaugeant d’un regard froid, ce petit sourire narquois ne quittant pas mes lèvres alors que mes doigts frôlent encore la joue de Eva, je ne connaissais enfin son prénom même si cela ne va pas grandement me servir. Je restais encore pensif sur les paroles de la donzelle, me rendre l’appareil ? Rendre l’appareil à un Akuma a-t-elle perdus l’esprit ? Je n’attends rien des humains, rien de particulier juste qu’il me divertisse et me rassasier. Je redresse mon visage le prenant de haut alors que nos auras se confrontent méchamment, il retire mon bras et j’effleure du bout des ongles la peau de sa compagne.

    Je recule avant qu’il puisse me touché plissant les yeux, une ombre légère couvrant mon visage alors que je les observe comme d’étrange bête dans une foire au monstre. Je penche légèrement la tête, mes gestes n’étaient pas très humains et on sentait ce petit côté détaché de la réalité. J’éclate soudainement de rire avant de passé une main sur ma joue, l’effleurant du bout de mes doigts avant de le pointé du doigt.

    - Je ne faisais que discuté du bon vieux temps avec ta chère Eva … Oh je sais très bien mais j’ai rien à te dire ! Je dois ajouter que toi non plus tu n’en sortirais pas vivant.

    Je deviens sérieux me tenant droit, Eva avait perdus tout son courage à la venue de son homme. Je pose un étrange regard sur elle avant de haussé les épaules. Eva avait l’air de vouloir m’étripé sur place, étrangement cela me faisait mal … Et si je mourais aujourd’hui ? Je laisserais mon bel Amant derrière moi. J’eu une grimace détournant la tête, c’était difficile à imaginer, vivre sans lui … Je parle d’une voix absente mais beaucoup plus authentique et sincère.

    - Tu sais que je ne me permettrais pas de lui faire du mal, je ne veux pas être la source de la séparation d’un couple …

    Je commence à comprendre la façon de penser de Lazare, c’est difficile pour moi mais quand vous voyez des gens vous regardez avec ce même regard répugnant qui vous à suivis toute votre vie et pensé qu’on veut te tué alors que tu croque à peine la vie à pleine dent. Je voudrais presque me recroquevillé sur moi-même. Mais je reste droit et figer comme une statue. Peut-être devrais-je disparaitre à présent … Je voulais rajouter encore quelque chose.

    - Ah Eva … Tu n’as pas à me rendre l’appareil ! Nous ne vivons pas dans le même monde … De plus je n’ai rien fais !

    Je croise son regard avec mes prunelles de métal, alors que je les voyais étroitement collé cela me donne un étrangement sentiment de vide à mes côtés. J’ai besoin de Lazare même si je suis une pourriture d’Akuma, j’ai un cœur et celui si bat que pour mon Amant. Mon visage a changé du tout ou tout alors que je fais volte face prenant ma guitare encore sur la scène d’un geste lent indiquant que j’avais la tête dans les nuages.


    || PHIL ||


    Je commençais un peu à m’inquiété de la situation, Eva avait l’air totalement déconnecté de la réalité et gelé. Si ce batard la touché je ne le pardonnerais jamais ! Il a beau parlé, il n’est pas mieux que les autres en tout cas Lazare n’a pas vraiment eu d’influence sur lui … Je retrouve pas mal de victime après son passage. Je me demande si son Amant tant adoré est au courant de ces balades nocturne ?! Je fronce les sourcils ne le quittant pas des yeux un instant restant sur la défensive. Je tourne tout de même mes yeux vers Eva passant ma main dans ses cheveux alors que je serre sa main entre mes doigts la sentant tremblante. Avant que je reporte mon attention sur Lestat reconnaissant vaguement le mauvais présage de cette ombre. Je sais de quoi il est capable, il ne faut pas le sous-estimer bien que notre puissance est équivoque. Je laisse courir sa première tirade la ravalant d’un regard sombre. S’il fallait vraiment qu’on se combatte, je le ferais sans hésité rien que pour protéger Eva.

    Il change à nouveau de comportement comme j’ai pu le constater lors de notre première « rencontre ». Il était assez déstabilisant et en plus assez haut en couleur, plutôt extravagant comme Akuma et je ne savais pas trop comment m’y prendre mais il avait l’air pensif même presque blessé. Je l’arrête d’un signe de la main.

    - Désolé Lestat mais je ne peux aucunement te faire confiance … C’est contre ma nature.

    C’était la stricte vérité, surtout qu’avec lui on ne sait jamais sur quel pied dansé pourtant à ce moment il avait l’air assez abattu … Etrange. Je serre Eva contre moi la sentant se réchauffé peu à peu, avant que l’Akuma rajoute quelque chose qui m’échappe. Je fronce légèrement les sourcils perplexes avant de baisser mes yeux vers ma compagne m’interrogeant sur le sens de sa phrase. Ce seraient-ils croisés auparavant ?

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
Admin
avatar

Messages : 283
Age : 25
Puf : Lilie
Célibataire ? : Oui/ Non
Espèce ? : Lycan/Humain

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Ven 3 Fév - 19:57

Soudain, je comprends tout. Lestat et moi.... On est du même monde. Je suis sûr et certaine qu'il a été un gigolo. Je suis sûr qu'il a été un prostitué pour Akuma. Je comprends subitement ce signe lors de mon méfait. Il connaît la musique. Il connait chaque parole, chaque son, chaque note. Il connait l’écœurement et la souffrance. Lestat, on n'est pas différent l'un de l'autre... On évolue dans un autre siècle, ce n'est pas pareil. Je suis conçue pour mourir et donc pour souffrir peu. Il a été conçu pour vivre l'éternité. Chaque heure lui parait seconde. Chaque jour lui parait heure, chaque année lui parait siècle... Son supplice ne finira jamais. Il a sûrement trouvé le bonheur dans les bras d'un amant, comme moi au creux de Phil. Malheureusement, il a perdu quelques choses avec lui. Je peux le sentir dans mes tripes. Lestat, je suis enchainé à la justice par ce bracelet. Tu es enchainé à la mort pour son éprouvette. Il a un coeur, j'en suis sûr. Je ne suis pas prête à lui faire confiance. Par principe, tout ennemi de mon lupin est mon ennemi mais je ne peux m'empêcher de souffrir en le voyant si seul.Être Akuma ne doit pas tous les jours être facile. Je réplique:

- Lestat! Ne crois pas cela. On est du même monde mais pas dans le même siècle...

Et je le regarde un moment. Je suis sûr que j'ai eu raison. Je me tourne vers Toi. Je ne sais pas pourquoi, je le sens mal, très mal. Une fois, Lestat loin, vas-tu m'en vouloir? Il va falloir m'expliquer. Cela me rend nerveuse. Tout à coup, Ta veste en cuir me semble lourde. J'ai peur de finir comme Lestat... Je suis déjà en manque de toi quand il bosse. On ne se voit pas beaucoup mais je pense que je vais t'avouer mon plan. J'ai pris des congés pour profiter de toi Je vais m'expliquer. Je vais te dire que je suis venue pour me rapprocher de mon passé, pour me rappeler pourquoi je porte ce bracelet. Ce stupide bracelet. J'ose faire si peu de choses avec. Je ne veux plus partir. Tu es une sorte de prison dorée, un pêché mais tant pis. Tu as un côté bestiale tendre que j'aime tant ressort face à ton ennemi. Mon loup, je ne suis pas venue ici avec de mauvais attentions mais pour me rappeler qui j'étais avant. Je veux voir la différence avec la fille d'avant et de maintenant. Je veux revoir tous mes défauts pour les corriger et être à ta hauteur. Je n'ai jamais compris comme un type de ta classe a pu être intéressé par une fille des bas-fonds. Tu m'as vraiment attrapé au plus bas. Je ne sais pas si tu as remarqué mais tout mes anciens habits, trop chaud, sont restés dans mon appartement. Petit à petit, je me suis fait une belle garde-robe. J'aime prévu une robe pour notre première vrai journée à nous deux. Phil Brooks, je vous aime tant que je n'ai jamais voulu vous décevoir et je ne le voudrais jamais. A cette pensée, je sens les larmes me monter. Ce n'est vraiment pas le moment! Je tente de les retenir et de me coller plus étroitement contre ton large corps musculeux et chaud.

_________________
Jacob BLACK
L'homme n'est qu'un pion sur l’échiquier de la femme

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Eva SPARKS
La manipulation n'est-elle pas une forme de prostitution?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Lestat
Admin
avatar

Messages : 221
Age : 24
Puf : Daichi
Célibataire ? : Non et Renon
Espèce ? : Akuma | Akuma

Feuille de personnage
YOUR FAMILY:
YOUR MEETINGS:
YOUR MEETINGS:

MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   Mar 24 Avr - 14:45

  • Et si Akuma rimait avec être de douleur, c’est vrais combien de démon connaissais-je heureux de son existence ? En faisant abstraction de ceux qui se soule de l’humanité, picole, baise et drogué pour … s’amusé. Je dois dire que durant 2siècles je n’étais pas mieux que ceux là, je me demande encore comment j’ai pu me sortir de ce merdier, comment je n’ai pas fait pour mourir d’épuisement, d’ennuie, de lassitude ? Mes lèvres se tordent alors que je finis de fermé l’étui contenant ma guitare. Ce que j’ai perdus … tout absolument tout … je me suis laissé bouffé par ce monde démoniaque, jusqu’à arriver au plus bat des instincts. J’ai jamais eu de parents, mes vieux souvenirs s’effacent peu à peu, ce qui me reste de mon humanité ce ne sont que de la poussière entassé dans une foutue boîte !

    Je serre ma mâchoire, mes doigts se crispant sur le cuir de l’étui. Personne ne peut comprendre, même Lazare est incapable … Et je ne préfère pas qu’il comprenne. C’est mieux ainsi, je l’ai déjà assez fait souffrir, j’ai peut-être trouvé un semblant de vie mais je ne suis largement pas un cadeau pour lui. Je soupire me retournant vers eux. Je plisse les yeux à l’intention d’Eva, mon regard la perçant froidement, mon visage figé me donnant un air totalement détaché.

    – Tais-toi ! Tu dis n’importe quoi ! Tu ne connais rien à ce monde, tu ne connais pas la vraie souffrance … Alors ne dis pas de telle sottise !

    Je resserre mes doigts sur la poignée de l’étui. Sans était assez ! Si ca continu je vais finir par me donné la mort et tout sera régler ! Je passe à côté d’eux sans un regard comme une ombre glacée. Je monte les marches comme un automate avant de légèrement me retournée.

    – Longue vie à vous deux !

    Mes lèvres se tordent amèrement avant que je disparaisse, mes pas faisant écho sur les vieilles pierres grises. Je sortais à peine de l’opéra éventré qu’une fine pluie vient m’accueillir. Je grogne prenant simplement une cigarette, l’allumant tout en marchant vers la maison. Je murmure légèrement en colère.

    – Allez tous au Diable …


    || PHIL ||


    Je n’aimais pas beaucoup la tournure que ca prenait ! Lestat n’était pas n’importe quel clopin, il a déjà fait assez de preuve de sa force et surtout de se côté « immaitrisable ». Eva rajoute une couche, je resserre mes doigts sur son épaule, j’aurais voulu qu’elle se taise parce qu’il n’avait pas l’air de très bon poils. Je frémis en fronçant les sourcils, le problème c’est que Eva ne voit pas son aura qui à bien doublé après sa phrase. Sa réaction ne se fit pas attendre, je montre les dents sur la défensive.

    Mes yeux le suivent alors qu’il s’en allait. J’inspire profondément, détendant un peu mes muscles quand sa silhouette à totalement disparus. Cet Akuma peut-être très flippant dé fois ! Je baisse mon regard vers Eva, une moue un peu chiffonne sur le visage.

    – Je pense que tu as des choses à me dire …

    Je hausse un sourcil avant de me mordre la lèvre inférieur, je me suis quand même beaucoup inquiété pour elle, je soupire ne pouvant tout de même pas lui en vouloir. Je la prends doucement dans mes bras pour la serré contre moi, mes doigts caressant ses cheveux.

    – La prochaine fois tu m’appelle je t’en supplie ! Je n’aime pas te savoir en danger ! Je me suis vraiment inquiété pour toi !

    Je me détache doucement d’elle, mon pouce caressant sa joue alors que mon regard plonge dans le sien.

    – On a cas rentré pour « bavardé » au moins il fera chaud sur le canapé …

    Je souris légèrement me retournant déjà vers les escaliers pour sortir de ces ruines si Eva le veut bien …

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lestat
« I live in the darkness… but I yearn for the light. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moondance [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moondance [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protect Wolf :: ~One :: Archives du JDR-
Sauter vers: